Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Fomos a Lisboa (3)

Publié le par Narcisse

Fomos a Lisboa (3)

Arte Urbana de Setúbal (1/2)

Fomos a Lisboa (3)

Considérant la quantité des choses vues dans le domaine de "l'art urbain" (street art, graffiti… gribouillis ?), il me faut bien deux épisodes pour présenter la variété de tout ce que j'ai photographié à Setúbal. Cette première partie sera donc consacrée au centre et aux abords du port de pêche.
Evidemment, sur place, ce fut moins organisé : nous étions tributaires des différents rendez-vous administratifs, et nous avons donc sillonné un peu anarchiquement, picorant au hasard des rencontres. Seule la dernière journée (le 15 juillet) fut un peu plus préparée : il faut dire qu'elle avait repéré des trucs à voir. Moi, comme d'habitude, je n'en avais pas pris le temps. Pour les références, je me suis beaucoup servi de ce pdf en ligne pas totalement exhaustif mais tout de même bien utile.

Fomos a Lisboa (3)

D'accord, il y a aussi du moche, mais je repère un autocollant "Explicit Citizens" : je retrouverai bientôt ce nom.

Fomos a Lisboa (3)

Ça commence avec de l'art "officiel" dès le premier soir, sur la place de la taverne où nous avons dîné. Une sculpture d'une femme énorme appuyée sur une chaise. Nous y repasserons plusieurs fois et un ouvrier (facétieux ?) lui fournira même de quoi se pendre ! ("liquidation totale" !)

"Menina com cadeira” - João Duarte - 2016 - Largo Dr. Francisco Soveral

"Menina com cadeira” - João Duarte - 2016 - Largo Dr. Francisco Soveral

Nous rencontrerons également deux de ses sœurs. La première, celle à la valise, n'est pas très loin de là.

Fomos a Lisboa (3)

“A Menina da mala" - João Duarte - 2017
"Fille à la valise" - Avenida Luísa Todi en face de l'arche de Ribeira Velha

J'aurai le temps de passer un bon moment avec la troisième, assise sur un banc juste à côté de Sem Horas où j'ai poireauté des heures (voir épisode précédent). Sa tête renversé en arrière lui donne une grâce que j'ai fini par apprécier.
Et nous avons manqué la quatrième, la plus récente "Fille au vélo" sur l'Avenue Luísa Todi.

“Dolce Vita” - João Duarte - 2015 - Largo da Misericórdia

“Dolce Vita” - João Duarte - 2015 - Largo da Misericórdia

"Quatre figures convexes, aux formes rondes et pleines, enrichissent d'art l'espace public de la ville. Les "grosses" filles sont des sculptures atypiques et attirantes, fruit de la créativité de l'artiste João Duarte, toutes en bronze à patine verdâtre". (Setúbal - Guide des événements)

Fomos a Lisboa (3)

On ne les avait pas remarqués tout de suite en passant dans les rues piétonnes, et pour cause : ils n'apparaissent qu'une fois que les chalands ont déserté et que les boutiques ont baissé le rideau.

Nuno Batista

Nuno Batista

Nuno Batista

Nuno Batista

"Initiative de la municipalité de Setúbal, avec le partenariat de l'Associação Riscas Vadias, ce projet intègre 44 tableaux et entend transformer le Centre Commercial en une galerie à ciel ouvert, valoriser l'art urbain, le commerce et renforcer l'attractivité du centre historique de Setúbal."

Ruben

Ruben

Rick de Melo

Rick de Melo

Fomos a Lisboa (3)

"Explicit Citizens est un collectif d'artistes indépendants de Setúbal qui a été créé au début de l'année 2017.
Alternant entre la peinture et le graffiti, le graphisme et l'illustration, la sculpture et le tatouage, la photographie et la musique, le collectif d'art produit des œuvres socialement pertinentes dans un style régional.
Explicit Citizens développe le travail artistique à un niveau personnel et collectif, en collaborant avec des producteurs d'événements, en travaillant pour des clients individuels, en soutenant des institutions locales et en se produisant en direct sur des événements."

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

el Tvfer one, apparemment un tatoueur

Xoto

Xoto

Xoto

Xoto

Saturno

Saturno

Fomos a Lisboa (3)

Même si le niveau est assez inégal, certains artistes sont vraiment très talentueux et donnent envie de voir d'autres productions. Ce sera le cas pour notre préféré ici : Utopia.

