Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

724 résultats pour “street art lorient

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Publié le par Eu e o Narcisse

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Le temps d'une escapade photographique...

Vuillemin – Charlie Hebdo N°1420 – Mercredi 9 octobre 2019

Vuillemin – Charlie Hebdo N°1420 – Mercredi 9 octobre 2019

Sur la route de Lille, ce jeudi 18 juillet 2019, nous avons donc fait une étape dans la ville où a été inventé le barbecue de pucelle et l'usine-Seveso-qui-brûle-mais-ce-n'est-pas-grave.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Nous y arrivons en fin d'après midi, ça nous laisse le temps d'arpenter un peu les rues, et de passer of course devant la cathédrale qui, celle-là, ne crache pas (elle !) de plomb sur les riverains.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

De l'hôtel, on va jusqu'à la station de métro place du 8 mai pour rejoindre Rouen.
Nous avons arpenté les ruelles et rues piétonnes, de place en place; le long de des maisons à colombages.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

La maison qui penche est la plus connue des maisons à pans de bois à Rouen.
Elle donne sur la place Barthélémy et sur la rue Martainville près de l’église Saint-Maclou.
(Evidemment !)

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
la cathédrale Notre-Dame et son escalier de la bibliothèque du chapitre à la Harry Potter…

la cathédrale Notre-Dame et son escalier de la bibliothèque du chapitre à la Harry Potter…

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Ce qui saute à la figure ici encore, c'est la profusion et la variété des productions - plus ou moins réussies – de street art. Bon, j'ai toujours un peu de mal à appeler ça "de l'art", mais ça me réjouit quand même l'œil : la ville paraît plus vivante ! (A l'inverse de Bruges - comme nous le verrons plus tard - et même Lorient.)(ajout tardif : voir en fin d'article !)

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Et puis un truc me revient aujourd'hui : c'est quoi cet engouement pour Frida Kahlo un peu partout ? Il faudra que je creuse un peu l'affaire… Ici en tout cas, c'est l'artiste Dhoa qu'elle semble inspirer.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Autre invasion : les chats. Impossible d'en déterminer l'auteur… sauf un !

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Pochoir réalisé en novembre 2017 par Christian Guémy, alias C215, sur une boîte aux lettres de la rue du Gros-Horloge

portrait de Jeanne d'Arc - Method Graphic

portrait de Jeanne d'Arc - Method Graphic

Method Graphic, Joseph M., un "graffeur écolo" qui utilise la poussière incrustée dans les murs pour réaliser ses œuvres.

Evok

Evok

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Gaspard Lieb : précurseur du drame d'octobre ?

Gaspard Lieb : précurseur du drame d'octobre ?

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

La rue du Gros-Horloge relie la cathédrale à la place du Vieux-Marché.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Trop tard pour aller visiter le  Musée de l’Education : gratuit, obligatoire et laïque. Tant pis ! Continuons notre balade, et pour les noms, nous nous réfèrerons – au retour à ces deux excellents sites :

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Sand et sens que nous retrouverons à Lille

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

… et un Oré qui se demande un peu ce qu'il fait là !

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Et puis aussi quelques souvenirs moins artistiques, mais tout aussi précieux, comme cette décrépitude toujours à l'œuvre malgré tous les programmes de rénovation du monde !

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen
Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Bon, c'est l'heure de remplir l'estomac.
Nous avons opté pour un resto libanais qu'elle a repéré sur internet. Il faut dire qu'on en avait beaucoup apprécié un à Paris, et que celui de Lorient nous a tellement déçus…
Là c'est goûteux, parfait pour une première étape d'un séjour qui, s'il ne se veut pas gastronomique, sera tout de même  parsemé de bonnes adresses !

La Bekaa - 60 rue de Fontenelle - Rouen

La Bekaa - 60 rue de Fontenelle - Rouen

Nous avons choisi un mezzé (assortiments de plats) pour 2.
8 plats en tout dont 4 froids puis 4 chauds apportés au fur et à mesure à table : houmous (purée de pois-chiches), Moutabal (purée d'aubergines), fattouche (salade libanaise avec des morceaux de pain grillé), warak inab (feuilles de vigne farcies), falafel, jawaneh (poulet flambé à la sauce à l'ail et citron), arayess (pain libanais farci de viande), sambousek (feuilleté de fromage et oignons). Un régal !
Le tout accompagné d'un rosé de printemps libanais frais et fruité, d'eau servie dans une cruche libanaise puis du traditionnel thé à la menthe offert par la maison.

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Allez, balade digestive pour rejoindre l'hôtel, et au dodo : il nous reste de la route demain !

Allons à Lille, Darling ! (13) – Lille via Rouen

Voilà, nous avons enfin réussi à rendre compte de notre séjour dans le Nord. Bien sûr, nous n'avons que partiellement découvert la région lilloise, mais ce que nous en avons vu nous a enchantés, tant du point de vue artistique – à tous les sens – que gastronomique. Les gens côtoyés ont été charmants, prévenants… Ça donne envie d'y retourner.
Mais il nous reste encore tant de choses à découvrir (ne serait-ce qu'en France) que je doute que ce soit pour bientôt...
Quant à Bruxelles, quelques regrets nous y feront bien revenir également !

