Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SEPT HAUTS POTS RETAILLENT

Publié le par Narcisse

(voir ici !)

 des pots cédaient

des pots cédaient

cran pots n'aient

cran pots n'aient

extras, pots laids

extras, pots laids

pot de caste est

pot de caste est

Bludzee – Lewis Trondheim

Bludzee – Lewis Trondheim

pots qu'errent

pots qu'errent

art pot n'est

art pot n'est

gars, c'terreau pot d'eux

gars, c'terreau pot d'eux

Lewis Trondheim

Lewis Trondheim

pots lisses sont

pots lisses sont

D'après Claude Ponti – Jardin des Plantes - Nantes

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Publié le par Narcisse

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

10 heures pétantes, nous voilà à la caisse des "Machines de l'île". Un petit quart d'heure d'attente et nous entrons dans la "Galerie des Machines", accueillis par l'araignée géante en pleine démonstration. De gentils animateurs – aux deux sens du terme – nous expliquent le comment et le pourquoi de ce lieu.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Puis un gamin est choisi dans l'assistance pour manipuler "la chenille arpenteuse". Elle reproduit effectivement le déplacement en accordéon d'une véritable chenille, sauf qu'elle fait 3 mètres de long ! J'admire la bestiole plus que son évolution. Métal, cuir et bois choisi pour sa tendreté pour la construction de toutes les machines. Au choix tilleul ou… tulipier de Virginie ! J'aime quand le hasard fait se télescoper les évènements.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Nous nous dirigeons ensuite vers le majestueux héron. Son vol gracieux est rendu possible grâce à deux animateurs et un système de grue.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Mais v'là-t'y pas que je me fais aborder par un gars pour jouer les cobayes. "J'ai besoin d'un costaud !" me dit-il. Comme je lui fais remarquer qu'il se trompe de personne, il insiste et m'entraîne avec quatre autres vers une fourmi géante elle aussi. Je suis chargé des pattes avant, et c'est vrai que c'est assez physique au niveau des jambes ! (Maryline, j'te montrerai les photos si tu veux !)

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

La démonstration suivante - censée être humoristique – me laisse un peu de marbre. Ce type dans son avion fou ne me fait pas rire. J'en profite pour "shooter" des dessins préparatoires des machines. J'en suis baba, de ces croquis. François Delarozière a ce genre de talent qui me rappelle celui de Moebius.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Je visite aussi une salle annexe où d'autres bestioles attendent. Il y a même une plante carnivore !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Malheureusement, nous ne les verrons pas en action. Mais je constate sur Internet que des sketchers ont comme moi été impressionnés par les lieux.

dessin d'Aliette Gousseau

dessin d'Aliette Gousseau

Les gens entrent et sortent au fur et à mesure qu'ils ont vu toutes les machines fonctionner. C'est à nouveau le tour de l'araignée géante. Nous apprécions une seconde fois la prestation, puis nous quittons la galerie. Une heure s'est écoulée.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Nous grimpons vers les ateliers regarder une vidéo de présentation du projet de "l'arbre aux hérons". D'autres dessins de François Delarozière couvrent le mur, dont celui du fameux éléphant. On aperçoit aussi en bas un projet presque achevé de Minotaure, mais je respecte le souhait de ne rien dévoiler…

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Un petit tour dans la branche, prototype d'une partie de ce qui deviendra "l'arbre aux hérons", projet pharaonique. Vers 11h30, nous redescendons sur terre, de la poésie et du rêve plein la tête.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Nous passons quelques minutes dans la librairie. ("Il faut bien vivre, ma pauv' dame !") Et je bave un moment devant les livres de croquis. Mais j'y renonce finalement : je n'oublie pas le "désherbage" en cours chez moi !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Face au "Manège d’Andréa", je ne peux m'empêcher d'admirer encore ces attachantes créatures.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Puis nous partons à la poursuite de l'éléphant qui quitte la galerie à cet instant.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Nous étions déjà venus le voir en décembre 2014, et j'avais été émerveillé par sa grâce malgré sa taille imposante. Oreilles, bouche et trompe articulée, pattes qui reproduisent la marche. J'en avais déjà fait des dizaines de photos, et voilà que je recommence !

samedi 6 décembre 2014

samedi 6 décembre 2014

samedi 6 décembre 2014

samedi 6 décembre 2014

Je reste pourtant à distance de cette trompe qui rafraîchit les spectateurs, au son de barrissements réalistes. Mais elle n'échappe pas à la douche !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Ce n'est pas encore aujourd'hui que nous monterons dans le Carrousel des Mondes Marins, inspiré de Jules Verne, et dont c'est pourtant la ville ! La prochaine fois peut-être, car nous y reviendrons, c'est sûr !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
dessin sur le blog de Marine Belz

dessin sur le blog de Marine Belz

Je ne suis pas très "fête foraine" mais ce qui est présenté ici dépasse largement ce cadre. L'ambition du projet me touche, même s'il faut bien aussi contenter les touristes – dont je fais partie – et financer tout cela.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Tout le quartier est en chantier, les immeubles poussent comme des champignons. (cliché !!) Et j'apprécie ce troupeau de grues mêlant celles qui s'activent aux deux géantes désormais à la retraite.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île

Ce lieu est magique, féerique. Mais je recommence à radoter ! Nous allons donc cet après-midi reposer nos yeux et calmer nos émotions à Trentemoult.
Du moins c'est ce que l'on croit...

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (4/6) : les Machines de l'île