Cette année-là #35 : 1996

Publié le par Narcisse

Cette année-là #35 : 1996
(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

Tout le début de "cette année-là" se passe entre boulot et émerveillement devant les progrès de Crispim : après la marche, les prémices du langage… et je continue à le bombarder, même si j'en aurais fait encore plus aujourd'hui avec le numérique.
Aux vacances de printemps, nouveau stage BAFA  sur la côte de Loire Atlantique, et puis j'apprends en juin que je "redouble" à Port-Louis, ce qui est vache pour ma collègue - chargée d'école : aide pédagogique à plein temps  une deuxième année, ça aurait bien mérité une ouverture de classe !
En juillet Chef m'embauche pour un camp d'ados au Maroc (en car !). Claque presqu'aussi grande que l'Egypte en 1991. Le pays est magnifique, les gens d'une gentillesse incroyable (même si je me ferai dépouiller de mes derniers dirhams à Meknès le dernier jour). Fèz, le Moyen Atlas, les dunes de Merzouga, Marrakech… j'en prends plein la vue. Et aussi de constater l'état de dénuement de beaucoup : on passe pour des riches. Ce que nous sommes effectivement là-bas.

Merveilleuse Lozère

Merveilleuse Lozère

En août, autre magnifique découverte : la Lozère ! Là aussi, paysages superbes dans les gorges du Tarn et surtout de la Jonte. Et puis le Causse Méjean, et le Chaos de Nîmes-le-Vieux. Mon dos souffre un peu de porter Crispim mais il tient le coup (mon dos).
Retour par chez Chris à Bordeaux où nous faisons la connaissance des ses deux filles de (déjà) 4 et 2 ans.

Cette année-là #35 : 1996

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis
("Real love" ou comment faire chanter un mort n°2)

A la rentrée, nous accueillons la première d'une longue liste de "pensionnaires" : Flora, quasi jumelle de Crispim. Ne souhaitant pas reprendre un poste de secrétaire, elle décide de s'occuper d'autres petits chez nous, ce qui lui permet de profiter de Crispim en même temps ! Les parents de Flora sont sympas et le deal est clair : elle ne travaillera ni le mercredi ni les vacances scolaires afin qu'on puisse en profiter tous les trois.
Crispim souffle ses deux bougies et l'année 1996 se termine en douceur à l'écouter parler de mieux en mieux. Et il entre à l'école. Si petit, il est prêt ?! Il est.

Cette année-là #35 : 1996

Pacush Blues 9 : Renaissance - Ptiluc
Peter Pan 4 : Mains rouges - Régis Loisel

Cette année-là #35 : 1996

Independance day - Roland Emmerich
L'Armée des douze singes - Terry Gilliam
Mars Attacks ! - Tim Burton

Soïg Siberil continue à sortir des disques dans l'indifférence générale (et coupable) de moi-même. Quelques années devront encore passer avant que je ne découvre ce grand monsieur.
Sting, Susanne Vega, Clannad et Jan Garbarek font toujours ma joie. Et surtout Everything But The Girl avec leur tournant électro.

Cette année-là #35 : 1996
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article