Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les annees passent

Cette année-là #23 : 1984

Publié le par Narcisse

Cette année-là #23 : 1984
(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

J'ai peu de souvenirs du début de "cette année-là". J'ai ma petite routine : je bosse la guitare, j'écoute beaucoup de musique. Je ne travaille pas beaucoup sauf quand je suis en stage dans une classe, et là, c'est presque 24 heures sur 24 ! Heureusement, nous n'en avons qu'un en mars et un autre en juin. Lors de ce dernier en CE1 à Lorient, une élève m'offre en remerciement une tasse pleine de bonbons, qui me servira jusqu'à… l'an dernier ! (Je l'ai d'ailleurs toujours.)
En cette deuxième année à l'Ecole Normale, nous avons une Unité de Formation consacrée à la culture régionale. Picolo choisit d'évoquer la Bretagne dans la bande dessinée, et moi évidemment la musique : "néo-bretonne" même ! Ce sera mon premier contact avec des artistes bretons : mes parents ne l'étant pas d'origine, je n'avais dû en entendre que les rares fois où j'avais fréquenté le Festival Interceltique de Lorient. Alors je me mets à écouter Alan Stivell, Dan Ar Braz, Roland Becker - dont je me suis même acheté le premier disque - et d'autres dont j'ai oublié le nom.

Fête de Noël à l'E.N. - Vendredi 21 décembre 1984

Fête de Noël à l'E.N. - Vendredi 21 décembre 1984

Au premier jour de l'été, les musicos de l'Ecole Normale se retrouvent sur la place des Lices de Vannes pour un bœuf en l'honneur de la fête de la musique. Des guitares, une clarinette, des percussions variées : l'embryon de "Band à Part".
J'apprends au dernier moment que mon directeur de colo arrête, me voilà donc le bec dans l'eau pour l'été. Je m'inscris pour être animateur dans mon bled d'origine et décroche une place dans un camp à vélo de pré-ados où un animateur vient de se casser je-ne-sais-plus-trop-quoi. C'est la dernière semaine et me voilà parti pour sur l'île de Houat, puis retour de Quiberon à vélo. Comme il semble que j'ai fait l'affaire, j'enchaîne août sur une expérience : avec Jean-Pierre (guitariste un peu plus avancé que moi), nous formons un duo d'animateurs pour encadrer des 12-14 ans à la journée. Sorties à vélo et même "mini-camps" sur deux jours. Chouette expérience qui me fait apprécier le contact avec des ados.
En septembre, j'entre en troisième - et dernière - année. Béa arrive avec d'autres, et le repas de Noël restera pour moi comme un grand moment festif et un grand moment tout court : nous allons bientôt commencer à faire de la musique en groupe !

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Cette année-là #23 : 1984

Carmen Cru - Rencontre du 3ème âge – Lelong
Raymond Calbuth - Ma vie est une jungle ! - Tronchet
L'appel du fossoyeur – Foerster
Ricky VII - Frank Margerin
Idées noires, tome 2 - Franquin
Le Sortilège du bois des brumes - Bourgeon

Cette année-là #23 : 1984

Amadeus - Milos Forman
Paris, Texas - Wim Wenders
La déchirure - Roland Joffé

Il y avait régulièrement des soirées à la cafétéria de l'Ecole Normale. On y écoutait les Bronski Beat, Mike Oldfield, Style Council, Supertramp, les Rita Mitsouko, Joe Jackson, U2, Sade… Mais Matt Bianco, c'est LA découverte de 1984.

Cette année-là #23 : 1984

Cette année-là #22 : 1983

Publié le par Narcisse

Cette année-là #22 : 1983
(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(La maison de pain d'épice - Hubert Mounier / Cleet Boris)

(Tous deux sortis en 82 !)

(Tous deux sortis en 82 !)

