Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Publié le par Narcisse

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Deux jours à Bilbao (2) : street art dans le centre

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Juan Malk - Calle General Concha en face de l'hôtel qu'on a choisi

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Le vendredi 20 juillet, nous étions donc partis pour une balade vers le musée Guggenheim, qui a déjà été l'occasion de quelques récoltes dans le centre ville de Bilbao.
Et en premier lieu cette belle et impressionnante "Giltza bat" par Christina et Verónica Werckmeister sur un pilier du pont de La Salve juste en face du musée.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

"Cette incroyable œuvre d’art urbain intitulée "Giltza bat - A key" évoque l’idée de liberté d’expression et le besoin que nous avons de communiquer, une invitation claire à interagir avec les autres et à partager. Deux femmes, d'âges différents, discutent. Elles reposent sur un fond de dentelle, une série de nœuds tissés qui illustrent la complexité de leur relation."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

En déambulant dans les rues, nous avons vu d'autres "petites choses" comme ces rideaux d'un café rue Iparraguirre…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

… et cet autre (anonyme) sur une pharmacie 13 rue Hurtado de Amezaga : tous "sponsorisés" sans doute.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Au retour vers l'hôtel, je glane ici et là… et note qu'Oré est aussi passé par-là, mais il y a sans doute déjà un bon moment.

rue Ercilla

rue Ercilla

Oré rue Santa Maria

Oré rue Santa Maria

Le lendemain samedi 22 juillet, après la visite de la vieille ville de Bilbao, nous partons à la chasse aux fresques que nous propose de découvrir un parcours de street art fourni par l'office de tourisme.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Quai de Marzana en face du marché couvert

Quai de Marzana en face du marché couvert

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous passons par le pont de la Ribera de l'autre côté duquel se trouve cette longue fresque féministe de Ruth Juan : "A las mujeres supervivientes de la violencia de género" sur le Quai de la Merced.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous voilà dans le quartier de Bilbao la Vieja, encore quelques petits trucs pour nous mettre en appétit…

Juan Malk

Juan Malk

Street art ou déco ?

Street art ou déco ?

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Calle Marzana, une citation de Musset : ça ressemble au petit cadre vu dans la vieille ville…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Dans la même rue Marzana, autre fresque féministe dans un style naïf : "Toutes les femmes, tous les droits, tous les jours" par Susterra.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
(d'autres trucs anonymes...)

(d'autres trucs anonymes...)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous continuons dans la même rue, je shoote tout ce qui est là mais ne trouve pas toujours les auteurs. Avant de continuer, nous apercevons une terrasse qui nous fait de l'œil au 23 rue Bilbao la Vieja. Il faut dire qu'il est 14h30 et que ça fait plusieurs heures que nous marchons. Nous nous posons donc à la taverne Topa. Au moment de payer, nous remarquons des cadres au mur. Il s'agit d'une expo de"2.994_art" dont les travaux m'évoquent un peu certains de Thierry (voir lien dans la colonne de droite de ce blog). J'aime donc beaucoup !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous continuons à descendre la rue. Il y a là une sorte de banquet féministe dans la rue, avec autour plusieurs œuvres revendicatives : le coin m'a donc l'air sympa comme tout !

Un fan de Youri Gagarine ?

Un fan de Youri Gagarine ?

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Murales Lian - Antifascistak - Bilbao La Vieja

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Murales Lian - Niña - Bilbao La Vieja

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Josemi y Cobos - Un nouveau monde - Bilbao La Vieja

Den ?

Den ?

Nous passons sous le pont de  San Antón, rien sur cette fresque colorée…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

… peut-être de Erb Mon  comme ici le long du Muelle (quai) Urazurrutia, dont les travaux ne  sont visiblement pas toujours appréciés à leur juste valeur par ses "collègues".

