Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14 résultats pour “gregos

(un peu de) Street art à Bordeaux

Publié le par Narcisse

Notre petit tour à Bordeaux - Lundi 25 juillet 2022

Notre petit tour à Bordeaux - Lundi 25 juillet 2022

Commencer par la fin d'un voyage, ça peut sembler idiot, mais j'en ai pour des semaines à rendre présentables les photos de Lisbonne et à chercher qui a fait quoi.
Nous n'avons passé qu'un après-midi à Bordeaux, le temps de faire le tour de l'hypercentre qui est déjà très riche en "gribouillis". Avec déjà l'envie d'y revenir dès l'an prochain pour un quadrillage plus systématique.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Garés sur un parking relais en périphérie, nous avons rejoint le centre en tramway. Au passage, nous apercevons quelques petites choses sur les murs, et notamment Sélor (vu à Porto et Rennes entre autres), mais nous ne nous y arrêterons pas. Descendus à la station "Victoire", nous empruntons la rue piétonne Sainte Catherine et tombons sur des choses familières.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Oré et GZUP sont passés par ici, mais il y a sans doute déjà un bon moment.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Le Diamantaire a aussi beaucoup semé, mais ce n'est vraiment pas mon préféré. Quant à cette mosaïque (dont je n'identifie pas le sujet), elle m'évoque Mifamosa (découvert à Tours), mais je ne retrouve pas sa signature : trois petits points en triangle, alors pas sûr.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Quant à celle-ci bien abîmée, serait-elle due à Invader ?

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Un peu plus loin, première apparition d'un de mes favoris : Gregos. Je suis fan de ses masques qui tirent la langue. Nous en verrons pas mal ici.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Il a d'ailleurs fait des émules, à commencer par ce baigneur dont nous verrons aussi plusieurs exemplaires dans la ville, jamais très loin de leur "maître".

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Un autre émule, Saturne qui, lui, ne colle que son nez ! Là aussi, plusieurs aperçus dans le centre.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Toujours rue Sainte Catherine, du nouveau pour moi : deux têtes dessinées d'un trait. Voir la "story" "One line" d'un certain ph_backtotheroots.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Plus intrigants, ces petits carreaux semés un peu partout avec un visage de femme couvert d'une marque (ici Nike mais on en a vu d'autres). Difficile de comprendre le message : pas plus d'infos sur Internet non plus.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Plus ambitieuses, les œuvres de Lef Draw. Nous verrons trois de ses visages dans le centre.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Nous n'étions pas habitués à voir ce genre de chose de la part de Noty Aroz. Nous trouverons des "masques" davantage dans le style que nous leur connaissons, dont certains déjà bien abîmés : ils doivent dater.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Nouveauté pour nous, les pseudo-pochettes de disques par Pyquet. Bon pour McDo, j'aurais plutôt choisi "Breakfast in America"…

(un peu de) Street art à Bordeaux
Noty Aroz

Noty Aroz

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Très originales, les productions de Thomas Pinpin alias 9colonnes : il s'agit de plaques (de bois ?) percées, avec un fil enroulé de manière à reproduire les ondes d'un morceau de musique ! Sur son site, il indique le titre : dommage qu'il ne l'ait pas indiqué aussi dans la rue.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Un collage "Brel" qui rappelle ceux de Benjamin Kluk à Lille.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Rue des Argentiers, nous tombons sur ce magnifique renard par A-MO. Dommage que le resto (fermé) n'ait pas relevé son store ! Dans le coin, une petite plaque "Shell" cette fois.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Sur une jolie porte d'un beau vert, mon regard est attiré par la photo d'une jeune femme en pleurs qu'un chouette collage tente de consoler. Il s'agit d'un projet "les cris tacites" de Morgane Visconti dont vous pouvez lire le but ici.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Quant au collage, il aurait pour auteur Skou, street artiste grec sur lequel je n'ai pas trouvé grand chose.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Rue Sainte Colombe, nous tombons sur ce rideau de fer illustré par deux personnages caractéristiques de Alber, artiste assez présent apparemment sur Bordeaux.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Sur un autre rideau de la même rue, un Batman assez chouette dont je ne retrouve pas l'auteur.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Ces petits "fantômes" de Line-Street me sont par contre assez familiers, déjà croisés à Tours et Rennes.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Pas très loin, un Playmobil par Fast Freak, dont nous avons vu des "frères" à Tours et Caen.
Et un drôle d'escargot par Zoneart qui se présente lui même dans une interview ici.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Un peu plus loin, première œuvre du collectif Fullcolor réalisée par Zarb. Une autre nous attend à l'angle de rue suivant.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