Fomos a Lisboa (3)
Robot

Robot

Robot

Robot

 Filipe Figueiras

Filipe Figueiras

Autre "mode" adoptée, et que nous avions déjà remarquée à Porto en 2016 : peindre les boîtes de l'EDF locale. (EDP !) Comme cela faisait dix ans qu'on n'était pas venu, j'imagine que certaines datent un peu (et ça se voit).

Raivo

Raivo

el Tvfer one

el Tvfer one

el Tvfer one

el Tvfer one

el Tvfer one

el Tvfer one

Explicit Citizens : sardines et seiche, emblèmes locaux !

Explicit Citizens : sardines et seiche, emblèmes locaux !

Comod

Comod

Fomos a Lisboa (3)
João Praia dans un style naïf

João Praia dans un style naïf

Fomos a Lisboa (3)

Ce piaf presque effacé sur la place Bocage m'en rappelle deux autres, vus pour l'un deux le premier soir près de l'hôtel (Raivo et el Tvfer one). Et puis le superbe oiseau géant vu deux jours avant près de chez la notaire, et signé 2Hands et Dez.

2Hands & Dez

2Hands & Dez

Fomos a Lisboa (3)

Au début de l'avenue Luísa Todi côté est, une œuvre de commande de l'artiste uruguayen Juan Carlos Barreto : "9500km al sur" (2019) sur un des murs de la Galeria Municipal do 11.

Peu de collages dans la ville

Peu de collages dans la ville

Fomos a Lisboa (3)
 Du même, d'après les yeux

Du même, d'après les yeux

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

En face d'un des offices de tourisme (au bord de l'avenue Luísa Todi, dans la petite rue entre une banque et le McDo), un graffiti comme il m'arrive d'en aimer.

Fomos a Lisboa (3)

Poursuivant beaucoup plus loin vers l'ouest et le port de pêche (cette avenue est interminable !), nous arrivons à la Casa da Baía, autre office de tourisme. Dans la cour arrière, c'est un bar avec pour déco une belle fresque marine de Smile. (Le Kaz du coin ?)

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

A l'intérieur se tient une expo de poissons bricolés qui me plaisent bien, et qui plairaient peut-être à Didier aussi… mais impossible de connaître l'auteur (et je n'ai pas osé demander : c'est assez "classieux" ici !)

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

Un peu plus loin du même côté, autre fresque marine de 2017 par António Péguinho cette fois, en face de terrasses de restos (qui n'ont pas vue sur la mer !).

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

Autre fresque naïve par Joana Baptista rue Marques de Costa

Fomos a Lisboa (3)

Sur la façade de la même maison, un collage-patchwork visiblement réalisé par le même que les têtes rondes colorées (voir plus haut). Habite-t-il ici ? Connaît-il ce proprio ? En tout cas si ce n'est pas le cas, je l'invite à venir faire la même choses sur mon immeuble !

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

Et en face de cette maison, fresque un peu vieillotte de Nuno Batista à l'arrière d'un restaurant (sans doute une commande) dans la Travessa. Anunciada.

Fomos a Lisboa (3)

Nous remontons la rue puis redescendons les escaliers sur la gauche pour rejoindre à nouveau l'avenue Todi. Au passage, un peu de gribouillis…

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

Arrivés au bout de l'avenue, nous traversons pour nous rapprocher de l'eau.

Fomos a Lisboa (3)
Avenue José Mourinho, quelques antiquités…

Avenue José Mourinho, quelques antiquités…

Fomos a Lisboa (3)
…et nous voilà enfin au port de pêche

…et nous voilà enfin au port de pêche

Fomos a Lisboa (3)

Ça revendique, dans le coin. ("Dis non aux dragages !") Mais il s'agît bien de port, pas de porcs…

Fomos a Lisboa (3)

Sur la promenade devant le port, la “Golfinho Parade”, quelques uns des dauphins décorés lauréats d'un concours organisé par la mairie. L'animal est un des emblèmes de la ville car on en voit fréquemment dans l'estuaire du Sado.