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Un peu plus loin sur le quai "Homme-loup" (et homme-mouton ?) par Hibernando  lui aussi un habitué de la ville.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Sous les immeubles colorés du quai (avec parapluies protège-linge), beaucoup de graffitis pas toujours intéressants.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous allons arriver sur le territoire du "Plano arte público mural Bilbao la Vieja" fourni à l'office de tourisme.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Première découverte Calle Urazurrutia  : Txikles (ça veut vraiment dire "chewing-gum" en basque ?) de Jose Ramón Bañales (BADA)…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

… avec l'aide de membres d'une association de réhabilitation du quartier.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Calle Bilbao La Vieja, grande façade décorée par Sixe Paredes : "Futurisme primitif"

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

La Plaza de los tres pilares est un lieu très fréquenté par les street artistes : fresque sans titre de Ana Taratiel

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
(Avec oranger et chat imprimé sur le mur)

(Avec oranger et chat imprimé sur le mur)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

En face sur la même place, autre fresque de Erb Mon.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous apercevons en hauteur la Calle Mirivilla avec "Spindle" de Zoer & Velvet. Nous allons oublier de nous approcher…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Toujours Plaza de los tres pilares, première série de silhouettes noires de Suso33 : “Pinturas Negras"…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

… et une corneille fan de Picasso par "Primo-quelque-chose".

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Sur la rue San Frantzisko, mangeur de bonbons par Landrvs-ixe (introuvable sur Internet).

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Calle Miribilla, " Vivas nos queremos" par Hibernando

Ah ben ça, j'aurais bien aimé savoir de qui c'est, c'est mignon comme tout !

Ah ben ça, j'aurais bien aimé savoir de qui c'est, c'est mignon comme tout !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Au bas d'un immeuble de la Calle Miribilla, œuvre sans titre du collectif DK Muralismo : un petit côté pop art à la David Hockney.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

 Autre œuvre d'une qualité indéniable (quoiqu'étrange dans ce lieu)… mais anonyme !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Juste à côté dans cette même Calle (rue) Miribilla : Águilas (aigles) vs Drones de Andoni Euba à la réalisation également très soignée.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous arrivons Calle Concepción sur une sorte de dalle au pied d'immeubles : nouvellles “Pinturas Negras" en format XXL par Suso33.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous tournons dans la Calle Gimnasio : Caméléon à quatre yeux et à la langue démesurée par Jeremías Pau (El Hombre viento) qui n'est pas que street artiste.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Sur un rez de chaussée condamnée, nouvelle fresque d'Erb Mon à l'angle des Calle Gimnasio et Calle de la cantera.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

De la Calle Gimnasio, nous descendons sur un petit square Calle Cortes, Hibernando (Pablo Escauriaza) s'est fait saloper son espèce de Mowgli, et je ne trouve rien sur "Paka Jone" (??) à côté.  

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

A côté, drapé par Hibernando.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Toujours Calle Cortes mais en face, "poneys roses grimaçants" par Juan Malk et  superbe “Niño Jama Masjid” par Stinkfish.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous remontons la Calle Cortes et tombons sur cette enfilade collective qui date un peu, dans des tons rouge-noir-blanc-bleu qui unifie les productions, par Axel Void, Fefe Talavera, Remed et Laguna

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous rapprochant de la rivière, nous parvenons Plaza Corazón de María  et ce doigt accusateur ("En el punto de mira 2") par Grip Face (David Oliver) en direction d'un alien que j'ai trop vu un peu partout.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Et c'est là que s'achève notre chasse, avec bien sûr des oublis de notre part - mais ce n'est pas évident d'avoir un appareil photo dans une main, une clope dans l'autre et le plan dans la troisième. De toute façon il est temps de retourner boire une bière bien fraîche (et à un prix exorbitant) dans la vieille ville.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

En retournant vers la cafétéria de la veille (on a la flemme de chercher autre chose), nous trouverons encore quelques petites choses au hasard. Comme ça qui ne manque pas de couleurs… mais restera anonyme aussi ! (Ils n'ont qu'à signer, quoi !)

Je crois que j'aurais préféré ce qui est caché derrière les crottes…

Je crois que j'aurais préféré ce qui est caché derrière les crottes…

Quetzal de Oré rue Mazarredo Zumarkale

Quetzal de Oré rue Mazarredo Zumarkale

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
C'est en relief (du carton !) et ça tient plutôt bien !

C'est en relief (du carton !) et ça tient plutôt bien !

Pour finir cette journée avant les 900 bornes qui nous attendent pour rentrer à Lorient le lendemain, nous partons vers le sud du côté des arènes : elle a repéré des choses à voir par-là.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Invader ? Sans doute encore  juste un copieur. Et puis une disquette ??!
Au bout de la rue Général Concha à l'entrée du parking de la plaza de toros.