J'ai hésité avant de prendre ce poussin (qui sort de sa coquille ?), mais j'ai bien fait car j'ai découvert un autre street artiste assez présent lui aussi dans le coin : Monsieur Poulet.

(un peu de) Street art à Bordeaux

En face, un Gregos en piteux état sur lequel semble s'apitoyer ce buste du magasin voisin.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Tiens, cette tulipe de Pierre ALU (Art Ludique Urbain) a failli m'échapper. Nous avions découvert quelques bouquets à Caen, et nous en reverrons un plus loin.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Dans la rue des Ayres, impossible d'attribuer l'auteur de cette fille à l'abeille et cette autre au style un peu manga.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Ce bel oiseau et ce magnifique gorille sont en revanche signés A-MO (voir le renard plus haut).

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Judicieusement placé, ce masque de Gregos s'est vu attribuer des yeux. Juste à côté, un autre nez de Saturne.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

A l'angle des rues Cheverus Margaux et Poquelin Molière, quelques collages de Noarnito déjà bien fatigués qui datent apparemment de 2019…

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

… un portrait tout en Lego par Brikx (Molière lui même ?)…

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

… et un superbe pochoir par Nasti.

(un peu de) Street art à Bordeaux
(un peu de) Street art à Bordeaux

Tiens, Saturne ne fait pas que dans les "nez".

(un peu de) Street art à Bordeaux

Un peu partout, nous avons aussi remarqué les Polaroïds de Josef Helie, photographe bordelais.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Clet Abraham travaille habitullement plutôt en noir, alors Clet ou pas Clet ?

(un peu de) Street art à Bordeaux

Rue Bouffard, longue série de fresques - plus ou moins inspirées - par des auteurs différents.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Et d'abord celles de Charles Foussard à la technique impressionnante.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Scaner_one dans un style très graphique…

(un peu de) Street art à Bordeaux

… et Mister Kern, très photographique.

 Charles Foussard

Charles Foussard

??

??

??

??

(un peu de) Street art à Bordeaux

A l'angle, nous tournons rue de Toulouse-Lautrec. Ici aussi, plusieurs créations dont celles très graphiques également par Odeg Créations et une autre non signée.

(un peu de) Street art à Bordeaux
Charles Foussard

Charles Foussard

(un peu de) Street art à Bordeaux

Un autre Noty Aroz un peu plus loin...

(un peu de) Street art à Bordeaux

Rue du Loup, une porte assez réussie avec un superbe portrait de 2016 par Nasti. Nombreux sont ceux qui ont souhaité rendre hommage à son talent et partager un peu de sa gloire !

(un peu de) Street art à Bordeaux
Line-Street

Line-Street

Alu

Alu

Lefdraw

Lefdraw

(un peu de) Street art à Bordeaux

Et contre le montant de la porte, un message en lettre de Scrabble par Wabisabi dont les messages découverts à Paris m'avait bien plu.

(un peu de) Street art à Bordeaux

Notre tour du "petit centre" s'achève avec un dernier Charles Foussard : il est temps de trouver le resto qui nous accueillera. Nous opterons pour "Le grill au Thym" où nous avions dîné un soir (en 2012 ?) avec Chris. Mais ça a bien (mal !) changé…

(un peu de) Street art à Bordeaux

Avant cela, nous repérerons quelques collages de Twotma

(un peu de) Street art à Bordeaux

Et nous finirons ce premier aperçu - car c'est sûr, nous reviendrons plus longuement à Bordeaux sous peu ! - aussi satisfaits que ce dernier Gregos pour la route.