Lille – Vendredi 19 juillet 2019

Lille – Vendredi 19 juillet 2019

D'autres villes nous attendent (Euh, sans doute pas !), et nous continuerons à nous intéresser à cet "art" clandestin et éphémère que l'on croise de plus en plus à chaque coin de rue.

Paris street art – saison 2 – Claude Degoutte - Et aussi Guide du street art en France :

Paris street art – saison 2 – Claude Degoutte - Et aussi Guide du street art en France :

Lille – Vendredi 19 juillet 2019

Lille – Vendredi 19 juillet 2019

Lille rue de la rapine -  Vendredi 19 juillet 2019

Lille rue de la rapine - Vendredi 19 juillet 2019

Et quand je vous disais qu'à Lorient, on n'est pas gâtés côté street art...

Lorient - Samedi 19 octobre 2019 - 12h34

Lorient - Samedi 19 octobre 2019 - 12h34

Des Urban sketchers à Lorient

Publié le par Narcisse

Des Urban sketchers à Lorient

Vendredi 2 juin 2017
Ça y est, c'est le week-end ! Dès la sortie de l'école, elle me propose de faire un crochet par l'Hôtel Gabriel : les sketchers sont à Lorient pour 3 jours.
Leur arrivée, annoncée dans les journaux, se télescope avec la relation du saccage de l'atelier de Catherine Raoulas au Port de pêche, pendant un festival de graffeurs.

Des Urban sketchers à Lorient

Cette coïncidence des deux événements – à une semaine d'intervalle – me permet de les englober dans l'estime que j'ai pour ces deux formes d'expression (voire trois si on compte le "Street Art").

Des Urban sketchers à Lorient

Le "Lieu noir - Lieu Jaune" est situé dans ce quartier où j'aime me promener de temps en temps appareil photo en main, à la recherche de détails, de couleurs, d'impressions.

Des Urban sketchers à Lorient

Le point de rencontre me saute aux yeux en parcourant le Ouest France : l'article sur cet événement dégueulasse est illustré par une vue de l'atelier par une sktecheuse. Fin de l'aparté.

l'atelier "lieu noir, lieu jaune" vu par Sylvie Bargain

l'atelier "lieu noir, lieu jaune" vu par Sylvie Bargain

Arrivés sur place, nous observons tout de suite que la fête bat son plein : ici et là autour de l'Hôtel Gabriel, ils et elles sont à l'œuvre, par couple, sur leur petit siège. Le sujet de prédilection : la Tour de la Découverte.

Je préfère faire des photos : au moins, c'est bien dessiné !

Je préfère faire des photos : au moins, c'est bien dessiné !

Jamais je n'oserai m'approcher : pour dire quoi ? La timidité me paralyse, alors nous entrons directement pour voir l'expo à l'étage. Mon regard est tout de suite accroché par les œuvres de Gérard Darris, si lumineuses, si expressives. Bon, le gars était architecte, ça se voit, mais il a ce truc en plus qui magnifie les vues de cette ville qui sait bien cacher ses trésors.

Tiens, la médiathèque et mon "plongeoir" préféré !

Tiens, la médiathèque et mon "plongeoir" préféré !

Dominique Richard est en bonne place également dans mon panthéon des sketchers locaux.

Des Urban sketchers à Lorient
Des Urban sketchers à Lorient

Nous sommes abordés par une participante volubile qui nous guide dans une visite express, nous présentant ses collègues, nous expliquant les principes, la charte. Elle nous raconte quelques anecdotes de ces passionnés du dessin qui se retrouvent régulièrement par tout temps. Ça donne envie ! Mais le talent des deux déjà cités et de quelques autres me semblerait paralysant. Elle nous affirme que leur contact est au contraire très motivant et enrichissant.

Gérard Darris et Dominique Richard sur le blog de Sylvie Bargain

Gérard Darris et Dominique Richard sur le blog de Sylvie Bargain

Je ne sais pas si je franchirai le pas un jour. C'est aussi une question de temps. Ce temps après lequel je cours sans cesse. Ce blog me procure beaucoup de satisfactions – pour l'instant –, et je ne vois pas bien ce à quoi je pourrais renoncer pour aller faire cet apprentissage. Alors je me contente des photos, c'est plus rapide, plus productif (même si j'en jette beaucoup).

Des Urban sketchers à Lorient

Ravis, nous quittons les lieux avec des images plein la tête.
L'expo dure jusqu'au 18 juin. Pas sûr que je n'y revienne pas d'ici là.

Le robinet musical - Lewis Trondheim (les petits riens 5)

Le robinet musical - Lewis Trondheim (les petits riens 5)

Des Urban sketchers à Lorient