Peintures murales de la place Kirikiño

Peintures murales de la place Kirikiño

"La fresque est l'œuvre de la compagnie DK Muralismo, formée par les artistes Jorge Rubio, Fermín Moreno et José Ramón Bañales."

Bon, ça a vieilli et l'endroit est plutôt tristounet.

Bon, ça a vieilli et l'endroit est plutôt tristounet.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Nous poursuivons un peu par la rue Irala Le mur d'un café est aussi celui d'un jardinet d'immeuble. Le kid de Chaplin (Niño observando par Hibernando) nous observe de derrière un arbre.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Et sur le pignon d'un immeuble juste au-dessus dans la rue, fresque "Irala" d'un (in)certain Gato dans un style bande dessinée ou dessin animé pour la jeunesse assez original par rapport à tout ce que nous avons vu.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Bon ben voilà pour Bilbao. Tant de choses vues, et tellement de choses à voir encore si j'en crois (une fois encore) l'excellent site "Bilbao : Arte en la calle" que je vous recommande vraiment si vous devez vous rendre dans cette ville, même s'il n'est plus mis à jour.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Et il va être temps de tomber le rideau sur ce mois de juillet qui aura bien occupé mon premier mois de retraite, avec au prochain (et donc dernier) épisode un peu de gastronomie en guise de bilan !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (17)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Publié le par Narcisse

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Deux jours à Bilbao (1) : le centre et la vieille ville

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Sur la route du retour vers Lorient, nous avons donc décidé de faire une étape de deux jours à Bilbao pour couper le voyage.
Nous y étions déjà passé il y a un bail avec nos deux gars, et y avions visité le fameux musée Guggenheim. Nous le shunterons cette fois car en plus, l'expo temporaire ne me tente pas plus que ça.
Après un abord un peu mitigé - dû probablement à la fatigue générée par les 700 bornes de bagnole pour y arriver -  j'ai changé d'avis en arpentant le quadrillage des rues de la vieille ville et en découvrant les fresques de street art en bord de rivière.

Bilbao : Arte en la calle

Bilbao : Arte en la calle

Pour raconter tout ça, je me suis servi d'une mine de renseignements sur l'art dans la ville : "Bilbao : Arte en la calle"  qui a malheureusement l'air d'être en rade depuis avril 2022, et que j'aurais aimé trouver avant le voyage si j'avais le courage de préparer mes vacances !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Arrivés à l'hôtel rue Général Concha vers 17h ce vendredi 21 juillet 2023, nous partons assez rapidement pour un premier petit tour, en direction bien sûr du musée Guggenheim. Nous sommes accueillis par Puppy, le chien en fleurs créé par l'artiste américain Jeff Koons, et qui surveille la circulation sur l'Avenue Abandoibarra.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Le bâtiment du musée situé sur un ancien quartier industriel dans un cadre exceptionnel au bord de la rivière est aussi beau que dans mon souvenir.
"La silhouette stupéfiante du musée, assemblage singulier de titane, de verre et de pierre, est une véritable œuvre d'art sculpturale au design innovateur (dessiné par Frank Goerhy) bien intégré dans l'environnement urbain de Bilbao qu'il a magnifié."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous prenons le pont suspendu "Principes de Espana" ou Pont de la Slave afin d' avoir des vues panoramiques du musée sous le soleil qui décline. (Lui aussi ?)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

A l'entrée du pont, une "porte" rouge en forme de H est habillée des rayures caractéristiques de Daniel Buren.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Pavés que nous retrouverons partout dans la ville

Pavés que nous retrouverons partout dans la ville

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Au loin, le pont Zubizuri, "pont blanc" en basque

