Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bande dessinee & illustration

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Publié le par Narcisse

Le prochain rallye : "A table !"

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Me voilà arrivé au dernier épisode de cette série sur les rallyes lecture, et notamment celui sur "la peur". L'avenir nous dira très bientôt si c'est vraiment la fin. En tout cas j'y aurai consacré une bonne partie de ces vacances de printemps.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

J'ai aussi passé beaucoup de temps sur le prochain que nous avons décidé - avec ma directrice préférée - de réaliser nous-mêmes relire l'épisode 3, "Nos rallyes préférés"). "A table !" était le thème du Salon du Livre Jeunesse de Lorient en novembre 2019. Sur les six albums choisis par nos conseillères, quatre sont sympas et les deux autres me plaisent moyennement.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

"La souris qui voulait faire une omelette" est intéressant du point de vue de la structure répétitive et la conclusion est bien vue, mais j'ai du mal avec les illustrations naïves.

La souris qui voulait faire une omelette - Davide Cali & Maria Dek

La souris qui voulait faire une omelette - Davide Cali & Maria Dek

Il était une fois une souris qui voulait faire une omelette. Pour cela, elle avait besoin d’un œuf, mais elle n’en avait pas. Et si elle allait en demander un au merle, son voisin ?
Lorsque les animaux de la forêt se réunissent pour confectionner un gâteau, se pourrait-il qu'ils finissent par oublier qui en a eu l'idée ?

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

J'ai un peu le même reproche pour "Le potager d'Alena", mais il apportera des informations à nos élèves.

Le potager d'Alena - Sophie Vissière

Le potager d'Alena - Sophie Vissière

"Ce matin, comme tous les matins, pour aller à l’école, je passe avec maman devant un champ en friche…"
Quelle n’est pas la surprise de notre petite narratrice lorsqu’elle retrouve, quelques jours plus tard, ce même champ labouré ! Au fur et à mesure de l’année, on découvre alternativement l’évolution du champ et les gestes d’Alena, l’agricultrice.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

"Adieu odieux dîner" est une histoire "mignonne" qui me fait penser aux combats récurrents de Calvin (dans "Calvin  Hobbes") contre une nourriture qui ne lui convient pas.

Calvin and Hobbes - Bill Watterson

Calvin and Hobbes - Bill Watterson

Adieu odieux dîner - Delphine Bournay

Adieu odieux dîner - Delphine Bournay

Flora n'a pas du tout l'intention de finir son assiette ce soir. Ni même de la commencer. Car ce que son Papa lui a cuisiné, c'est une verte et beurk purée de brocolis. La goûter pour savoir si elle aime ? Inutile. Flora connaît très bien ses goûts. Et ce dîner-là est dégoûtant, c'est tout. Mais voilà que, vexé, le dîner s'en mêle et se met à parler... On aura tout vu ! Oh là là, il devient agressif ! Au secours !

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

"Deux pour moi, un pour toi" est une histoire elle aussi édifiante dont j'aime beaucoup le dessin.

Deux pour moi, un pour toi - Jörg Mühle

Deux pour moi, un pour toi - Jörg Mühle

En rentrant à la maison, l’ours cueillit trois champignons. En voilà un délicieux repas ! La belette s’affaira en cuisine, l’ours mit la table et fit le service : "Un champignon pour toi et un champignon pour moi, dit-il. Et encore un pour moi. Comme ça c’est juste." Le ton monta entre les deux amis. Ils furent interrompus par un renard qui engloutit le champignon de la colère. Quel culot ! Heureusement, il y avait trois fraises en dessert…

L'ami du petit tyrannosaure - Florence Seyvos & Anaïs Vaugelade

L'ami du petit tyrannosaure - Florence Seyvos & Anaïs Vaugelade

Je l'ai déjà dit, je ne suis pas un fan du dessin d'Anaïs Vaugelade. Mais je reconnaît à "L'ami du petit tyrannosaure" un petit côté subversif.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Il était une fois un petit tyrannosaure qui n'avait pas d'amis parce qu'il les avait tous mangés. Il avait essayé de se retenir très fort, mais il avait toujours si faim, si faim, qu'il se jetait sur chaque nouvel ami et n'en faisait qu'une bouchée. Ce jour-là, le petit tyrannosaure venait juste d'avaler son dernier nouvel ami. Il pensa qu'il était seul désormais, totalement seul dans la grande forêt. Il fut pris d'une immense tristesse et se mit à pleurer. Puis il sentit qu'il commençait déjà à avoir faim, et il se mit à pleurer encore plus fort. Heureusement, quelqu'un s'approchait. Quelqu'un qui savait comment faire pour ne pas être mangé. Quelqu'un qui allait changer la vie du petit tyrannosaure. Pour toujours.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Après de multiples échanges - à distance - le rallye est enfin prêt… pour fin juin ! Je me suis bien amusé à récupérer et à bidouiller les images.
Restera à trouver suffisamment de volontaires parmi les parents, mais j'ai peut-être cette fois de quoi allécher Maryline : "Un gâteau au goûter" de… Christian Voltz !

