Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les annees passent

Cette année-là #29 : 1990

Publié le par Narcisse

Cette année-là #29 : 1990
(La maison de pain d'épice - Hubert Mouier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mouier / Cleet Boris)

Le début de "cette année-là" est très fécond entre le boulot de classe, les répétitions de Band à Part, les compétitions de volley et les allers-retours à Brest.
Aux vacances de printemps, Lionel me recrute pour deux jours à La Baule : il s'agit de partager mes connaissances en musique (avec des enfants !) à un groupe de futurs animateurs en centre de loisirs. Expérience très sympa que j'avais commencée l'année précédente et que je poursuivrai jusqu'en 1997.
Et enfin à la fin de ces vacances, elle s'installe chez moi !
Lionel, de retour dans mon école, m'initie aux joies de BASIC. Ce sont donc mes premiers pas en informatique car j'ai échappé à la dotation de l'Education Nationale des premiers ordinateurs surtout destinés à sauver Thomson. Nombreux sont ceux qui étaient alors restés dans les armoires des écoles. Je ne connais que deux exceptions : Luc et surtout Arnault qui tombent dedans et le second ne lâchera plus l'affaire jusqu'à aujourd'hui encore !

Cette année-là #29 : 1990

Nous sympathisons avec nos voisins de palier Laurent et sa copine. Lui est un  forcené de la guitare (électrique) et un bosseur acharné de son instrument, plutôt jazz. Avec François, animateur musical du secteur, je prendrai quelques cours pour apprendre des accords un peu plus "bizarres" et nous formerons tous les trois un trio éphémère guitare-contrebasse-clarinette. Mais Laurent fonde "Y'a pas d'lézard" avec un bassiste, un flûtiste et deux percussionnistes enthousiasmants, pour un répertoire très funky et swinguant.
Pour notre part, nous nous produisons sur la côte nord de la Bretagne… mais carrément pistonnés par la mère de Béa !

(Je l'ai toujours, ce classeur !)

(Je l'ai toujours, ce classeur !)

Un nouveau Berder se profile - avec toujours Sophie aux manettes - et aussi l'annulation du camp d'ados en Egypte pour raison (déjà) de terrorisme au centre du pays.
L'occasion est belle de faire mon premier voyage au Portugal. Nos moyens sont plutôt limités donc camping. Dans la canadienne minuscule (mais lourde de ses piquets de ferraille) que j'ai en copropriété avec Picolo depuis notre séjour en Grèce en 1987. Bragança, Porto, Lisbonne… magnifiques découvertes et vacances de rêve.

Cette année-là #29 : 1990

Peter Pan : Londres - Régis Loisel
Dis bonjour à la dame - Tome & Janry
Bouche du diable - Jérôme Charyn & François Boucq

Création de la maison d'édition L'Association

Création de la maison d'édition L'Association

L'été passe donc assez vite et la rentrée se fait à nouveau sans Lionel parti sous d'autres cieux changer de métier. Moi je rempile au CP pour la quatrième année. Un vendredi soir de décembre, Band à Part est censé répéter et moi supposé aller chercher MAD en panne de voiture. En fait elle m'a préparé une surprise : c'est mon anniversaire et à mon retour, c'est une vingtaine "d'abrutis" qui m'attend pour fêter toute la soirée mes 28 ans !

Cette année-là #29 : 1990

Danse avec les loups - Kevin Costner
Pretty woman - Garry Marshall
Edward aux mains d'argent - Tim Burton

En 1990, j'écoute beaucoup Suzanne Vega (avec son chouette "Book of dreams") et - étonnamment pour moi - pas mal de chanson française aussi. Liane Foly me plaît bien (ça ne durera pas) avec "Au fur et à mesure", Chédid avec son disque "Zap", et Pauline Ester ("Le monde est fou") que me prête Laurent et que je cassettise aussitôt.
Et évidemment L'Affaire Louis Trio dont le titre "Nous on a tout" a sûrement inspiré les Innocents pour "Un monde parfait" qui sortira cinq ans plus tard.

Cette année-là #29 : 1990

Cette année-là #28 : 1989

Publié le par Narcisse

Cette année-là #28 : 1989
La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris

Cette année-là #28 : 1989

Ma vieille 104GR était devenue une passoire (toit ouvrant rouillé), je la laisse en dépôt-vente pour 5000 francs et me trouve une Ford Fiesta de 5 ans et seulement 15000 kilomètres (un papy ?) pour la modique somme de 15000 francs que je n'ai pas. J'ai beau vivre en ermite toute la semaine à cause du boulot de classe, les week-ends de bamboula et mes achats compulsifs de tout ce qui sort en bouquins de pédagogie sur le CP me maintiennent à un salaire de découvert.

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Fin juin, la fête de l'école se joue en bleu-blanc-rouge avec le bicentenaire de la Révolution. Tout en préparant un camp d'ados en Espagne, je me vois proposer par Lionel d'aller faire le taxi en juillet à l'Exposcience Internationale de Brest. Bon, c'est bénévole mais nourri-logé pendant 10 jours. On s'amuse bien, on rencontre des tas de gens sympas de tous pays. Et je tombe amoureux.

Cette année-là #28 : 1989

V pour Vendetta - Visages - Alan Moore & David Lloyd
Les Sept Vies de l'Épervier : Le maître des oiseaux - Patrick Cothias & André Juillard
La nuit du chat - Frank & Bom

Août en Espagne est donc interminable d'autant qu'une Poste pas très efficace me laisse sans nouvelles pendant trois semaines. En plus à Grenade, un petit voyou pète une vitre du car et part avec mes bouquins sur Dali (on doit faire un arrêt à Figueiras au retour) et surtout le cartable en cuir qui les contenait et que je m'étais offert l'année précédente en Grèce. Alors dès la rentrée, j'ajoute à mes activités de multiples allers-retours de 200km qui arrangent mon moral mais pas mes finances.
Nous fêtons heureusement le changement d'année chez "Sylvain-au-poireau", et c'est parti pour une nouvelle décennie (sans Ceaucescu).

Cette année-là #28 : 1989

Quand Harry rencontre Sally - Rob Reiner
La vie et un long fleuve tranquille - Étienne Chatiliez
9 novembre : chute du mur de Berlin
(Photo de Peter Binder)

En musique, je suis toujours dans ma période Joe Jackson et surtout Metheny qui sort "cette année-là" un album dans la même veine que le précédent. J'aime aussi beaucoup "Tombé du ciel" d'Higelin (sorti en 1988) qui fait les belles soirées de Berder. Et évidemment "Le retour de l'âge d'or" de l'Affaire Louis Trio que me prête Laurent mon voisin de palier guitariste, et dont je me fais immédiatement une cassette (une quoi ?!). L'un des titres "Bob et Linda" m'inspirera d'ailleurs ma troisième composition "Tom et Julie", que j'enregistrerai seul en recopiant les instruments les uns par-dessus les autres grâce à deux magnétophones ! Son pourri garanti à la fin, mais grand plaisir à empiler deux clarinettes, guitare sèche et électrique (celle de Laurent) ainsi que des percus diverses et variées.

Cette année-là #28 : 1989

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>