Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A lapa de Lisboa (15)

Publié le par Narcisse

Fomos a Lisboa (15)

Publié le par Narcisse

Fomos a Lisboa (15)

Lisbonne - Belém

Fomos a Lisboa (15)

Ce lundi 18 juillet 2022, après la visite de la LX Factory, nous poursuivons par la rua da Junqueira (côté ombre, ça cogne !) en direction de Belém vers l'ouest. La "Torre de Belém", bien sûr, et puis le Monuments des Découvertes / Découvreurs, et surtout le superbe cloître du "Mosteiro dos Jerónimos" (non, ce ne sont pas des indiens !) ou Hiéronymites… enfin de l'ordre de Saint-Jérôme, quoi. Sans oublier de faire un arrêt pasteis de nata dans la plus célèbre des pâtisseries !

Fomos a Lisboa (15)

Cette rue n'est pas super intéressante : des demeures de luxe et des palais décrépis, des ambassades à l'abandon (la crise ?). Plus loin, c'est moins "ancien-riche", je rattrape le temps en complétant ma collection d'azulejos (je l'étalerai ici un jour), passant d'un côté de la rue à l'autre.

"Lave-moi s'il te plaît"

"Lave-moi s'il te plaît"

Fomos a Lisboa (15)

A l'approche du quartier, premiers signes de gribouilleurs : encore un de ces ballons anonymes. (relire "LX Factory et Alcântara Mar")

Fomos a Lisboa (15)

Esquisse très esthétique mais comme inachevée (volontairement ?) En tout cas, la bagnole de Google est passée par là en août et elle était dans le même état. Ceci dit, ça me va comme ça. Peut-être aussi parce que c'est une position que j'aime et que je tiens facilement, ce qui n'est pas le cas de tout le monde…

Celui-ci va servir pour "ma vie de banc dessiné"…

Celui-ci va servir pour "ma vie de banc dessiné"…

Alfonso de Abuquerque coiffé d'un de mes amis…

Alfonso de Abuquerque coiffé d'un de mes amis…

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Estudio Pedrita - Muscovy Duck - 2012
Robert Panda - May Not load: Capitulo 1 - 2017

De la rua de Belém, nous apercevons un "truc" au bout de la Travessa de Marta Pinto. Il s'agit d'une mosaïque d'azulejos en forme de canard… surmontée d'un "stupide" grassouillet de Robert Panda !

Fomos a Lisboa (15)

Le Jardim da Praça do Império est inaccessible, entouré de palissades, et complètement sens dessus dessous. Bon, pas grave. Ce qui l'est plus, c'est que c'est le jour de fermeture du cloître ! Nous nous promettons déjà de revenir d'un coup de tramway. Et pour nous consoler… nous allons nous enfourner quelques uns de ces délicieux pasteis (pluriel de pastel) de nata !

Fomos a Lisboa (15)

à la "Pastéis de Belém" - Lundi 18 juillet 2022

Bon ben puisqu'on est là, on fait le tour de ce charmant quartier en bord de fleuve.

Fomos a Lisboa (15)

Le Monument des Découvertes (Padrão dos Descobrimentos), immense caravelle sculptée érigée en hommage aux navigateurs portugais des XVe et XVIe siècles et du prince Henri le Navigateur. Nous n'y montons pas : déjà fait en 2012. (Mais la vue y est vraiment magnifique, faites-le une fois !)

Dimanche 5 août 2012

Dimanche 5 août 2012

Farol de Belém en briques rouges

Farol de Belém en briques rouges

Nous passons par le Centre Culturel de Belém et cette fois encore (comme chaque fois que nous y sommes allés), il n'y a rien à voir, hormis la collection d'art moderne du Musée Berardo et les boutiques…
Le Centre Culturel de Belém ou CCB, est un grand complexe culturel et artistique. Il regroupe des salles destinées à des représentations de tous les arts de la scène (théâtre, danse, musique) ainsi qu'un ensemble de type "palais des congrès". (Wikipédia)

Fomos a Lisboa (15)

… et cette statue de Jean Dubuffet (L’arbre Biplan - 1968) sur l'esplanade mais malheureusement pour elle pas abritée du soleil par ces voiles tendues.
Nous ressortons rapidement et nous dirigeons vers le parking à l'arrière Voilà enfin le fameux raton laveur de Bordalo.

Fomos a Lisboa (15)

Bordalo ll  - 2015 - rua Bartolomeu Dias

Fomos a Lisboa (15)

C'est toujours aussi impressionnant de loin, et encore plus quand on voit de près avec quoi il travaille.

Fomos a Lisboa (15)

Edis One - It makes sense

Nous coupons par le parking pour rejoindre la rive. Sur la bordure du quai, plusieurs pochoirs dans le même genre. C'est mignon et sentimental, mais vous ne me verrez jamais faire ce geste que j'apparente aux "smileys" des téléphones portables.

Fomos a Lisboa (15)

"Quem me completa complete me."
("Qui me complète… me complète" !)

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Un nouveau dock nous empêche de continuer en direction de la Torre de Belém, nous devons donc revenir vers l'intérieur et prendre la peu agréable Avenida Brasília. De l'autre côté de la voie ferrée, quelques graffitis intéressants mais qui resteront anonymes pour moi.