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

En revenant vers le centre, l'avenue José Mourinho devient l'avenue Jaime Rebelo et nous tombons enfin sur le superbe renard géant de Gonçalo Ribeiro alias Gonçalo Mar.

Fomos a Lisboa (3)

Nous reprenons vers l'avenue Luísa Todi (décidément !) pour rejoindre l'Auditorium José Afonso sur le largo du même nom. L'artiste Odeith y a peint en 2014 "Rapaz dos Pássaros" (garçon aux oiseaux) d'après une photo de Américo Ribeiro du début du vingtième siècle.

Fomos a Lisboa (3)

La petite histoire dit que l'artiste et le modèle original se sont retrouvés par hasard, un homme ayant reconnu son oncle de 91 ans dans cet enfant !

(Notez la poubelle à déchets)

(Notez la poubelle à déchets)

Escolha e Emes

Escolha e Emes

Bouquiniste rua do Concelho, petite rue au nord de la Place Bocage

Bouquiniste rua do Concelho, petite rue au nord de la Place Bocage

Fomos a Lisboa (3)

Varié, c'est le mot qui me vient pour évoquer ce que nous avons vu ici.
Du moche, du bof, du moyen, du bien, du très bien
Du superbe aussi.
Seconde partie demain : du nord du centre (!) vers l'est et l'hôtel où nous avons résidé.

Fomos a Lisboa (3)
Fomos a Lisboa (3)

Poésie urbaine ?
"La vie est fille de putain
La putain est fille de la vie
Je n'ai jamais vu autant de putain(s)
Dans ma putain de vie"

Fomos a Lisboa (3)

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Publié le par Narcisse

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Evidemment, dès que la rentrée se pointe, j'ai beaucoup moins de temps pour aller me balader. Oui, je suis en "fin de carrière", mais même si je travaille sûrement moins qu'il y a 10 ans, ça me bouffe encore tout de même pas mal. En plus, nous avons repris - avec Béa - nos séances hebdomadaires de "création musicale". Autant dire que cette première période de l'année scolaire n'est pas très riche en découvertes.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

la fresque magnifiée par les reflets dans les flaques

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022
Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Graff de Zeso que je trouve assez réussi bien qu'habituellement pas fan de ce genre

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Après la folie des deux premières semaines d'école, ça ne commence que le dimanche 11 septembre par un petit tour du côté de la Base. Pas grand chose de nouveau si ce n'est que la superbe pieuvre en canettes de Idées Détournées y a été installée à demeure, après qu'ils ont été virés du Péristyle. Ce quartier s'embourgeoise, ça ne faisait plus très propre !

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Collage anonyme aux pieds du "Rimbò" de Mastabilo

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le mercredi 14 septembre, je remarque un collage de MDLF (qui doit pourtant dater) en bas à l'arrière de l'immeuble "la Banane".

On fait avec ce qu'on trouve !…

On fait avec ce qu'on trouve !…

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le samedi 17 septembre, il y a une animation ("les rues barrées") dans les rues autour de la désormais fermée Galerie Jumble.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Quelques dessins sur les vitrines : ici, Simon Pira

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

… et là Steren C. que je ne remarquerai que le 5 octobre !

Quelques "fantômes" rue du Port - Samedi 17 septembre 2022

Quelques "fantômes" rue du Port - Samedi 17 septembre 2022

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le lendemain, balade traditionnelle "Anse du Stole - Kerroc'h". Nous en profitons pour aller admirer la dernière fresque en date de Kaz sur les murs du resto "Le Vivier" à Lomener : sans doute une commande. Sujet évident pour ce lieu… et son auteur !

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022
Lomener - Dimanche 18 septembre 2022

Lomener - Dimanche 18 septembre 2022

Face à l'océan, Neptune parmi ses sujets

Face à l'océan, Neptune parmi ses sujets

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Nous "poussons" jusqu'à Kerroc'h où je constate qu'un certain Nesya n'a aucun respect pour ses "confrères" : il a recouvert le "War is hell" de Mastabilo, forcément volontairement (il avait la place à côté ou au-dessus). Il voudrait être connu, respecté et qu'on l'admire ? C'est tout le contraire, pour moi : je trouve ça carrément con !