Un gâteau au goûter - Christian Voltz

Un gâteau au goûter - Christian Voltz

Monsieur Anatole a invité mademoiselle Blanche au goûter mais il ne parvient pas à faire sa recette. "C’est pourtant très simple ! dit le cochon qui vient l’aider : pour un gâteau qui épate, mets-y quelques patates !" Le lapin ajoute : "Pour ne pas faire de la crotte, ajoute deux, trois carottes." Et chacun d’apporter tour à tour son ingrédient fétiche. Avec un résultat pour le moins surprenant !

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Au menu maintenant, reprise de l'école, avec bizarrement un goût amer dans la bouche…

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (16/16)

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (15/16)

Publié le par Narcisse

Des bandes dessinées, des films sur la peur

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (15/16)

Le film qui m'a fait le plus flipper, c'est "Psychose" d'Alfred Hitchcock. J'étais encore chez mes parents et je l'ai vu un soir à la télé. En montant dans ma chambre, j'ai gardé le dos au mur jusqu'en haut et j'ai dû mettre un bon bout de temps à m'endormir ! Je ne l'ai jamais revu depuis, pas osé.

Psychose - Alfred Hitchcock

Psychose - Alfred Hitchcock

Après ça, j'ai découvert les films de Dario Argento grâce à Bernard. Alors quand je suis entré à l'Ecole Normale, je me suis réjoui qu'il y ait à Vannes un festival du film fantastique. Deux ou trois films par soir puis rester discuter au moins une heure avec Luc avant d'aller se coucher ! Bon, il y avait aussi des "nanars", mais les films de Romero m'ont bien foutu les chocottes aussi.

Dario Argento - "Suspiria", "Inferno" et "Ténèbres"

Dario Argento - "Suspiria", "Inferno" et "Ténèbres"

George Romero - "Zombie" et "Le Jour des morts vivants"

George Romero - "Zombie" et "Le Jour des morts vivants"

Le goût m'a passé bien avant que j'arrête d'aller au ciné mais j'ai quand même vu il y a quelques années "Le Jour d'après" qui m'a fait aussi peur que son homonyme de 1983 sur le cataclysme nucléaire.

Le Jour d'après - Nicholas Meyer (1983) et Roland Emmerich (2004)

Le Jour d'après - Nicholas Meyer (1983) et Roland Emmerich (2004)

En bande dessinée, Bruno m'a fait connaître Berni Wrightson après la sortie du film "Creepshow" et j'ai acheté "La foire aux monstres" qui m'a rappelé "Freaks", un vieux film que j'avais dû voir au cinéma de minuit à la télé.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (15/16)

La foire aux monstres - Bruce Jones & Berni Wrightson
Creepshow - Stephen King & Berni Wrightson

Plus récemment on m'a offert "The End" de Zep. Si je n'aime pas trop Titeuf, sa série "Happy" (Happy sex, Happy parents, Happy rock) et son blog "What a wonderful world" sur le site de "Le Monde" m'ont bien fait marrer. Là, c'est plutôt angoissant et il révèle une face assez sombre et un pessimisme sur la nature humaine qui convient bien à mon caractère.

The End - Zep

The End - Zep

Je n'oublie pas les bouquins d'Enki Bilal, ou comment trouver belles des images qui dépeignent un avenir potentiel des plus sombres lui aussi.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (15/16)

La Tétralogie du Monstre (Le Sommeil du Monstre, 32 décembre, Rendez-vous à Paris, Quatre ?)
La trilogie "Coup de sang" (Animal'z, Julia et Roem, La Couleur de l'air)

Peu de choses à part ça : en bande dessinée, je suis finalement plutôt "humour", surtout s'il est bien grinçant !
(à suivre)

Idées noires - Franquin

Idées noires - Franquin

La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>