C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Publié le par Narcisse

street art et graffiti (2/2) : autres quartiers

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

A cette adresse, un plan qui répertorie de nombreuses fresques sur Caen.
Merci à ce fouineur anonyme !

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Une fois installés à l'hôtel près de la gare ce lundi 18 avril, nous sortons et nous dirigeons immédiatement vers ce château d'eau coloré qu'on aperçoit tout près. On ne peut pas vraiment s'en approcher mais on distingue des signatures : Oré, War…

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Nous longeons le cours Montalivet et tombons sur une superbe fresque "préhistorique" qui me rappelle les animaux que j'ai vu à Lorient récemment (relire ici et ici), mais en plus colorée. Il s'agit d'une collaboration entre Oré, lasco (?!) et Eric Lebrun. Très chouette.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Nous essayons de contourner, mais impossible de passer par là. Demi-tour pour tenter d'approcher le château d'eau entre les voies ferrées et le parking.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Beaux poissons par Oré…

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

… puis enfin le château coloré par Piotre dans ses couleurs favorites, les mêmes que celles de la fresque des Galeries Lafayette (relire l'épisode précédent) au centre. C'est gai et sûrement plus accueillant quand tu arrives par le train !

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

En revenant vers l'ouest, nous tombons sur cette belle fresque de Jeroen Erosie au 1 Avenue Pierre Mendes France. Elle a su également conquérir le cœur de ce petit ours signé Mookimax

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

… que nous rencontrerons une autre fois dans le centre pour une déclaration à une de ces "mouches-abeilles-lucioles" dont nous avions déjà vu des spécimens à Tours.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Autre lieu incontournable, "la presqu'île" coincée entre le canal, l'Orne et le port de Caen (où se trouve la médiathèque et un tout nouveau quartier flambant neuf.
La ville de Caen a fait décorer gratuitement par des artistes locaux ses blocs de béton anti-attentat en 2018 en échange de leur CV visible via un QR code. Les blocs ont ensuite été répartis dans la ville.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

(Nous verrons dans un autre secteur un de ceux peints par Tania de "Atelier Ecuyère")

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Certains sont relativement intéressants et aisés à identifier.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Ces trois là sont de Emmanuel Pertuisot

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Celui-ci d'Hubert Grimonprez

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Les autres resteront anonymes pour moi, et il y a aussi de belles choses.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Chouettes cadeaux en tout cas, et dont pourraient s'inspirer d'autres villes (dont la mienne Lorient) pour rendre un peu plus regardables ces Lego® de béton qui nous rappellent que nos vies sont fragiles.

Tiens, de la pub pour Ripolin : fournisseur de peinture ?

Tiens, de la pub pour Ripolin : fournisseur de peinture ?

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Avenue Pierre Berthelot, une représentation d’Erik Satie par Piotre et Phébé en 2017.
Quant à Corto Maltese, son regard oblique (!) me défie d'en savoir plus sur son auteur.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Notre petite balade à Ouistreham (voir épisode 1) me fera tomber sur ces deux jolis pochoirs non signés également.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Au retour, nous tournerons pendant un bon moment dans les rues de la zone industrielle coincée entre l'Orne, le canal de Caen à la mer, le port et le viaduc de Calix. Et si la moisson-graffiti fut bonne, j'ai toujours beaucoup de mal à identifier un style, et à attribuer des auteurs à tout cela.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Bon, le Peruk en question est aussi passé à Lorient, je l'ai déjà raconté ici.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Ici, ce n'est pas comme à Lorient : ce quartier du port de commerce est bouclé et quasi inaccessible (nous sommes passés malgré les panneaux qui nous l'interdisaient). Ce n'est donc que de loin que j'aurai un pauvre aperçu de cette fresque de 2shy Chaussée d'Alger

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

J'avoue ne pas avoir eu le courage de déchiffrer ce texte écrit par Apôtre sur ce hangar (abandonné ?), mais je trouve l'effet assez incroyable. Ou comment rendre beau un banal hangar de tôle.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Et ce sera donc la troisième et dernière œuvre de cet artiste que j'admirerai, avec l'envie d'en retrouver d'autres à l'avenir.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Autres belles choses croisées dans le quartier par le collectif Aero dont j'avais vu de belles choses à Rennes en août 2021 mais qui semblent ici dater un peu.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Celle-ci date de 2014 si j'en crois leur Facebook.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Bon, il y aussi du "classique"… un peu moins intéressant pour moi.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
Ça, ça me plaît bien…

Ça, ça me plaît bien…

Comme à Lorient, beaucoup de hangars à l'abandon

Comme à Lorient, beaucoup de hangars à l'abandon

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
Quelques cubes anti-intrusion (voir plus haut)

Quelques cubes anti-intrusion (voir plus haut)

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Très chouette fresque par un duo de graffeurs : Zies et Pogne alias Homegraf

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

... et belle commande des mêmes.

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)

Et nous finirons par une fresque inachevée (ou en cours ?) à l'intérieur d'une cour cadenassée.
Avec l'envie de revenir un jour à Caen pour finir (et/ou recommencer !) notre tour de la ville et voir si le fouineur anonyme cité au début de cet article aura complété sa collection !

C'est Caen qu'on y va ? (3/3)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article