Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lorient

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports

Publié le par Narcisse

"A l'eau, riant, la jolie"
Cette année, je passe mes vacances chez moi !

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports

Amie festivalière, ami festivalier !
C'est aujourd'hui que ça commence !
Et dès ce soir, il t'est possible de déguster la traditionnelle cotriade qui marque chaque année le début du festival. Elle se tient au port de pêche, car Lorient, ne l'oublie pas, est la ville aux 5 ports.

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports

Le plus visible est bien sûr le port de plaisance : du bassin à flot jusqu'à Larmor, s'il te prend l'envie de te promener sur la côte, tu pourras constater que la crise ne touche pas tout le monde !

Le bassin à flot - Gérard Darris

Le bassin à flot - Gérard Darris

Et si l'idée (saugrenue !) te vient de visiter la récente (2008) "Cité de la Voile", tu pourras y admirer quelques "Formule 1 des mers". (Bon, il faut aimer, hein… moi, ça ne me fait pas rêver).

La Cité de la Voile - Gérard Darris

La Cité de la Voile - Gérard Darris

Elle est située sur le site de l'ancienne base de sous-marins construite par les Allemands (et surtout quelques civils "invités"). Les Américains n'ont pas réussi à en venir à bout. Fermée en 1997, il fallait bien en faire quelque chose ! Moi, je n'y peux rien ce lieu me donne le cafard. Pourtant, le resto "la Base" est l'endroit où il faut être (vu…!). Je reconnais qu'on y mange bien après le volley… Mais j'ai une préférence pour la balade qui va de la villa Margaret à Larmor.

L'ancienne base sous-marine

L'ancienne base sous-marine

La villa Margaret - Gérard Darris

La villa Margaret - Gérard Darris

De la base au port militaire, il n'y a qu'un pas (sémantique en tout cas). Les pères de la moitié de mes copains d'enfance travaillaient à l'arsenal. Avec la pêche, la  construction de navire de guerre était le deuxième pilier de la ville. Tous deux ont ralenti leur activité, mais il faut rester optimiste pour l'arsenal : la situation internationale laisse espérer des lendemains radieux !

La DCNS (Direction des Constructions Navales Systèmes et Services) - Gérard Darris

La DCNS (Direction des Constructions Navales Systèmes et Services) - Gérard Darris

Du port de plaisance, il t'est possible de prendre le bateau pour l'île de Groix, mais à cette période, il te sera sûrement compliqué d'y trouver un hébergement. Sinon, tu peux aussi, pour le prix d'un ticket de bus, te rendre de l'autre côté de la rade, à Locmiquélic ou à Port Louis, où le festival a aussi ses antennes, et qui offrent une belle vue sur toute la rade.

En partance pour Port-Louis

En partance pour Port-Louis

La rade : à gauche, Port-Louis, à droite, Larmor Plage

La rade : à gauche, Port-Louis, à droite, Larmor Plage

Bon, ça fait déjà 3 ports, il en reste 2.
Le port de commerce… Voilà bien un autre lieu qui me donne le blues. Si je suis sensible à l'élégance des grues qui déchargent les géants des mers, les multiples entrepôts désaffectés me laissent un petit goût de cafard, là aussi. On y importe essentiellement du gaz et des produits pétroliers. Et puis ce petit parfum d'enfance, quand arrivent du Brésil les tourteaux de soja qui alimenteront le bétail. Quand le vent portait, on les sentait à 5 km de là ! Et tout était recouvert de poussière jaune.
Je ne sais pas ce que va devenir ce lieu. Lorient mise sur le tourisme. Cela pourrait-il devenir un jour un lieu branché, un peu comme à Bordeaux ou encore Lisbonne ? On verra bien !

Le port de commerce vu du cimetière Carnel

Le port de commerce vu du cimetière Carnel

Le port de commerce - Gérard Darris

Le port de commerce - Gérard Darris

En attendant, les graffeurs se sont emparés des murs tristes, et je reconnais que ça aide à chasser le bourdon.

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports

Entre port de commerce et port de pêche se sont installés quelques ateliers d'artistes (et aussi l'EESAB, École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne).

l'atelier de Catherine Raoulas

l'atelier de Catherine Raoulas

Catherine Raoulas est de ceux-là et ses œuvres embellissent la criée et le magasin de pêche "Moulin Marée" où je me fournis en produits de la mer.

les oeuvres de Catherine Raoulas au port de pêche

les oeuvres de Catherine Raoulas au port de pêche

... réinterprêtées par Gérard Darris !

