Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bande dessinee & illustration

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)

Publié le par Narcisse

Nos peurs d'adultes

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)

La plus universellement partagée est celle de la mort.
On a beau - comme moi – avoir lu Epicure qui nous dit qu'elle ne nous concerne pas (Tant qu'on est vivant, on n'est pas mort, et quand on est mort... on s'en fout – je résume !), il faut bien admettre que la perspective de la nôtre nous fout la trouille ! Et pour ma part, c'est plutôt envisager une agonie longue et douloureuse qui m'effraie.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)

A partir de là, nous émettons toutes sortes d'hypothèses sur ce qui pourrait la précipiter : accident de la route, guerre, pandémie, maladie incurable, "invivabilité" de la planète, etc.
Comment luttons-nous contre ? Deux options s'imposent.
La lutte et l'engagement en faveur de la paix, de la biodivesité, de la sécurité routière de la lutte contre le cancer et autres saloperies ou de la préservation du climat.
Ou alors la technique dite "de l'autruche" : à mon niveau, je ne peux rien faire donc je continue à faire comme si de rien n'était., tant qu'il y a de la vie, hein…

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)

Sans oublier le recours à des substances diverses et variées, ou des comportements en contradiction totale avec ces menaces : vitesse, alcool, tabac, drogue, médicaments, qui sont autant de béquilles ou plutôt d'écrans qui nous aident à ne pas voir.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)

Quand on essaie d'oublier cette peur fondamentale de la mort, notre ingéniosité nous en trouve d'autres de remplacement : peur du chômage, du déclassement, des "jeunes", de "l'étranger".
Bon, ça fait moins philosopher mais ça repose, entre Hanouna et la dernière série en vogue.

La vie, la mort et tout le bazar - Delan & Boucq

La vie, la mort et tout le bazar - Delan & Boucq

J'exagère ? Pas assez, dirait Desproges. On a trouvé mieux récemment : peur de l'autre (même pas étranger) grâce au covid. Et puis peur de manquer d'essence, de blé ou d'huile de tournesol.
Le monde change ? Pas nous.
(à suivre)

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)
Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (14/16)
Zorro-Boucq - Charlie Hebdo N°1552 - Mercredi 20 avril 2022

Zorro-Boucq - Charlie Hebdo N°1552 - Mercredi 20 avril 2022

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Publié le par Narcisse

D'autres albums sur le thème de la peur

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Le premier livre que je lis le premier jour de chaque rentrée scolaire, c'est le fabuleux "Bébés chouettes". Plusieurs raisons à cela.
D'abord, c'est sentimental : j'ai bien dû le lire 362 fois à Crispim entre l'âge de 6 mois et 2 ans (et autant à Chicken ?).
Ensuite il me sert à dédramatiser ce moment délicat de la séparation d'avec les parents après deux mois de vacances d'été, il y a souvent quelques larmes même chez certains "Grands" ! Les trois personnages (Lou le "petit", Rémy le "moyen" et Sarah la "grande") représentent aussi les trois classes d'âge de l'école maternelle.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Bébés chouettes - Martin Waddell & Patrick Benson

Ensuite, selon les années, j'utilise deux types de livres.
Il y a les histoires qui vont aider les enfants à affronter leurs peurs et leur proposer des outils pour les apprivoiser. Et celles qui ont été écrites juste pour jouer à se faire peur.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Le loup est revenu ! - Geoffroy de Pennart

Dans la première catégorie, j'utilise beaucoup les contes traditionnels et quelques uns de leurs détournements.
Je pars chaque année de l'album "Le loup est revenu !" de Geoffroy de Pennart, qui est l'occasion de lire de nombreuses versions des "Trois petits cochons", du "Loup et les sept chevreaux" et du "Petit Chaperon rouge". Sans oublier la fable "le loup et l'agneau" et "Pierre et le loup".

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Le loup sentimental - Geoffroy de Pennart

Je prolonge avec "Le loup sentimental" du même auteur qui permet d'ajouter "Le petit Poucet".
Nous prenons toutes ces histoires au premier degré mais derrière le loup (ou l'ogre) peut se cacher un humain bien mal intentionné, comme nous en avertissait déjà Charles Perrault.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Dans la forêt profonde - Anthony Browne

Etonnamment, il y a certaines années scolaires qui se déroulent sans que j'ai fait appel à l'aide d'un de mes albums préférés. Lui aussi permet de travailler sur les contes traditionnels. Tout comme "Le tunnel" du même auteur, auquel je fais aussi parfois appel.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Nuit noire - Dorothée de Monfreid
Une histoire sombre très sombre - Ruth Brown
Billy se bile - Anthony Browne

 Je me sers certaines années d'histoires plus "généralistes" qui permettent une discussion avec les élèves sur ce qui les inquiète et les émotions que cela suscite.

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Chhht ! - Sally Grindley
Le géant de Zéralda - Tomi Ungerer

Dans la seconde catégorie, j'ai un gros faible pour les albums de Tomi Ungerer (Le géant de Zéralda, Les trois brigands), et tant d'autres que je lis selon que nous travaillons sur les ogres, les sorcières, les monstres, les "bestioles"…
Les deux suivants font aussi souvent partie des réquisitionnés.
En tout cas c'est un filon quasi inépuisable qui fait toujours la joie des enfants.
(à suivre)

Depuis tout ce temps que tu râles, lis ! (13/16)

Maman ! - Mario Ramos
Va t'en grand monstre vert ! - Ed Emberley

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>