Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Fomos a Lisboa (9)

Publié le par Narcisse

Fomos a Lisboa (9)

Lisbonne - Alfama (1/2)

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Alfama, c'est le quartier touristique par excellence : les ruelles qui grimpent, le linge aux fenêtres… et une boîte à clé AirBnB toutes les quatre portes !
C'est aussi le quartier où vit un de ses oncles et où vivait un de ses cousins, Arlindo,  si hâbleur et sympathique, gardien au Musée du Fado. Vivait, parce le phénomène ci-dessus l'en a chassé : les loyers ont triplé !
Nous sommes allés deux fois dans le quartier car la première fois, il était absent… et présent à la fois.

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

La ville a en effet décidé d'honorer des habitants emblématiques du quartier (avant qu'ils soient tous morts ou partis ailleurs ?) et dans toutes les ruelles, on voit des photos et un petit texte de présentation. Chouette initiative quand même… mais qui n'empêchera en rien que cet endroit va se boboïser ou du moins être phagocyté par des zinzins-vestisseurs immobiliers.

Fomos a Lisboa (9)

"Laissez revenir les traditions de ce peuple noble et chéri,
nous n'admettons pas les trahisons qu'Alfama a subies."

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Il y a comme un petit air d'île grecque dans ses "becos", ses "escadinhas" qui ne mènent nulle part (chez les gens quoi !) ou au château Saint-Georges (Castelo São Jorge). Comme nous y sommes déjà allés souvent pour profiter de la vue, nous le snobons cette fois. J'ai maintenant d'autres centres d'intérêt et, en bon misanthrope, je fuis de plus en plus la foule. Ça tombe bien : ce que je glane intéresse peu de monde, et à l'heure où nous y sommes, les bars à fado sont fermés. (Et puis moi, le fado, hein…)

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Saint Antoine (Santo António), omniprésent lui aussi

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
"Ruelle des tanneries"

"Ruelle des tanneries"

"Les croix de la (la Cathédrale) Sé"

"Les croix de la (la Cathédrale) Sé"

Fomos a Lisboa (9)

C'est donc au Musée du Fado que nous avons retrouvé Arlindo le 19 juillet. C'est là qu'il nous a expliqué qu'il habite maintenant de l'autre côté du Tage. Et nous n'avons même pas eu le temps de déjeuner ensemble ou de boire un verre ! Juste une photo de famille avec son père, et il retournait travailler. Et nous en chasse.

Fomos a Lisboa (9)

Nous croisons encore de nombreux boîtiers électriques décorés par Manoel Quitério.

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Mais il n'y a pas que lui : Tamara Alves - Calçada do Forte

Fomos a Lisboa (9)

A part Santo António, l'autre grande figure de l'Alfama (et de tout le Portugal) est bien évidemment Amália Rodrigues, reine du fado, et dont le portrait a été réalisé par Vihls (Alexandre Farto)  en 2015. Bon, moi je préfère son portrait à sa voix.

Fomos a Lisboa (9)

Autre incontournable, la célèbre "ginginha" avant de partir au travail (ou en revenant… ou les deux !)
"La ginjinha, ou plus simplement ginja, est une liqueur obtenue à partir de la macération de cerises griottes, très populaire au Portugal, en particulier à Lisbonne…" (Wikipédia)

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Rua das Escolas Gerais, nous tombons sur une expo d'art contemporain en plein air. Bon, le jardin est fermé mais il y a de jolies choses

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

En montant vers le château, un Wèkup et une KamLaurene en piteux état.

Fomos a Lisboa (9)

Composition de Surrealejos sur les azulejos du Largo do Chafariz de Dentro

Fomos a Lisboa (9)

Après la visite éclair à son cousin, nous partons pour Feira da Ladra sur le Campo de Santa Clara.

Fomos a Lisboa (9)

"Derrière le panthéon, s’étale les mardis et samedis le marché de la voleuse, le nom officiel des puces de Lisbonne (Feira da Ladra en portugais)."

Fomos a Lisboa (9)

Une belle fresque, en partie cachée par les vendeurs, mais qui lui confèrent d'autant plus de vie.

Fomos a Lisboa (9)

André Saraiva - Vue panoramique d'une ville rêvée - Jardim Botto Machado
"André Saraiva (Mr A)(a réalisé) à côté de la Feira da Ladra une peinture murale mégalomane mesurant 188 mètres de long, 1011 mètres carrés de surface et précisément 52738 carreaux. André, franco-portugais, s'est fait connaître dans les années 90 avec son alter ego M. A, un personnage qui fait également office de signature et qui s'est répandu dans certaines villes européennes. Cette peinture murale réinterprète la ville avec une allusion à certains des principaux monuments, mélangés à d'autres éléments, comme une Tour Eiffel."