... réinterprêtées par Gérard Darris !

Les peintures de Catherine Raoulas chez "Moulin Marée"

Les peintures de Catherine Raoulas chez "Moulin Marée"

Si ça te dit, elle expose en ce moment à l'Hôtel de Ville de Lanester, de l'autre côté de la rivière "le Scorff" à un ticket de bus d'ici. (Moi, je prends le 22, mais il y en a d'autres !)

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports

"Keroman est le deuxième port de pêche français concernant le volume de pêche. Ses activités se concentrent autour de la pêche et de la transformation des produits de la mer. La flotte du port exerce de la zone côtière lorientaise jusqu'aux mers du nord de l’Écosse. La construction et la réparation navales sont également présentes sur le site, ainsi que des activités de services. Enfin, le site est aussi utilisé ponctuellement pour des activités culturelles, comme la "Nuit du port de pêche" du festival interceltique de Lorient." (d'après Wikipédia)

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
Avenue de la Perrière - Gérard Darris

Avenue de la Perrière - Gérard Darris

Le slipway - Gérard Darris (et une "vieille bernique"...)

Le slipway - Gérard Darris (et une "vieille bernique"...)

Au port de pêche, tu trouveras également de nombreux restaurants abordables. Nous avons récemment testé "le Poulpe" et y reviendrons sûrement.

L'enseigne de l'hôtel "La Perrière"

L'enseigne de l'hôtel "La Perrière"

"La Criée", malheureusement fermé !

"La Criée", malheureusement fermé !

"Le Poulpe", avenue de la Perrière (avec une ancienne affiche de Catherine Raoulas)

"Le Poulpe", avenue de la Perrière (avec une ancienne affiche de Catherine Raoulas)

Satisaits !

Satisaits !

Par contre, "le Crabe Marteau" nous éviterons : pour ce prix-là, je me fais une ventrée d'araignées, de langoustines et de palourdes chez moi !

"A Lorient la jolie" (3) : La ville aux cinq ports
(Bon, d'accord, ça, c'était au réveillon !...)

(Bon, d'accord, ça, c'était au réveillon !...)

Amie festivalière, ami festivalier, je te laisse à ta cotriade. D'autres balades t'attendent, mais tu devras tout d'abord passer l'épreuve de "la Grande Parade", nous te laissons donc profiter pleinement de ce long week-end.
Au prochain épisode, retrouvons un peu de calme sur les rives du Scorff….

Un peu de graphisme, pour terminer.

Un peu de graphisme, pour terminer.

"A Lorient la jolie" (2)

Publié le par Narcisse

"A l'eau, riant, la jolie"
Cette année, je passe mes vacances chez moi !

Amie festivalière, ami festivalier !
(D'abord, excuse-moi de te tutoyer, ce n'est pourtant pas dans mes habitudes !)

Tu as à ta disposition de nombreux moyens pour parvenir jusqu'au cœur du festival : avion, train, bateau, moto, auto, stop, blabla-machin, bicyclette, bus… ou tes pieds. Quoiqu'il en soit, tout est concentré au centre ville. Enfin, au "bourg" - comme dit ma collègue Michèle -, c'est-à-dire dans l'hyper centre. Ainsi donc, à moins que tu ne le souhaites ou que tu résides à l'extérieur (ou encore que l'abus de houblon ne t'égare…), il est peu probable que tu t'éloignes beaucoup de l'axe qui va du stade de foot au quai de la Bretagne. Nous verrons une autre fois que cela est dommage, mais tu as pour le moment autre chose à faire.
D'un pavillon à l'autre, d'une buvette à l'autre, il serait quand même regrettable de ne pas lever un peu le nez. (De ton verre, oui, aussi !) Si l'architecture des années 50 n'a pas produit que des merveilles ici, ce "bourg" a pourtant quelques attraits disséminés au fil des rues. Bâtiments rescapés des bombardements de la guerre, mais aussi quelques réussites bien mises en valeur depuis quelques années : la ville se colore et c'est tant mieux !

