Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Saint-Nazaire (1)

Publié le par Eu e o Narcisse

Saint-Nazaire  (1)

C'est elle qui a eu l'idée bien sûr. Et qui a cherché sur Internet aussi…
Pour moi, Saint Nazaire, c'était surtout deux souvenirs :
. Loïc, instit' et néanmoins bon compagnon des fêtes de Berder dans les années 80…
. la tante de Dédé qui était buraliste et lui (et me, du coup) refourgait les invendus de Blek Le Roc et autres Mister No, à une époque que ma pudeur m'interdit de préciser…

Saint-Nazaire  (1)

Mercredi 1er août 2018
Nous entrons dans Saint Nazaire par le pont de la Matte - le pont de la gare - qui permet d’accéder au centre-ville. Il est tout en courbures.
Nous découvrons le premier panneau Tintin, en entrée de ville (juste avant le pont).
Tintin était venu à Saint-Nazaire dans l'album Les 7 boules de cristal. Six panneaux ont été installés dans la ville sur les lieux mêmes de l’histoire. Le dernier a été posé à côté des terminaux frigorifiques, sur le port. Tintin a traversé Penhoët, pour se rendre au port.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

J'avais bien sûr connaissance de la venue de Tintin sur les lieux. Les excellents bouquins de Benoît Peeters et Michael Farr me l'ont assez seriné ! Et puis il était surtout question de compléter un peu notre "voyage à Nantes" légèrement amputé l'été dernier.

Le monde d'Hergé (Benoit Peeters) – Tintin, le rêve et la réalité (Michael Farr)

Le monde d'Hergé (Benoit Peeters) – Tintin, le rêve et la réalité (Michael Farr)

Direction la Ville-Port, drôle de nom de quartier !
Nous nous garons plutôt facilement sur le grand parking gratuit près du Théâtre (l'ancienne gare de Saint Nazaire), face à la base sous-marine.
Là, sur les murs, un deuxième panneau Tintin.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Passage par l'Office de tourisme installé dans la base sous-marine.
Nous accédons par la grande rampe piétonne au toit de la base sous-marine Beau point de vue à 360° sur la ville, le port et l’estuaire. Côté port, plein de choses à voir : un paquebot en construction, des écluses, un bateau qui passe dans l’estuaire…

Saint-Nazaire  (1)

Comme Brest et Lorient, Saint Nazaire fait partie des villes portuaires bombardées pendant la Seconde Guerre Mondiale puis reconstruites.
Vestige impressionnant et quasiment indestructible, la base sous-marine, fait partie du patrimoine nazairien.
Elle abrite le musée Escal’Atlantic
(que nous n'avons pas visité), le sous-marin français Espadon (que nous n'avons pas visité non plus, juste entendu les sonars. Et puis bon, moi, les militaires…), le LiFE et le VIP, deux espaces immenses qui proposent expositions d’art contemporain et concerts.

Saint-Nazaire  (1)

Au LiFE, une exposition "Des volumes et des vides" : architecture labyrinthique du artiste néerlandais de Krijn de Koning
Déambulation agréable dans cet espace très coloré composé de fenêtres, escaliers, portes, passages, couloirs… dont les contours et aspects changent à chaque pas, de quoi perdre quelque peu ses repères…

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Le Festival Les Escales (du 27 au 29 juillet) est en plein démontage.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Lors de nos déambulations sur le port, nous tombons évidemment sur les traces de peinturlureurs urbains…

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

De l’autre côté du bassin, des escaliers jaunes nous mènent à la terrasse panoramique - "roof top" ou belvédère -, au-dessus du sous-marin Espadon.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

A nous de reconstituer rien qu’avec le regard la Suite de triangles de Felice Varini. Il faut chercher le point précis à partir duquel, comme par magie, les formes rouges que l'on voit sur plusieurs bâtiments du port se rejoignent et forment une ligne de triangles.
Une belle anamorphose peinte sur la ville !