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Cette tour est vraiment magnifique par la délicatesse de son architecture mais étrangement, nous n'avons jamais eu l'envie de la visiter. (Et puis moi, faire la queue, hein…)
Nous sommes pourtant restés ce jour-là un long moment assis à la contempler et à la photographier sous toutes les coutures. Enfin, celles les mieux exposée à cette heure-là…

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Et ce rhinocéros me resservira sûrement dans mes "Rhino, c'est rosse" !

Fomos a Lisboa (15)

Allez, il est temps de faire demi tour. Nous longeons le Tage et juste à côté du MAAT (Museu de Arte, Arquitetura e Tecnologia), plein de choses à voir !

Fomos a Lisboa (15)

Il s'agit d'une exposition, "48 artistas 48 anos de liberdade" qui célèbre la fin de la dictature en 1974, et qui sera visible jusqu'en juin 2024 (pour les 50 ans, du coup). Pourquoi 48 alors ? Si j'en crois le panneau, c'est aussi pour rendre hommage à un groupe de 48 artistes qui s'était créé en juin 1974.

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Il y a de très jolies œuvres, et je vous laisse découvrir les noms des auteurs ici sur le site du MAAT.

Fomos a Lisboa (15)

J'en connais très peu mais cette signature SKTR Obey, c'est aussi le Slap du tunnel d'Alcântara

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Nous avons vu un boîtier électrique décoré par Tamara Alves (quatrième en haut) à Alfama.

Fomos a Lisboa (15)
 Vhils (troisième en haut) et Moami 31 (juste à côté)

Vhils (troisième en haut) et Moami 31 (juste à côté)

Nous refaisons tranquillement nos 8 km par le bord du fleuve et les quais avant de nous installer au resto "Loja das conservas" après une nouvelle moisson d'une trentaine de photos.

Fomos a Lisboa (15)

Le mercredi 20 juillet, après avoir passé la matinée dans le quartier de Graça et fait une pause au "Martinho da Arcada" sur la Place du Commerce, nous avions décidé de retourner à Belém, mais aussi de nous arrêter à la gare d'Alcântara pour explorer son fameux tunnel piétonnier. Bon, une fois là, autant continuer à pied… le long du fleuve, parce que c'est quand même plus agréable. Nous repassons devant la fameuse pâtisserie sans nous laisser tenter : il y a la queue, mais c'est surtout pour ceux qui veulent emporter. Pour ceux qui préfèrent l'intérieur gigantesque et sa belle déco d'azulejos, la queue est à l'intérieur, pour attendre qu'une table se libère.
Bref on shunte, un peu à regret quand même.

Fomos a Lisboa (15)

Mais c'est pour le cloître que nous sommes revenus !
Bon, la queue n'est pas très longue - sans doute moins que le matin quand tous les touristes débarquent - et nous commençons cette visite bien connue de nous par le haut (mais ça, c'est le circuit obligatoire).

Fomos a Lisboa (15)

Ça fait dix ans, c'est comme si c'était hier, et pourtant je ressens le même émerveillement. Qui n'a rien à voir avec le côté religieux de la chose. Plutôt avec la sérénité et la grâce qui s'en dégage. On a aussi la chance d'échapper aux braillards et aux selfieurs.

Fomos a Lisboa (15)

Evidemment, je fais provison de "berniques"…

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Je cherche des angles, des ombres, des sculptures délicates… et finalement je fais les mêmes photos depuis 30 ans !

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Nous poursuivons enfin la visite par le rez-de-chaussée. Il y a des bancs mais les gardiens veillent : pas question de s'asseoir ! Ils ont dû s'apercevoir que les fessiers dodus des touristes usent le marbre (?). (Et ça me rappelle une statue de bronze au Vatican en 1993 dont la main avait perdu la moitié de son épaisseur en raison des caresses des culs-bénis-oui-oui.)

Fomos a Lisboa (15)

On avait pourtant pris des photos avec Chris et ses filles en 2012 sans aucun problème. (Mais on n'a pas des gros culs !)

Dimanche 5 août 2012

Dimanche 5 août 2012

Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)
Fomos a Lisboa (15)

Nous sortons finalement, heureux d'être revenus : je vous assure que c'est une expérience incroyable, et j'y retournerai (j'espère) un jour avec le même bonheur.

Un bel arbre pour "mes trees"

Un bel arbre pour "mes trees"

Fomos a Lisboa (15)

Bon, il fait soif : nous traversons l'avenue et nous dirigeons vers l'enfilade de bistrots-restos de la rue piétonne Vieira Portuense (en face de la pâtisserie mais à l'arrière des bâtisses).

Fomos a Lisboa (15)

Après cette (deuxième) longue promenade d'environ 17 km sous plus de 30°, nous irons nous refaire un peu de gras au "Flor Dos Arcos" à Alfama… dont nous sommes ressortis très dépités pour ce "pèlerinage 20 ans après" décevant !
Au prochain épisode : Cacilhas, de l'autre côté du Tage.

Fomos a Lisboa (15)

Gregos - Mercredi 20 juillet 2022