"A Lorient la jolie" (2)

Lorient a 350 ans cette année, et l'on fait tout ici pour que tu le saches, mais elle a quand même le plus souvent à peine 70 ans. Il ne reste quasiment rien d'antérieur au XXème siècle. Dans le quadrillage à angles droits du "bourg", il reste cependant quelques "survivants", et des détails architecturaux plus récents qui échapperont aux plus "embiéré(e)s… Remarque, je peux bien me moquer : il m'aura fallu attendre moi-même un bon bout de temps avant de m'intéresser vraiment à ce que je côtoie quotidiennement !
La "Grande Parade" promet cette année d'être plus "corsetée" que d'habitude : l'aspect sécuritaire obsède - à juste titre - les organisateurs. De toute façon, ce n'est pas sur son parcours que tu découvriras des "trésors". Les avenues de la Perrière et de la Marne sont bordées d'édifices assez quelconques, entre les quartiers de Nouvelle Ville et de Merville autrement plus intéressants (surtout pour ce dernier). De toute façon, ce dimanche, le spectacle sera au milieu de la rue !
Mais d'ici là (si tu es arrivé(e) avant) ou entre la Grande Parade (10h-14h) et le "Triomphe des sonneurs" (vers 19h et plein de poussières…), il te reste un peu de temps pour flâner dans le "bourg".

"A Lorient la jolie" (2)

Nous te proposons un premier itinéraire qui part des Halles de Merville (où se tient le marché) jusqu'au quai de la Bretagne, accompagné(e) par quelques sketchers de talent.

les halles de Merville

les halles de Merville

Depuis 1982, une mosaïque en lave émaillée réalisée par le céramiste Jean-Claude Goualc’h sur le thème de la mer orne le mur extérieur des Halles.
Au cœur de ce marché se trouvent les étals de poissons, coquillages et crustacés...

La période du festival n'est pas la mieux choisie pour s'empiffrer de fruits de mer : l'offre et la demande règnent, et les prix s'envolent ! Va cependant y faire un tour aux Halles de Merville, au moins pour la vue sur les étalages des poissonniers.

les halles de Merville - Emma Burr

les halles de Merville - Emma Burr

En descendant vers le centre, tu passeras à proximité du "Grand Théâtre" (mais où est donc le "Petit" ?…), assez réussi, je trouve, et qui résiste plutôt bien au temps - il date de 2003. Peut-être auras-tu l'occasion d'y entrer pour assister à un des nombreux spectacles du festival (moi, rien ne me branche, cette année).

le Grand Théâtre - Emma Burr

le Grand Théâtre - Emma Burr

le Grand Théâtre - Martine Pittet - 11 janvier 2015

le Grand Théâtre - Martine Pittet - 11 janvier 2015

boulevard Leclerc

boulevard Leclerc

Ne tourne pas tout de suite vers les pavillons du festival, à droite, mais prends à gauche, le boulevard Leclerc. Quelques façades des années 30 sont très sympas, surtout si le soleil se montre.

boulevard Leclerc - Gérard Darris

boulevard Leclerc - Gérard Darris

boulevard Leclerc

boulevard Leclerc

boulevard Leclerc - Gérard Darris

boulevard Leclerc - Gérard Darris

Tourne à droite rue le Bourgo pour arriver sur la place Aristide Briand (nommée "place de la Fnac" par les "jeunes"… et "place du Royal" par les moins jeunes (dont je fais partie !), en mémoire du cinéma qui se trouvait là. C'est le point de ralliement de la jeunesse lorientaise, cernée de cafés où je n'ai pas mis les pieds depuis plus de 30 ans !

place Aristide Briand

place Aristide Briand

place Aristide Briand

place Aristide Briand

place Aristide Briand - Younn Locard

place Aristide Briand - Younn Locard

Remonte la rue du Couëdic pour y mater quelques beaux balcons et la statue de Bisson. (voir ici)

rue du Couëdic

rue du Couëdic

statue de Bisson - rue du Couëdic

statue de Bisson - rue du Couëdic

Tourne à droite rue de Liège jusqu'à l'agence du CIC et ses blasons de villes bretonnes, puis remonte à gauche la rue "piétonne" de l'Assemblée Nationale (fais gaffe aux bus quand même !) jusqu'à la place Alsace-Lorraine aux immeubles de pierre stricts. Je t'épargne l'église de béton Saint Louis, et laisse Thierry Leclair en donner une version bien plus agréable à l'œil que l'originale !

Place Alsace-Lorraine - Thierry Leclair

Place Alsace-Lorraine - Thierry Leclair

Continue par la rue des Fontaines : bel immeuble au-dessus de la boutique Emmaüs.

Rue des Fontaines

Rue des Fontaines

Descends à droite le cours de la Bôve puis reprends la rue de Liège à droite. Tu passes devant "Coccibulle" (LE magasin de bandes dessinées !).