Le 12 janvier de "cette année-là", j'obtiens enfin mon permis de conduire et m'achète (à crédit et sans apport) ma 104GR, qui m'emmènera vaillamment - mais sans beaucoup d'excès de vitesse ! - retrouver Nathalie à Poitiers un week-end sur deux et parfois plus souvent. Je nage dans le bonheur mais pas dans la prospérité : je n'avais pas un sou de côté et je me ruine en essence téléphone et remboursement de crédit (sans compter disques, BD et cinéma). Heureusement (!), sur les conseils de Picolo, j'obtiens de ma banque une autorisation de découvert d'un salaire que j'utilise aussitôt au prix d'agios particulièrement salés.
Mon neveu naît en mai en même temps que Nathalie se lasse de moi.
En juin, il m'arrive une tuile : pendant le dernier stage de l'année scolaire, j'attrape la varicelle "grâce" à mes élèves de CE1. Le résultat n'est pas beau à voir et je reste enfermé trois semaines chez mes parents alors qu'il fait super beau !
En plus je rate tous les examens de fin d'année et il me faudra les repasser tous à la rentrée les mercredis matins !
Bon, je suis en arrêt jusqu'à la fin du mois mais j'anticipe ma sortie d'un jour : j'ai pris un billet pour le concert de Dire Straits à Nantes, pas question que je loupe ça !

Cette année-là #22 : 1983

En août, deuxième colo avec la CAF. Parce que ça me plaît bien et aussi pour remettre un peu mes finances en état : c'était mieux payé que "élève-instituteur" ! Cette fois, c'est près de la ville de Sens avec des 4-8 ans. Je suis "volant", c'est-à-dire que je remplace les animateurs pendant leur jour de congé hebdomadaire. Est-ce à ce moment que  je découvre que j'aime bien la compagnie des "petits" ?
J'entre en deuxième année, les cours ne me passionnent pas tous et avec Arnault, on dessine beaucoup.
D'un stage "en doublette" avec Picolo en janvier, il me vient l'envie de me mettre à la guitare. Quand c'était mon tour de "faire musique" avec les élèves, ça avait tout de même moins de gueule avec les mains dans le dos ! Lui, il en joue depuis déjà 6 ou 7 ans en autodidacte. Il n'a aucune notion théorique mais une oreille incroyable ! Moi, j'ai mon "bagage" solfégique, mais je m'inscris tout de même à un cours collectif au centre social du quartier : une catastrophe ! Les "vieilles" de 40 ans ne travaillent pas leur instrument et ça n'avance pas ! Au bout de trois séances, j'arrête tout et m'achète des bouquins de chansons - dont évidemment celui des Beatles - avec les dessins des accords. Pendant des heures chaque soir, je m'escrime à domestiquer mes doigts pour faire sonner ce fichu "Fa Majeur" et son barré infernal !
J'ai toujours aujourd'hui en classe cette bonne vieille guitare classique rescotchée (parce que la table est décollée) et j'espère bien l'emmener en retraite avec moi !

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Le petit livre Beatles - Hervé Bourhis

Cette année-là #22 : 1983

L'enfant tronc - Alejandro Jodorowsky & Arno
Partie de chasse - Christin & Bilal
La Conque de Ramor - Loisel & Le Tendre
Hergé 1907-1983
Jean-Marc Reiser 1941-1983

Cette année-là #22 : 1983

Videodrome - David Cronenberg
La ballade de Narayama - Shohei Imamura
Le dernier combat - Luc Besson

A Poitiers, je découvre aussi pas mal de musiques nouvelles (pour moi). Nathalie écoute beaucoup CharlElie Couture que je connais déjà mais je vais me faire quelques disques du bonhomme. Et aussi Barbara, mais là je cale.
Christophe, lui, est très "rock" : lui et moi, c'est un peu "Best" contre "Rock & Folk" ! Il y a notamment ce disque d'Elvis Costello qui tourne en boucle. Et bizarrement, il craque aussi pour les Dexys. De ces deux-là, je m'offrirai aussi un peu tout, mais tout n'est pas extraordinaire. A la fin de l'année, je m'inscris chez DIAL, un peu l'équivalent de "France Loisirs" mais pour les disques. Et m'offre quand même une platine K7 pour "repomper" les disques des copains, je ne peux pas tout m'acheter !
Arnault est très "Rolling Stones", non merci ! Et Picolo très Brassens, je recopie tous les disques sur K7. Quelques années plus tard, un jour qu'il me vient l'idée d'en écouter une, la platine refuse : ça fait tellement longtemps que je les avais sans les écouter que la bande s'est collée !

Cette année-là #22 : 1983

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>