Cette année-là #37 : 1998

Publié le par Narcisse

Cette année-là #37 : 1998
(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

Le premier semestre de "cette année-là" me laisse une impression mitigée entre le bonheur de chanter et de lire des quantités d'albums avec Crispim et le désespoir de ne pas réussir à faire progresser mes élèves de CE1 malgré le boulot fourni.
Et voilà-t-y pas que je vais être père une seconde fois ! J'avoue que je ne suis pas très "chaud" : avoir à assurer l'avenir de deux êtres humains alors que les menaces s'accumulent déjà, ça me fait flipper.
En mai, l'année scolaire se tire et en attendant de savoir quel sort me sera réservé à la prochaine rentrée, nous fêtons Pierre au son des djembés, vous savez, ce truc qui n'est supportable que quand on en joue soi-même.

Retrouver la folie des soirées à l'école normale !

Retrouver la folie des soirées à l'école normale !

Fin juin, le volley fête sa fin de saison chez Jean-Louis notre "coach", avec maintenant quatre marmots au compteur.
Début juillet, adieu le CE1, il est l'heure de fêter les 50 balais de Chef… et de récupérer les clés de sa maison que nous allons squatter tout le mois pendant que lui continue à faire des camps d'ados. Plage, barbecue, bricolage avec Crispim. Et le grand bonheur de prendre le café-clope du matin dehors, ce qui manque le plus au lève-tôt que je suis désormais dans mon clapier au troisième. J'en profite pour travailler mes programmations de classe puisque je vais enfin retourner en maternelle que je n'aurais jamais dû quitter : mi-temps le matin en Petite Section et autre mi-temps l'après midi en Moyenne et Grande, pas loin de chez moi. Et puis il faut que je prenne de l'avance : le bébé est annoncé pour la rentrée et je le prie de bien vouloir anticiper un peu ! En bon garçon, Chicken se pointe finalement mi-août, la rentrée sera donc moins agitée que redouté.

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Elle ne sera pourtant pas de tout repos entre les nuits hachées et ces deux postes. Si les après midis sont plutôt tranquilles, les matinées sont plus "sportives". D'abord il faut que je me réhabitue aux tout-petits. Et surtout ce n'est qu'un demi poste, ils n'ont personne au retour de sieste et sont donc répartis dans les autres classes. Cette invention de l'administration est un scandale : comme si on avait des "demi élèves" ! Ça me donne la pression de vouloir tout boucler dans la matinée pour les Petits et donc d'avoir plus une classe et demi que deux demies !
Jusqu'à décembre, les journées sont donc bien remplies, entre travail pour les classes et pouponnage.

Cette année-là #37 : 1998

Cœur de canard - Joann Sfar & Lewis Trondheim
Le petit Christian - Blutch
Le Mystère des profondeurs - Tardi

Cette année-là #37 : 1998

Festen - Thomas Vinterberg
Il faut sauver le soldat Ryan - Steven Spielberg
Kirikou et la sorcière - Michel Ocelot
(Qui a fait vomir Crispim dans le ciné tant il a eu peur !)

1998 fut une petite année de découvertes musicales. Il y eut bien Garbarek et Air, mais les autres arriveront plus tard. Il faut dire que le boulot et deux enfants occupent bien. Et même si j'écoute encore beaucoup de musique, le top de 1998, c'est quand même les disques (formidables) de "Enfance et Musique" ! (Et ben cherchez !)

Cette année-là #37 : 1998

Voilà, l'année scolaire (2021-2022 !) se termine donc ici : suite de mes aventures musicales (et autres) en septembre !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article