Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une année à m'marrer bas (116)

Publié le par Narcisse

Une année à m'marrer bas (116)
La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

Cette année-là #27 : 1988

Publié le par Narcisse

Cette année-là #27 : 1988
Le bleu est une couleur chaude - Julie Maroh

Le bleu est une couleur chaude - Julie Maroh

Tiens, encore une année mémorable !
Je suis titulaire d'une classe de CP qui me demande pas mal de boulot et je vais vivre comme un moine de septembre 1987 à juin 1988. Il faut dire qu'on est pas encore à l'époque de la photocopieuse-reine (et l'ordinateur n'est même pas un possible envisageable) alors j'ai beaucoup de choses à faire à la main. Assez souvent aussi j'utilise la repro à alcool qu'on appelle encore faussement "stencil". Et quand ton carbone original se plie en deux dans le rouleau, tu n'as plus qu'à recommencer ! Ceci dit, l'odeur de l'encre violette n'est pas désagréable et j'en connais d'autres qui s'en souviennent au même titre que la colle Cléopâtre (parfumée à l'amande) de notre enfance.

St Igneuc - Mai 1988 : "When I'm 64" !

St Igneuc - Mai 1988 : "When I'm 64" !

En mai, Béa nous décroche notre premier concert, et Band à Part se produit donc dans un bar des Côtes d'Armor sous les regards mi-amusés, mi-indifférents des consommateurs. Après une autre prestation du même type près de Vannes, nous aurons notre heure de gloire (et même trois heures !)  le 21 juin sur le port de Vannes. La fête de la musique appartient encore aux amateurs et nous ne sommes pas nombreux à nous y produire "cette année-là". Des Beatles à Brassens en passant par Beau Dommage ou Higelin et Simon & Garfunkel, notre répertoire est éclectique mais a l'heurt de plaire au public,qui n'avait donc pas vraiment le choix.

Cette année-là #27 : 1988

En juillet, je rempile pour un camp d'ados en Grèce. Un soir à Parga, notre équipe d'animateurs - un peu alcoolisée – a bien failli finir au poste de police après avoir massacré "The girl from Ipanema" sur la plage ! (Morceau que j'avais passé des semaines à apprendre à la guitare, accord par accord et même note par note !)
En août, j'obtiens un logement de fonction dans l'école. En septembre, je retrouve avec  bonheur mes "Moyens" d'il y a deux ans, mes vrais premiers élèves dans la durée.

Cette année-là #27 : 1988

Le lama blanc - Alejandro Jodorowsky & Georges Bess
Le voyage en Italie - Cosey
120, rue de la Gare Relié - Jacques Tardi & Léo Malet

Avec B.A.P., nous décidons de répéter plus régulièrement et sérieusement, en nous concentrant sur nos propres morceaux… enfin, ceux de MAD surtout !
La fin d'année va être très animée entre le boulot, le volley et une (grosse) fête tous les 15 jours, sur l'île de Berder (grâce à la "grande" Sophie !), chez Béa ou ailleurs.

Cette année-là #27 : 1988

Rain man - Barry Levinson
Un poisson nommé Wanda - Charles Crichton
Qui veut la peau de Roger Rabbit ? - Robert Zemeckis

Cette année-là #27 : 1988

Pierre Desproges (1939-1988) par Gotlib
François Mitterrand réélu
Mikhail Gorbatchev & George Bush par Duncan Macpherson

Mecano, c'était la première fois qu'un groupe espagnol passait chez nous depuis le fameux "Porque te vas" de Jeanette en 1974 ! J'ai trouvé ça très sympa, je l'écoute encore, mais le son a parfois vieilli sur certains titres. Les plus connus : "Hijo de la luna" et celui-ci, avec un thème assez précurseur à cette époque. Et le succès du groupe en France a fait qu'il en existe une version française qui à mon avis n'arrive pas à la cheville de la sensualité de la version espagnole.

Cette année-là #27 : 1988

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>