Bordeaux - Lundi 25 juillet 2022

Bordeaux - Lundi 25 juillet 2022

Paris, mais… (3) - Montmartre

Publié le par Eu e o Narcisse

Paris, mais… (3) - Montmartre

Ah ! Paris au mois de mai....
Nous y voilà une nouvelle fois pour quatre jours et demi...
Quatre jours et demi à se faire plaisir, en marchant et crapahutant tranquillement.
Quatre jours et demi de déambulations parisiennes sous un soleil chaleureux...
Départ de chez nous un dimanche soir... et 3 heures de TGV plus tard nous voilà à vadrouiller dans le métro parisien jusqu'à la station Maison Rouge dans le 18ème arrondissement.

Paris, mais… (3) - Montmartre

Au  programme : marcher, découvrir des quartiers inconnus, boire un verre à une terrasse, s’asseoir sur un banc sans rien faire d’autre que regarder autour de soi…

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

Le réveil est très matinal ! Le soleil se lève tôt, enfin !
A nous Montmartre au petit matin, ses escaliers et ses jolies ruelles pavées hors des sentiers battus.
Il fait beau nous voilà partis jouer les touristes, guide et appareil photo à la main. Le quartier est pour l'instant assez tranquille... Les enfants sont sur le chemin de l'école et les bébés déposés dans les crèches.

Paris, mais… (3) - Montmartre

Nos premiers escaliers, rue Paul Albert, nous mènent sur une petite place, la place Muller avec les terrasses de L'Eté en Pente Douce, du Soleil de la Butte et du Botak Café.

Botak Café

Botak Café

On attaque dans la foulée, sur la gauche, la montée des marches de l'escalier de la rue Maurice Utrillo : la vue de tout là-haut vaut vraiment le coup.
Nous voilà au sommet de la butte sur la parvis de la Basilique du Sacré-Cœur - encore vide ! On profite de son panorama unique. Une vue qui égale celle que l'on a du Parc de Belleville.

Paris, mais… (3) - Montmartre

On déambule dans les ruelles quasi désertes et calmes sauf au moment des récrés… (Je connais !)
On tourne... on vire... on lève la tête le temps de s'arrêter sur un détail, le nom d'une rue, une porte, un décor...

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

La place du Tertre et ses boutiques sont encore vides de monde.
Nos premiers boute-roues avec smileys place du Calvaire.
Rue des Saules, on repère LE restaurant de Montmartre à faire…

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

On n'échappe pas aux clichés de Montmartre mais comme on est matinaux on prend le temps de s'y attarder tranquillement.
Au croisement de la rue Saint-Vincent et de la rue des Saules, le cabaret le Lapin Agile, l'autre symbole de Montmartre en face des vignes montmartroises.

Paris, mais… (3) - Montmartre

On passe devant le restaurant La Maison Rose et on descend la rue de l’Abreuvoir. Une tête connue nous accueille.

Paris, mais… (3) - Montmartre

Les fontaines Wallace sont à Paris ce que les boîtes à lettres rouges sont à Londres.
Ici, le modèle classique à cariatides. Elles sont plus de soixante-cinq à Paris, aux coins des rues ou dans les squares, alimentées en eau potable.

Paris, mais… (3) - Montmartre

Cette promenade dans Montmartre nous fait découvrir les petites ruelles fleuries de la butte et quelques endroits méconnus (cimetière Saint-Vincent, Villa Léandre…)
Nous en avons gravi des escaliers, des petits et des très longs…
Monté l’escalier de la rue du Mont-Cenis.
Monté l’escalier de la rue Girardon qui totalise 64 marches jusqu’à la place Dalida.

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

Descendu les escaliers de la rue Foyatier qui longent la rampe du funiculaire qui mène au parvis de la basilique.
Rien de tel pour se muscler les gambettes, s’aérer la tête…

Paris, mais… (3) - Montmartre
On a téléchargé le petit guide de balade ici.

On a téléchargé le petit guide de balade ici.

Paris, mais… (3) - Montmartre

Nous continuons à marcher le nez en l'air, à la découverte du street art à Montmartre au détour des rues, ruelles, panneaux de signalisation, trottoirs… à la recherche de tags, peintures, collages, pochoirs, mosaïques… dont Paris semble, tout comme Londres, Lisbonne ou Porto, s'être fait une spécialité.
Paris est un terrain de jeu pour les amateurs de photos, une galerie d'art - de rue - à ciel ouvert ...