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Léo Lunatic - Campo de Santa Clara

Fomos a Lisboa (9)

"Une série de fresques a été peinte le 25 avril 2014 pour le 40ème anniversaire de la révolution des Œillets (25 avril 1974) qui a entraîné la chute de la dictature salazariste qui dominait le Portugal depuis 1933.
Ozearv propose deux pigeons dont la couleur du plumage représente une cible, certainement histoire de nous dire qu’en 1974, tout était potentiellement une cible pour la dictature en place." (sur le site Trompe l'oeil)
Ce n'est apparemment pas celle que nous avons vue, mais ici aussi, les cibles sont encore un peu visibles.

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Puisque je vous dis que je n'ai pas refais de photos de panorama prises des "Miradouros" ! En tout cas ce vieux citronnier se trouve juste à côté du Miradouro Santa Luzia de Alfama, d'où l'on a une belle vue… sur les portables des autres en train de faire des selfies ! Nous continuons à contourner le château Saint Georges par le sud.

(Bon, j'ai pris quelques vues tout de même, mais d'ailleurs.)

(Bon, j'ai pris quelques vues tout de même, mais d'ailleurs.)

Fomos a Lisboa (9)

Nuno Saraiva - Cavaleiros da Posta Real - Travessa da Mata
"Séquence inspirée des chevaux animés d'Étienne-Jules Maray, recréation de la tourmente qui eut lieu au milieu du XIXe siècle autour du Palácio do Correio-Velho, avec une expédition de chevaux au service de la Mala-Posta Real, qui partit d'ici pour livrer le courrier."

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Il reste des vestiges de l'ancienne muraille, et ces plaques en indiquent le tracé.

Fomos a Lisboa (9)

Gregos - Escadinhas de São Cristóvão

Fomos a Lisboa (9)
Fomos a Lisboa (9)

Un peu de yarn bombing sur le Largo dos Trigueiros dans le quartier de Mouraria, en bordure d'Alfama : nous repartons pour la Casa do Alentejo !

Fomos a Lisboa (9)

Il suffit de descendre les escaliers - sans oublier de plaindre ce pauvre canard (décapité par une mauvaise grippe aviaire ?) dont l'auteur me reste inconnu - et de retraverser le Rossio.

Fomos a Lisboa (9)

J'ai coupé un peu arbitrairement le dossier "Alfama" en deux. Au prochain épisode, demain : Alfama, la suite donc, avec davantage de découvertes "arte urbana".

Fomos a Lisboa (9)

Fomos a Lisboa (8)

Publié le par Narcisse

Fomos a Lisboa (8)

Lisbonne - Bairro Alto et Cais do Sodré

Fomos a Lisboa (8)

Après notre pause au Miradouro de São Pedro de Alcântara, nous prenons la rue Dom Pedro V et nous voilà dans le quartier du Bairro Alto. Nous continuons jusqu'à la Praça do Principe Real pour un coup d'œil au fameux cèdre de Buçaco (d’une envergure de 20 mètres !), et nous poursuivons notre chasse.

Fomos a Lisboa (8)

Accroché à un poteau de la rue Dom Pedro V (au niveau du N°149), ce qui ressemble à une enseigne de poissonnier. Il n'y a pourtant ici qu'un resto et un salon de coiffure… ce qui ne fait que renforcer le mystère. C'est délicat, un peu dans le style 'Petit Prince", et la réalisation (et la fixation) dénotent le côté "officiel". Rien sur Internet pour éclairer ma lanterne.

Fomos a Lisboa (8)

Nous tournons à gauche dans la Rua do Século. Très beau collage (un peu en ruine) de Alexandre Monteiro alias Hopare. Le genre de portrait qui me rappelle les peintures de JefGraffik à Redon (où nous venons de refaire un tour).

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Un peu plus loin, collage de Maria Saunders : "Corpos colados" (corps collés)

Fomos a Lisboa (8)

Continuant à descendre vers le fleuve, nous tombons Rua da Rosa sur cette belle façade qui me plairait même sans ces yeux très graphiques par Alf Alone.

Fomos a Lisboa (8)
Nous avons vu plusieurs autocollants de ce renard : de qui, et pour dire quoi ?

Nous avons vu plusieurs autocollants de ce renard : de qui, et pour dire quoi ?

Fomos a Lisboa (8)

Wèkup, très présent lui aussi (ou plutôt passé) dans le quartier.

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Kilos artiste portugais – "MC Lyte" - Rua do Norte 84
"Kilos de Porto rend de nombreux hommages aux grands noms du hip hop. Ici l'une des plus grandes, sinon la plus grande rappeuse de tous les temps : MC Lyte."
Ben moi, je ne savais même pas qu'elle existait… mais le portrait est très réussi, même si j'ai dû enlever les cartons pour le voir !

Fomos a Lisboa (8)

Un peu plus loin dans la rue, Utopia (Bubbles in Lisbon - Rua do Norte 97), dans un style différent de ses nanas habituelles.