Coccibulle, rue de Liège

Coccibulle, rue de Liège

Rue Paul Bert et rue de Liège

Rue Paul Bert et rue de Liège

En face à l'angle, ce superbe immeuble daté de 1927. Et je ne résiste pas au plaisir de te montrer les images de Gérard Darris.

Gérard Darris

Gérard Darris

Gérard Darris

Gérard Darris

Continue la rue de Liège puis tourne à gauche rue de la Patrie (Oui, tu tournes en rond, ou plutôt en carré !).
Prends à gauche la rue du port, arrête-toi entre les librairies "la Bouquinerie" et  "chez Gueugnon"… Ah flûte, maintenant, on dit "Au vent des mots", et "L'imaginaire" est devenue une boulangerie… Bon, lève quand même le nez : la tour Martel est maintenant haute en couleurs !!…

Rue de la Patrie - Thierry Leclair

Rue de la Patrie - Thierry Leclair

L'imaginaire - Gérard Darris

L'imaginaire - Gérard Darris

Avance dans la rue, passe devant "le jouet en bois" (comment ça, tu ne lis pas mes BD de Ginette et Caramel ?!), et tu arrives place Paul Bert.

Place Paul Bert

Place Paul Bert

"Le Technicolor" ou plutôt "La Tour Conan", dessinée en 1949 et achevée en 1950, domine la place Paul Bert.

Rue du Port - Emma Burr

Rue du Port - Emma Burr

Admire ce bâtiment fraîchement repeint que plus personne ne remarquait jusque là ! Tu es fatigué(e) ? Prends quelque chose au Café du port (s'il reste de la place !) puis continue la rue du port jusqu'au cours de la Bôve.
Non, tu ne traverses pas pour aller à la Taverne du Roi Morvan !! Tu regardes le vieil immeuble au coin, et tu descends vers le bassin à flots.

angle rue du Port / cours de la Bôve

angle rue du Port / cours de la Bôve

Prends à gauche en bas. Tu peux passer entre les pavillons du festival, mais à cette heure-ci, celui de l'Acadie doit être bien sage, comparé à la folie qui y règne le soir !

La chambre de commerce et d'industrie

La chambre de commerce et d'industrie

Sur la gauche, la Chambre de Commerce et d'Industrie, bâtiment de style Art déco en pierre blanche et granit, construit en 1927, et qui fut le siège de la kommandantur entre 1940 et 1945. (Ce qui se comprend quand on voit le bâtiment…)

le bassin à flot - Thierry Leclair (avec la chambre de commerce et d'industrie dans le fond)

le bassin à flot - Thierry Leclair (avec la chambre de commerce et d'industrie dans le fond)

Le bassin à flot à la pleine lune

Le bassin à flot à la pleine lune

Avance sur le pont levant si tu aimes les bateaux… et pleure avec moi la disparition du Playmobil qui a veillé sur les poubelles pendant des années !

Plaie, maux, bile...

Plaie, maux, bile...

Tout est prêt pour le festival : on t'attend !

Tout est prêt pour le festival : on t'attend !

Continue jusqu'au bout des quais. Te voilà enfin arrivé(e) au pavillon de la Bretagne, il fait soif. Prends un verre de cidre, et assieds-toi près de la sirène en écoutant les groupes qui concourent, ou en regardant les danseurs qui se pressent même en pleine chaleur ! (Euh, pour la chaleur, on verra !)

"A Lorient la jolie" (2)

"Figure de proue" est une sculpture en bronze de l'artiste Jacques Raoult installée à Lorient quai des Indes en 1988.

Martine Pittet

Martine Pittet

Et maintenant, si tu as encore un peu de courage (eh, il y a dix jours à tenir, hein !), un petit jeu : sauras-tu retrouver ces détails en faisant le parcours à l'envers ? (Attention : il y a des pièges ! On est instit' ou pas !)
De toute façon, si on est dimanche, tu dois retourner au Grand théâtre pour 19h : bon "Triomphe des sonneurs" !

"A Lorient la jolie" (2)

Les sketchers cités :

En dernière minute, ce lien vers une vidéo fort intéressante (et qui est une bonne introduction à notre prochain épisode !) :

"A Lorient la jolie" (2)
"A Lorient la jolie" (2)

Amie festivalière, ami festivalier,
Dix jours, c'est long, et c'est court !
Reste au taquet malgré les épreuves (courtes nuits, longues beuveries…) : nous t'emmènerons (un tout petit peu) plus loin sous peu !

<< < 10 20 30 40 41 42 43 > >>