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le mercredi suivant, pause bière à la Taverne : Irène veille sur ses clients, comme toujours, pour toujours.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Mais en face de la Taverne, le collage de Sébastien Bouchard (déjà vandalisé en août) a désormais disparu, et celui du duo "Quatre Mains" est en sursis.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Dix jours plus tard, troc et puces à Lochrist. Bon, je ne cherche plus rien, donc je n'y ai rien trouvé. Juste quelques clichés des kayaks derrière, avec de jolis arbres. En rentrant, passage par Hennebont, je remarque une espèce de Shadock sur une façade assez laide : j'imagine que le proprio s'est fait plaisir en pastichant Invader. Ça vaut bien une photo.

Hennebont - Dimanche 2 octobre 2022

Hennebont - Dimanche 2 octobre 2022

Le mercredi suivant, après une partie de la journée passée à travailler, j'ai besoin de sortir un peu. Promenade au Péristyle. Au retour, un truc sur la poste principale attire mon regard : cet "Invader" est sans doute aussi ancien que celui de la galerie du Faouëdic, je ne l'avais jamais remarqué !

Lorient - Mercredi 5 octobre 2022

Lorient - Mercredi 5 octobre 2022

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le dimanche 9 octobre (jour des 82 ans de John Lennon !), Chicken nous demande si on n'irait pas se promener à Gâvres : il n'y est pas allé depuis si longtemps qu'il en a tout oublié ! Et comme il s'est mis récemment à la photo lui aussi, c'est l'occasion d'un "challenge" autour des épaves et des bunkers de la pointe. Cette fois, c'est nous qui n'y étions jamais allés : je pensais que c'était juste le camping, et puis le fort moche me rebutait un peu. Erreur : sur les bunkers, nous avons trouvé de jolies choses (pour certaines déjà anciennes).
Et notamment cette première "déco" un peu naïve sur le premier bunker. Et pour cause ! J'apprends (le soir même dans un ancien article du Télégramme qui n'est plus accessible aujourd'hui !) qu'il s'agit d'un projet avec des "jeunes" encadré par l'artiste Gaël Coadic.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Sur le côté, une pieuvre déjà bien effacée dont je ne retrouve pas l'auteur.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Et côté rade, des oiseaux dont le style me semble familier (C Zina ?) et une décoration florale typique de Panpan.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

A droite de l'entrée du bunker, un pochoir en noir et blanc par Epsylon Point, artiste "reconnu" dont je découvre qu'il a pu passer par ici pour poser une œuvre, qui m'évoque une femme accablée de ne pouvoir nourrir ou loger son enfant dans le landau. Mais peut-être que je délire…

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

En retrait, toujours le même squelette (dont j'ai toujours des doutes sur l'auteur : skelt1 ?) qui a fait naître un groupe Instagram.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

En haut, deux chouettes poissons (maquereaux pour les couleurs mais pas trop pour la forme…) signés IncoNito dont j'ai trouvé peu de traces.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

A l'intérieur, pochoirs (mais pas sûr) en rouge, blanc et noir d'inspiration fantastique, mais sans signature.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022
Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022
Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Dans le bunker suivant, un Pikachu de 2016 par un dénommé Yoyo et un dessin genre cartoon. (Une machine à broyer les asperges ?)

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Sur le mur en face, un autre "Yoyo" de 2015 (une "Mignonne" ?), preuve que les lieux ne sont pas très fréquentés par les graffeurs.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Un autre squelette (ramasseur de cochonneries sur la plage ?) sur le côté…

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

… et sur l'arrière, des bestioles par un "Rupestre" (?) qui me rappellent les bestioles vues à Lorient il y a un an.

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

Le 15 octobre, début des expos "Itinéraires graphiques" consacrés cette année à la structure Frémok. A la galerie du Faouëdic, des trucs un peu (beaucoup) barrés par Dominique Goblet. (J'y reviendrai peut-être…)
Le rapport avec le street art ? Et ben ce "commentaire" laissé sur le "livre d'or" : Jean Moderne alias RCF1 est passé avant moi, et semble lui aussi avoir été… désarçonné ?

Lorient, Galerie du Faouëdic - Samedi 15 octobre 2022

Lorient, Galerie du Faouëdic - Samedi 15 octobre 2022

Street art autour de Lorient : septembre - octobre 2022

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>