Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les annees passent

Cette année-là #33 : 1994

Publié le par Narcisse

Cette année-là #33 : 1994
(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

Au début de "cette année-là", je me fais inspecter en classe. La dernière date de cinq ans et s'était plutôt bien passée, mais cet inspecteur-là n'avait pas été tendre avec moi pendant mes stages à l'Ecole Normale. Finalement, ça se passe bien aussi.
Autre bonne nouvelle : je vais être père à la fin de l'année.  Bon à 31 ans, je ne suis pas sûr d'être prêt. Est-ce la raison pour laquelle je me retrouve allongé pendant une semaine pour cause d'hernie discale (à cette époque, le repos absolu est encore recommandé) pendant qu'elle prépare l'arrivée de… on ne trouve pas de prénom de garçon ! Pour une fille, l'affaire est réglée depuis longtemps, on a choisi Mathilde. Les mois passent et puis un jour le déclic : tous ces prénoms à la mode dans mes classes (Jérémy, Mickaël, Steven, Anthony et autres) doivent bien avoir un équivalent français ! Ouf ! (Mais en croyant être originaux, nous nous apercevrons qu'il devait y avoir quelque chose dans l'air : à son entrée à l'école deux ans plus tard, il aura des homonymes !)

Soirée "volley" costumée : les seventies !

Soirée "volley" costumée : les seventies !

Après le traditionnel stage BAFA des vacances de printemps, nous embarquons avec les copains du volley pour le grand tournoi de Bréhat. Mon équipe fera pâle figure mais nous passerons un chouette week-end.
J'apprends presqu'en même temps que j'obtiens un autre poste de directeur pour la rentrée prochaine (mais à 200 mètres de chez moi !) et que le camp d'ados de l'été est annulé pour je ne sais plus quelle raison. Comme elle y a une tante qui nous prête l'appart d'une copine à elle (!), nous partons pour trois semaines à Paris. C'est la première fois pour moi et j'en prends bien sûr plein les yeux. Musée Picasso, Louvres, Orsay, Beaubourg… et grandes balades d'un parc à l'autre.
Juste avant le rentrée, Marylène profite de son anniversaire pour réunir presque toute notre promo chez elle dans la cambrousse du centre Bretagne. Celle de Paris ne viendra pas, celui d'Auvergne non plus… et mon homonyme n'est même pas invité ! Excellente soirée là encore.

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Un soir début novembre, il est évident qu'on a été deux suffisamment longtemps. Longue soirée d'attente à la maternité, je me retrouverai même un court instant à fumer sur le parking avec une autre ATSEM de mon école : sa fille va être mère elle aussi ! A 4h19 du matin, Crispim pointe enfin le bout de son nez. Je me sens comme un con mais heureux comme un pape. Elle me décide à rentrer vers 5h du matin et je suis dans ma classe à 8h30 dans un état second. Cette arrivée sonnera aussi pour moi la fin de mes longues nuits.

Cette année-là #33 : 1994

Journal d'un album - Dupuy & Berberian
Les femmes et les enfants d'abord - Dupuy & Berberian
Zoo (1) Frank Pé & Philippe Bonifay  
 

Cette année-là #33 : 1994

Quatre mariages et un enterrement - Mike Newell
Pulp Fiction - Quentin Tarrentino
Forrest Gump - Robert Zemeckis

Encore de belles trouvailles à la médiathèque : Noa (que j'offrirai à ma nièce pour ses 16 ans), Enzo Enzo et Philippe Saisse.
Je m'achète Cabrel et Eddie Brickell et surtout le dernier CharlElie Couture (avec "Jacobi") après des années à le bouder. Nous irons voir son concert à Lorient et je pleure presque quand il reprend "La ballade du mois d'août 75".
Suivra bientôt le dernier Everything But The Girl qui m'accompagnera l'été suivant pendant notre séjour parisien.

Cette année-là #33 : 1994

Cette année-là #32 : 1993

Publié le par Narcisse

Cette année-là #32 : 1993
(Gaston Lagaffe - Franquin)

(Gaston Lagaffe - Franquin)

Nous avons failli nous marier en petit comité avec juste deux témoins mais les bisbilles familiaux s'apaisent et nous serons finalement 17 autour d'une table le 20 février de "cette année-là".
Son patron n'ayant pas encore fui (mais ça ne tardera pas), nos finances reprennent des couleurs
Avec Béa, nous avons décidé de reprendre la musique. Obligés de jouer de tous les instruments - et nous n'en maîtrisons vraiment aucun -, nous utilisons deux platines K7 (??!) en guise de magnéto 2 pistes. Autant dire que le son se dégrade à chaque copie. Clarinette, saxo, guitare, piano, chant, percus électroniques, petites percussions empruntées à l'école et ustensiles de cuisine, nous mettrons cinq de mes chansons en boîte : "Bout de rose", "Monsieur Victor", "Dactylodrame", "Tom et Julie" et "Idylle".
En juillet, la voilà mère et notre coopération musicale s'arrête : elle ne reprendra qu'en 2012 !

En route pour le carnaval de l'école !

En route pour le carnaval de l'école !

Ce même mois, Lionel m'emmène en Italie avec 35 ados assez remuants. Je découvre Rome, Florence, Pise et la magnifique Sienne.
En août, nous voilà repartis tous les deux pour trois semaines au Portugal. Nouvelles superbes balades dans la Serra da Estrela puis à Porto, Coimbra et la toujours magique Lisbonne.

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

N'ayant toujours pas obtenu un poste de titulaire, je me retrouve parachuté directeur d'école maternelle à 20 kilomètres de chez moi. J'annonce tout de suite à mes trois collègues (sympas) mon intention de ne faire qu'un an. J'ai 30 ans, elles quasiment 20 de plus : c'est le début d'un cycle où plus personne dans les écoles ne veut assumer la fonction. On est pourtant encore loin de ce qui se passe aujourd'hui où ce sont carrément des débutant(e)s qui se coltinent ces postes ! A quel moment notre administration va-t-elle se rendre compte qu'il y a un (gros) problème ?
J'ai une bonne trentaine d'élèves de Grande Section plutôt sympas et une toute aussi sympathique Monique pour me seconder. Le hic est que ces 40 bornes quotidiennes vont révéler une hernie discale en gestation, mais ce sera pour début 1994.

Cette année-là #32 : 1993

L'histoire du corbac aux basket - Fred
Les carottes de Patagonie - Lewis Trondheim
Understanding Comics - Scott McCloud
("l'art invisible" paru en France en 1999)

Cette année-là #32 : 1993

Un jour sans fin - Harold Ramis
Jurassic Park - Steven Spielberg
La liste de Schindler - Steven Spielberg

Lors d'un Berder, je découvre que l'Affaire Louis Trio a sorti un disque, sur lequel tout me plaît ! Je m'offre un Mc Cartney "live", les derniers Rickie Lee Jones, Matt Bianco et Sting. Et aussi un remix très réussi des meilleurs titres de Murray Head, quand il arrive encore à attraper les aigus de "say it ain't so". Il passe cet été au Festival Interceltique (?!) mais j'aurais trop peur de décevoir ma jeunesse…
Je fréquente déjà assidûment la médiathèque de Lorient et j'y ferai de belles découvertes : Thomas Fersen, Clannad et Jan Garbarek. Mais il me faudra des années pour me plonger dans Radiohead.

Cette année-là #32 : 1993

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>