Fomos a Lisboa (8)

Nous tournons dans les ruelles en quadrillage du quartier. J'aime bien aussi ce genre de truc…

(Bon, ça, un peu moins…)

(Bon, ça, un peu moins…)

Fomos a Lisboa (8)

Mister P, qu'on avait découvert à Lille

Fomos a Lisboa (8)

Ici aussi, ça râle contre les valises à roulettes sur les pavés, je peux comprendre !

Fomos a Lisboa (8)

Nous trouvons aussi pas mal de carreaux signés "027bsl" dans le coin.

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Nous ne pouvons pas snober le funiculaire da Bica qui permet de redescendre dans le quartier du même nom au sud. (Ou plutôt de monter ?) Nous éviterons de poser à côté : je ne connais pas du tout ces gens qui le font déjà…

(Il y a aussi du bizarre.)

(Il y a aussi du bizarre.)

Fomos a Lisboa (8)

Mr. Kas, Travessa Alcaide.
Probablement une commande, avec une citation de Stephen Hawking, excusez du peu !)

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Si c'est bien le Pedro Peixe qui a signé ce petit bonhomme délicat et réalisé de manière très pro (mais je ne sais absolument plus où je l'ai vu), il serait architecte, et on le voit à l'œuvre sur cette vidéo.

Fomos a Lisboa (8)

A force de monter et descendre, tourner et virer, nous nous retrouverons dans la grande rue do Alecrim à l'est du quartier. Pas grand chose à gratter par-là…

Fomos a Lisboa (8)

… mais en passant dessous, on arrive Rua Nova do Carvalho, la "Rue Rose".

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Petites maisons suspendues (hôtels à insectes ?), et puis ciel de parapluies comme on en voit maintenant un peu partout. (Ça fait combien de temps qu'il n'a pas plu à Lisbonne ?)

Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)
Fomos a Lisboa (8)

Nous continuons dans la rue et tombons d'abord sur un collage énigmatique…

Fomos a Lisboa (8)

… puis un autre à partir d'une photo de Bruna Buniotto.

Fomos a Lisboa (8)

Nous descendons ensuite au sud vers le Tage jusqu’au quartier de Cais do Sodré.

Fomos a Lisboa (8)

Rua Ribeira Nova, nous passons devant ce chevalier par Brum Lisboa (qui a l'air d'être tatoueur lui aussi, relire Setúbal).

(Ma seule photo de tuk-tuk, je ne les trouve pas très photogéniques, et puis ils m'ont gonflé.)

(Ma seule photo de tuk-tuk, je ne les trouve pas très photogéniques, et puis ils m'ont gonflé.)

Fomos a Lisboa (8)

Nous faisons un passage éclair au Time Out Market sur le site du Mercado da Ribeira, le grand marché du coin… mais qui fermait au moment où on est passé. Je ne donnerais pas cher pour manger ici : c'est surpeuplé et bruyant. Je n'ai sans doute plus l'âge (si j'ai jamais recherché ça un jour).

Fomos a Lisboa (8)

Nous traversons l'avenue 24 de Julho pour rejoindre le bord du fleuve. Il y a au delà de la gare tout un tas de d'entrepôts et de hangars dont beaucoup ont été transformés en bars et boîtes de nuit. Mais ce n'est pour ça que je viens…

Fomos a Lisboa (8)

Près de la gare, très bel animal ("Numbat in mushroom forest") par Nina Valkhoff, artiste hollandaise talentueuse si j'en crois cette fresque et ce que j'ai vu de son travail sur son site.

Fomos a Lisboa (8)

Nous tournons sur le parking autour de ce petit bâtiment technique. A gauche, un truc chouette et très graphique en noir et blanc de Vanessa Teodoro.

Fomos a Lisboa (8)

Sur la droite, un drôle de personnage par The Caver ("Just looking around").

Fomos a Lisboa (8)

Et juste à côté, un homme abattu ou plongé dans ses pensées par Ozyfromblock. Là aussi, réalisation parfaite, graphisme et couleurs très esthétiques. Le rapport avec la virgule de cette marque de sport connue me reste cependant impossible à trouver.

Derrière, ce qui ressemble à des consignes.

Derrière, ce qui ressemble à des consignes.

Bon, je vais m'arrêter là pour aujourd'hui, mais il reste énormément de choses à voir dans ce secteur très étroit compris entre le fleuve et la voie de chemin de fer. C'est le secteur des docks avec ses entrepôts et ses bars plus ou moins branchés. Nous aurons l'occasion de faire à pied cet itinéraire jusqu'à Belém (plus de 8 km !), et même deux fois aller et retour !
Mais ce sera pour deux épisodes ultérieurs : les deux prochains seront consacrés au quartier emblématique d'Alfama, encore proche du centre.

Lisbonne - Dimanche 17 et mardi 19 juillet 2022

Lisbonne - Dimanche 17 et mardi 19 juillet 2022

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>