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

La Ville-Port comprend la base sous-marine, des bassins toujours en activité et trois écluses.
Une petite, à côté du sous-marin Espadon, une grande, qui prolonge le bassin après le pont levant, et une énorme : la forme-écluse Joubert, occupée par le Celebrity Edge.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Avec sa longueur de 350 m et sa profondeur de 16,50 m, elle est conçue pour les géants des mers !
L'énorme paquebot américain se trouve en cale sèche dans la forme Joubert. Il revient d'essais en mer.

Non, ils n'ont pas engagé de Lilliputiens !

Non, ils n'ont pas engagé de Lilliputiens !

Saint-Nazaire  (1)

(Les chantiers navals sont implantés dans le quartier de Méan-Penhoët où nous irons traîner nos guêtres le lendemain en fin d'après-midi…)

les Halles de Méan-Penhoët

les Halles de Méan-Penhoët

Saint-Nazaire  (1)

On aperçoit le phare du Vieux Môle et la sculpture "A l’abolition de l’esclavage" de Jean-Claude Mayo sur le Quai de Kribi.
Pour la commémoration de l’abolition de l’esclavage, l'artiste sculpteur d'origine réunionnaise a réalisé une œuvre située sur l'ancien emplacement de l'embarcadère du bac de Mindin.
Les parties en bois rappellent le squelette d'un vaisseau négrier tandis que trois personnages en bronze évoquent les étapes de l'abolition de l'esclavage...l'esclave enchaîné, celui qui lutte pour sa libération et enfin l'esclave libéré qui regarde vers le futur.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

La ville me plaît beaucoup. Avec un petit regret de ne pouvoir aller traîner plus avant sur le port. Mais je comprends le problème : quand tu travailles, tu n'as pas forcément envie d'avoir des touristes dans les pattes, et ici, il y en a !

Les 7 boules de cristal - Hergé

Les 7 boules de cristal - Hergé

Saint-Nazaire  (1)

À Saint-Nazaire, le quartier du port de pêche est appelé le "Petit Maroc".
L'appellation de Petit Maroc est apparue vers 1930 avec la présence de pêcheurs de Douarnenez qui partaient vers les côtes du Maroc. Jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, les Nazairiens continuaient d'appeler ce quartier le Vieux Saint-Nazaire.
Nous traversons le pont levant puis déambulons dans le quartier à la recherche de fresques…

Saint-Nazaire  (1)
Le Vieux Môle, phare photogénique du port de Saint-Nazaire date de 1838.

Le Vieux Môle, phare photogénique du port de Saint-Nazaire date de 1838.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Nous longeons la pince de crabe surnommée ainsi à cause de la forme des deux jetées qui entourent le port et nous arrêtons devant chaque pêcherie.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Arrêt bienvenu au "Disque Bleu" pour boire un coup, juste devant un autre panneau Tintin. Il fait chaud et nous avons déjà bien crapahuté.

Saint-Nazaire  (1)

Nous continuons vers le Centre-Ville. Le Garage, un espace créatif, installé dans un ancien garage automobile.

Saint-Nazaire  (1)

Un bric-à-brac incroyable, dans un lieu très judicieusement choisi. Belle reconversion, belles réalisations proposées également.

Saint-Nazaire  (1)

Vendredi, jour de marché, sera l'occasion d'aller aux halles du centre ville, toutes proches du Garage.
C'est un grand espace lumineux qui date des années 1950 avec un haut plafond en béton avec de belles courbes. On peut même manger des pastéis de nata au Café (portugais) des halles.

Saint-Nazaire  (1)

Au Grand Café - Centre d’art contemporain et témoin de la belle époque où Saint-Nazaire était le point de départ des grandes lignes maritimes vers l'Amérique Centrale -, nous visitons l'exposition "La moustache cachée dans la barbe" de Francisco Tropa, artiste portugais. Travail un peu déconcertant…

Morue en bronze peint, plus vraie que nature...

Morue en bronze peint, plus vraie que nature...

A la médiathèque Etienne Caux , "Déambulations nazairiennes", exposition de photographies de Cédric Blondeel.