Au loin, le pont Zubizuri, "pont blanc" en basque

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous longeons la rivière puis prenons la passerelle un peu plus loin pour revenir vers le musée.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Dans le bassin au pied du musée,  "le grand arbre et l'œil", sculpture d'Anish Kapoor
"Elle se compose de soixante-treize sphères réfléchissantes, en acier inoxydable, reposant sur trois axes. L'œuvre rappelle la nature éphémère de notre monde, dans un jeu dans lequel chaque sphère non seulement reflète les sphères adjacentes, mais se confond également avec le paysage."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Impossible de ne pas aller saluer "Maman", l’araignée de Louise Bourgeois et haut lieu du selfie.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Cette sculpture en bronze, œuvre de Louise Bourgeois (Paris, 1911- New York, 2010), aborde la double qualité de la maternité, puisque l'araignée utilise sa soie à la fois pour fabriquer des cocons et pour piéger ses proies, tout en explorant la complexité de l'être humain."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous longeons ensuite la rivière par l'autre rive en passant sous le pont de la Salve (sur lequel s'affiche une bien belle oeuvre, j'y reviendrai au chapitre prochain).

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Sur le Paseo de Uribitarte, première rencontre : statue de Ramón Rubial par Casto Solano.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Ramón Rubial Cavia, président du Parti socialiste ouvrier espagnol et chef du gouvernement de la communauté autonome du Pays basque." (Bilbao : Arte en la calle)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Un peu plus loin, nous passons à côté d'un cortège impressionnant de femmes semblant hâler quelque chose : "Las sirgueras" de Dora Salazar.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Situé au cœur du Paseo de Uribitarte et composé de quatre statues, le groupe sculptural "Las sirgueras", de l'artiste Dora Salazar revendique l'importance du travail des femmes et le chemin vers l'égalité. L'œuvre rend hommage à la figure des sirgueras, des femmes qui remorquaient des bateaux le long de l'estuaire avec la seule aide d'une corde, d'un câble de remorquage et de leur propre force."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Les Tours d’Isozaki, : tours jumelles 83 mètres de hauteur, symbolisant une porte d’entrée dans Bilbao."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous allons ensuite partir vers la gare en quête d'un endroit où dîner, mais nous tournerons un bon moment (tout est bondé ou pas à notre goût) avant de nous poser dans le centre à la terrasse d'une cafétéria qui n'améliorera pas ma première impression de la ville, en dehors des alentours du musée.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Le lendemain samedi 22 juillet, nous partons de l'hôtel vers 10h après une nuit correcte et un petit déj de même. Nous avons décidé d'aller arpenter systématiquement toutes les rues de la vieille ville située de l'autre côté de la rivière vers le nord-est.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous passons par la très belle gare Concordia ornée d'un Invader, le vrai !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous franchissons le pont et nous dirigeons vers le marché couvert.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Encore un vrai Invader !

Encore un vrai Invader !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Le marché couvert de la Ribeira , situé à la proximité de la ría de Bilbao, est le plus grand marché couvert de toute l´Europe avec ses 10.000 mètres carrés."

Mais que fait ici ce Lego® géant ?

Mais que fait ici ce Lego® géant ?

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Aitziber Ibarguen a réalisé cette fresque qui se trouve dans le Marché de La Ribera. La fresque qui représente quelques femmes emblématiques de l'histoire locale et internationale est dédiée à toutes les femmes de la ville.
L'artiste a tenté de capturer l'importance du tissage entre femmes en simulant une couverture en patchwork dans laquelle apparaît une figure anonyme qui pourrait bien être n'importe laquelle d'entre nous."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

La visite du marché est très agréable, nous déambulons au milieu des étals de poissons et fruits de mer très fournis, et des boutiques de charcuterie alléchantes.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Puis nous entrons dans la vielle ville, avec mon idée de tourner dans les rues de manière concentrique de l'extérieur vers l'intérieur en faisant des allers-retours dans chaque ruelle.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Le Casco Viejo, la vieille ville et le cœur historique de Bilbao : Ses bâtisses anciennes et colorées ont un charme incomparable. C’est un incontournable ! Le cœur historique de Bilbao est composé de 7 rues piétonnes (Siette Calle)."
Ben moi j'en ai compté plus !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Roberto Zabildea - La leyenda de Kixmi - Calle de la Rivera (sous les arcades)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Encore un Invader et un truc que j'ai déjà vu ailleurs…Ah oui : Paris en mai 2018 ! Bon, toujours rien sur l'auteur…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
inst. Arkaitz arko ?

inst. Arkaitz arko ?

Nous verrons d'autres spécimens de ce bonhomme pixelisé : ici, on dirait des sucres !