Palettes peintes face à l'épicerie Maison Collignon rendue célèbre par le film Amélie Poulain.

Palettes peintes face à l'épicerie Maison Collignon rendue célèbre par le film Amélie Poulain.

Paris, mais… (3) - Montmartre

On est là à scruter les murs... à photographier les petits détails qu'on ne remarque que si l'on prend le temps de se poser un peu ...

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

A la chasse aux Space Invaders, on en a dégoté une belle collection. (J'en reparlerai...)

Paris, mais… (3) - Montmartre

Un street artiste anonyme - et néanmoins facétieux - a collé des petits miroirs dans la rue avec l'inscription "Tu es belle" ou encore "Mais oui tu es belle !" (L'occasion pour moi de faire un selfie, moi qui n'ai toujours pas de téléphone portable...)

Monsieur Le Chat rue André Del Sarte  - un félin connu dans le monde entier

Monsieur Le Chat rue André Del Sarte - un félin connu dans le monde entier

On guette les masques de Gregos, le passe-muraille de Montmartre. Il sourit, grimace ou pleure.

in love

in love

Kaï

Kaï

Rue des Saules, un hommage est rendu par Kaï au jeune résistant chinois qui se tint debout devant un char sur la place Tien An Men. Il est devenu le symbole fragile et fort des opprimés qui refusent de se coucher.

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

La Place des Abbesses est le cœur de Montmartre, un carrefour où se croisent quotidiennement Parisiens et touristes.
L'édicule Guimart abrite l'entrée de la station Abbesses, la station de métro la plus profonde de Paris. Elle est à 36 mètres sous le niveau du sol.

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

Dans le petit jardin du Square Jehan Rictus, Frédéric Baron et Claire Kito ont réalisé ce Mur des je t’aime en 2000, sur des carreaux de lave émaillée. Cette œuvre rassemble 311 écritures manuscrites de "je t’aime", dans 280 principales langues et dialectes de la planète. Tellement de monde devant… que ce n'est plus très romantique !!

Paris, mais… (3) - Montmartre

On continue à sillonner les petites rues de Montmartre, à la recherche des plus jolis clichés ... et des terrasses sympas.

Paris, mais… (3) - Montmartre
Paris, mais… (3) - Montmartre

On descend la rue Lepic, on passe devant le Café des Deux Moulins où Amélie est serveuse. (Mais comme elle n'est pas là, on ne s'y arrête pas.)

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain - Jean-Pierre Jeunet - 2001

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain - Jean-Pierre Jeunet - 2001

On se retrouve sur le boulevard Clichy et là, on est bien à Paris : bruits, klaxons, foule - les touristes arrivent par cars entiers...

Paris, mais… (3) - Montmartre

Juste à côté, on entre dans une impasse, la Cité du Midi : jolies maisons, anciens bains douche Pigalle, fenêtres fleuries et un calme !
Dans Paris, Villa et Cité indiquent des chemins en impasse ou des passages plus ou moins privés. Quand on arrive à les emprunter, que de belles surprises.

Moulin rue Tholozé

Moulin rue Tholozé

À l'angle de la rue Lepic, on passe devant le célèbre Moulin de la Galette avec son moulin au-dessus du restaurant.

Sculpture du passe-muraille Marcel Aymé réalisée par Jean Marais, Place Marcel Aymé

Sculpture du passe-muraille Marcel Aymé réalisée par Jean Marais, Place Marcel Aymé

Rue Norvins

Rue Norvins

Un des réveils de Wèkup rue Norvins

Un des réveils de Wèkup rue Norvins

Nous croisons les premiers groupes de touristes. Pas étonnant, la Place du Tertre n'est plus très loin !
Située à quelques mètres de la Basilique du Sacré Cœur, c'est l’un des endroits les plus touristiques de Paris. Elle grouille toujours de monde. Son atmosphère particulière s'apprécie tôt le matin.

Et ben pour nous, c'est fait !

Botak Café : l'heure des rafraîchissements

Botak Café : l'heure des rafraîchissements

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>