Saint-Nazaire  (1)

Bien sûr, il y a une technique parfaitement maîtrisée. Mais je trouve les effets un peu trop appuyés, limite racoleurs… (Bon, je fais le malin, mais c'est pure jalousie : je n'approcherai jamais cette qualité de prise de vue…)

Le dolmen, perdu au milieu des immeubles…

Le dolmen, perdu au milieu des immeubles…

Saint-Nazaire  (1)

Fin juillet, a été achevée "Enfant aborigène" de l'artiste graffeur australien Matt Adnate, une fresque monumentale sur la façade de l'immeuble Caraïbes entre le Ruban bleu, le Théâtre et la base sous-marine.

Saint-Nazaire  (1)

A côté du Jardin des Plantes, le quartier de La Havane, ses rues calmes et ses jolies villas colorées.
Face à la mer, ce quartier historique du centre ville a été préservé des bombardements de la guerre.
Les rues portent les noms des destinations des paquebots en partance pour l’Amérique Centrale : Santander, La Havane, Veracruz...

Saint-Nazaire  (1)

Balade très agréable. J'y déniche tous ces petits riens qui me hantent en ce moment : poignées de portes, boîtes aux lettres, heurtoirs, sonnettes antiques, "ronds" et autres détails.

Saint-Nazaire  (1)

Le boulevard du Président Wilson longe la mer avec une vue imprenable sur l’océan et l’embouchure de l’estuaire de la Loire. Le Front de Mer est le lieu idéal pour marcher, faire du vélo ou du roller.
On passe devant le Sammy, statue d’un soldat américain porté par un aigle qui commémore  l’arrivée  des  troupes américaines à Saint-Nazaire pendant la Première Guerre mondiale.

Restaurant Le Transat - 60 boulevard du Président Wilson

Restaurant Le Transat - 60 boulevard du Président Wilson

Une pause casse-croûte s'impose ! Ce sera au Transat

Saint-Nazaire  (1)

Le cadre est superbe, le personnel est sympathique et très attentif. (On a changé de place pour cause de soleil un peu trop envahissant !) Une cuisine originale, fleurie et délicieuse. Une soirée très agréable avec une vue magnifique sur le remblais, avant notre petite rando du soir jusqu’à la pointe de Villès-Martin et son phare, soit plus de trois kilomètres.

Les pêcheries du Front de mer de Saint-Nazaire

Les pêcheries du Front de mer de Saint-Nazaire

Saint-Nazaire  (1)

Ces cahutes perchées sur le quai de Sautron, certaines faites de bric et de broc, ont un charme fou. On peut même en louer une pour découvrir la pêche au carrelet ! Les carrelets sont ces grands filets carrés que l’on fait descendre et monter pour y récupérer poissons et crustacés.
À marée basse, on peut se promener au pied de ces cabanes typiques.

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Je me souviens avoir souvent bavé d'envie devant des photos de ces pêcheries. Et m'y voilà ! je ne sais pas vraiment si on les garde surtout pour les touristes, et je m'en fiche ! Je trouve ce spectacle d'un exotisme délicieux. Et j'en gave la carte de l'appareil photo !

Les gens honnêtes - Durieux & Gibrat (Non, ce n'est pas à Saint Nazaire…)

Les gens honnêtes - Durieux & Gibrat (Non, ce n'est pas à Saint Nazaire…)

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

La promenade se poursuit encore un bon kilomètre. La sculpture "à la Calder" (mais en moins bien !) me fait bien moins d'effet que le phare dans le soleil couchant.

"Les javelots" de Peter Logan (à mi-chemin entre "stabile" et "mobile" de Calder…)

"Les javelots" de Peter Logan (à mi-chemin entre "stabile" et "mobile" de Calder…)

Saint-Nazaire  (1)
Saint-Nazaire  (1)

Après un dernier coup d'œil sur ces deux bateaux qui semblent sur le point d'entrer en collision (et nous sommes tous les deux impressionnés par la quantité de ces monstres qui défilent au large des plages), il est temps d'aller se mettre sous la couette : demain, nous avons de la route.

Saint-Nazaire  (1)

Il s'agit de partir en chasse dans les environs. Elle a repéré plein de trucs à voir depuis plus d'un an !

le phare de Villès Martin sur la plage du même nom

le phare de Villès Martin sur la plage du même nom