Nous verrons d'autres spécimens de ce bonhomme pixelisé : ici, on dirait des sucres !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Virgen de Begoña rue Ronda (et pochoir de binoclard !)

Solokoetxeko Eskailerak (escaliers)

Solokoetxeko Eskailerak (escaliers)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Je monte les escaliers en question et tombe sur "7 Katu" de Gisel Rosso.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Sur un rideau de fer, leveurs d'éolienne à la manière de "Raising the Flag on Iwo Jima" (1945).

Sur un rideau de fer, leveurs d'éolienne à la manière de "Raising the Flag on Iwo Jima" (1945).

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous verrons beaucoup de réalisations de Juan Malk, ici Calle (rue) Viuda de Epalza.

Féroce ? (boîte à lettres d'une banque)

Féroce ? (boîte à lettres d'une banque)

Féroce aussi !

Féroce aussi !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Celui-ci est très grand, mais n'est pas recensé sur le site d'Invader !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

C'est incroyable le nombre de salons de coiffure ici. Mais celui-ci est mon préféré !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Vieille enseigne ?

Vieille enseigne ?

Ça existe encore, les punks ?

Ça existe encore, les punks ?

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Nous verrons aussi de nombreuses œuvres géométriques et très colorées de  Erb Mon : ici dans la rue Barrencalle.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Erb Mon - "Bohemia" - Barrenkale

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Des parapluies pour protéger le linge qui sèche ? On en a vu plein ici. Il faut dire que le coin est aussi vert que la Bretagne…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Très beau chardon (ou carline ?) par un inconnu Cantón Julián Echevarría

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Juan Zárate Ibargoitia - Mural del Cantón Julián Echevarría "Kamaroi"

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Juste à côté, par un Inconnu : masques et chat (avec un Jésus crucifié sur le fil électrique façon Abou Ghraib !)

Revendication politique ?

Revendication politique ?

Nous avons vu plusieurs de ces "palmiers", sans en apprendre davantage.

Nous avons vu plusieurs de ces "palmiers", sans en apprendre davantage.

Collage un peu fatigué mais de haute tenue.

Collage un peu fatigué mais de haute tenue.

Celui-là non plus ne figure pas sur le site d'Invader.

Celui-là non plus ne figure pas sur le site d'Invader.

Jolie peinture qui doit dater un peu.

Jolie peinture qui doit dater un peu.

Sans doute pas un vrai non plus

Sans doute pas un vrai non plus

Gregorio Martin, LE spécialiste de la morue ?

Gregorio Martin, LE spécialiste de la morue ?

Tiens le revoilà, lui.

Tiens le revoilà, lui.

Les azulejos ne sont pas une spécialité portugaise !

Les azulejos ne sont pas une spécialité portugaise !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"Les Calzadas de Mallona joignent deux centres névralgiques de la ville comme le Casco Viejo ou vieille ville avec la Basilique de Begoña, centre de culte et de dévotion du saint patron de Bilbao."

Elle met sa peine, mais je ne trouve pas le résultat fantastique : moi, la tapisserie…

Elle met sa peine, mais je ne trouve pas le résultat fantastique : moi, la tapisserie…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Jose Ibarrola - Bilbao de Eguileor (Bilbao de tous les jours) - Plaza Nueva

"Etre seule au monde sur la Place Arriaga"

"Etre seule au monde sur la Place Arriaga"

Ayant achevé notre tour de la vieille ville, nous allons nous diriger vers le quartier situé en face du marché de l'autre côté de la rivière, car il existe un parcours de fresques de street art disponible à l'office de tourisme, mais ce sera pour le prochain épisode.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

"La Casa Cuna de San Antonio (également Casa Cuna de Urazurrutia ou Casa Cuna de Bilbao) est un bâtiment de style moderniste situé dans la rue Urazurrutia.0 Elle avait pour but de s'occuper pendant la journée des petits enfants des journaliers, usage qui perdura jusqu'à la fin du XXe siècle​."

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Les figures géantes attendent le prochain carnaval au milieu du champ de fouilles archéologiques…

Plaza Corazón de María

Plaza Corazón de María

Anti-corrida ou vegan ?

Anti-corrida ou vegan ?

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

Au prochain épisode, donc : le street art dans le centre de Bilbao.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (16)

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>