Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Publié le par Narcisse

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Suite de notre séjour brestois : l'intro ici, le street art à Brest ici et !

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

A peine garés à Morlaix sur le parking Saint-Nicolas ce Mardi 9 août 2022, nous nous précipitons à l'Office de tourisme. Le jeune homme qui nous accueille est ravi que nous lui demandions de la doc sur les fresques de la ville, ce ne doit pas être la priorité des touristes. Evidemment, Morlaix recèle d'autres trésors - architecturaux mais pas que - que nous avons déjà bien écumés en 2018. Cette fois, nous venons pour les fresques du Morlaix Arts Tour qui a lieu chaque année depuis 2019 (et s'étend bien au-delà de la ville elle-même).
Nous ressortons avec le livret 2022 et quelques indications sur les années précédentes. (voir ici 2021 et là 2020), et partons immédiatement en chasse. Qui fut fructueuse (quoique non exhaustive cette fois encore)… mais ce sera pour la semaine prochaine !

Comme à Bordeaux et ailleurs, ça râle contre les résidents "étrangers"…

Comme à Bordeaux et ailleurs, ça râle contre les résidents "étrangers"…

J'aimerais tout d'abord commencer par ce qui est (bien) moins officiel, ces (plus ou moins) petits détails qui "défrisent" en général les âmes bien pensantes, à l'inverse des fresques officielles - superbes, il faut l'admettre - , adoubées par les édiles.

"Street art" préhistorique rue des bouchers

"Street art" préhistorique rue des bouchers

Même si les traces d'Intra Larue - une de mes favorites" - ont disparu, il faut aussi reconnaître qu'il y a un peu plus de "gribouillis" à se mettre sous l'objectif cette fois (à l'inverse de 2018).

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Mr La Pine" a semé plusieurs pochoirs identiques dans le centre. Nous en verrons également plusieurs de cette belle inconnue… par un(e) inconnu(e) ! (Essentiellement sur des boîtes de compteurs à gaz, d'ailleurs : je suppose que c'est moins répréhensible ? En tout cas cette technique me fait toujours de l'effet

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Quelques travaux de mosaïcistes, disciples de Invader ?

Quelques travaux de mosaïcistes, disciples de Invader ?

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Nous retrouvons également des traces du passage de Mowcka, passée par Lorient il y a quelques temps (revoir ici).

La Venelle Saint-Laurent paraît être propice au collage et au graffiti "sauvage"

La Venelle Saint-Laurent paraît être propice au collage et au graffiti "sauvage"

Affiche militante dans la Grand'rue

Affiche militante dans la Grand'rue

Une DS ??!

Une DS ??!

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Rue de Brest, en face de la fresque de Sock (voir prochain épisode ou livret 2020), la danse des pantins de dessin par… ?

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Evolution, 9 rue du général Flo - Tikutopik - Juillet 2021
Ce gars-là est très présent sur Morlaix.

Maeldito, rien trouvé sur lui

Maeldito, rien trouvé sur lui

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

En passant devant le portail de cette école, j'aperçois au fond de la cour des choses qui paraissent très intéressantes. Je tente de faire le tour et tombe sur un autre portail, ouvert, celui-là. Je m'aventure.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"L'école Notre Dame de Lourdes située 9 Rue du Général le Flô a déménagé en 2013-2014 par manque d'effectifs."

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Je me retrouve dans une espèce de terrain vague : une ancienne cour de récré ? L'un des bâtiments ressemble à un préau. Les graffeurs locaux l'ont investi, difficile de reconnaître des signatures et encore plus de trouver des infos.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Bon, c'est bouché par là. Je reviens vers l'avant du bâtiment principal et je vois qu'en escaladant un petit mur, je peux atterrir dans la cour de l'avant. Il y a des trucs moches et d'autres bien plus aboutis.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Deux fenêtres jumelles ont été retracées par-dessus celles qui ont été murées. Sur celle de gauche, un graff de Clyse.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sur celle de droite, un beau visage mélancolique : "Bombardement" de Laetitia Cefali alias Laec (Juin 2021).
"Cette fresque n’a pas été réalisée dans le cadre du festival de street-art de la ville de Morlaix intitulé MX Art Tour. Elle ne fait pas partie de la sélection officielle de 2021. Laetitia Cefali alias Laec est une artiste autodidacte originaire de Chamonix, membre du crew (équipe) CNN 19. La réalisation se trouve dans une école abandonnée où furent tués 39 enfants et leur institutrice en 1943 lors d'un bombardement." (lu sur le site "Trompe l'œil")

(fresque "maritime" sur laquelle nous n'avons rien trouvé)

(fresque "maritime" sur laquelle nous n'avons rien trouvé)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Fanaka-Loù" - ZAG - Juillet 2021
"Cette fresque n’a pas été réalisée dans le cadre du festival de street-art de la ville de Morlaix intitulé MX Art Tour . Elle ne fait pas partie de la sélection officielle de 2021, même si Zag est l’organisateur du festival de street-art de sa ville. Il en profite aussi pour peindre librement dans sa cité. Lors de l’édition 2021, l’artiste Fanakapan a été invité à peindre un gigantesque château d’eau. Le motif de sa fresque tourne autour de ballons gonflés à l’hélium. Pour préparer son œuvre il était hébergé chez Zag. Il avait acheté des ballons, les a peint et les a gonflé à l’hélium pour faire la maquette de sa fresque. Comme les ballons sont restés chez Zag, ce dernier a saisi l’opportunité pour peindre sa fille Loù tenant un ballon de Fanakapan. Il a pris sa fille en photo, la mimant tenant un ballon, puis il a pris un ballon en photo et le tour était joué afin d’avoir son motif complet. (Merci à Zag pour la petite histoire)" (lu sur le site "Trompe l'œil")
Nous verrons également le château d'eau décoré par Fanakapan. (Voir la semaine prochaine !)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Fifi Brindacier - Anna Conda - Juillet 2021
Vous ne connaissez pas ? Et ben moi j'ai vu un portrait par elle à l'expo Wood Street de Lorient en décembre 2020. (Mais je n'avais pas remarqué la signature, honte à moi !) Quant à Fifi Brindacier, vous êtes bien trop jeunes pour avoir vu ça à la télé ! (Mais peut-être que Maryline...?)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sous le préau de la cour, quelques trucs assez réussis d'un gars qui s'incruste : Tikutopik, sûrement du coin.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Protégez le patrimoine morlaisien"
"restauration (au) marqueur (du) pochoir du Netto MX Crew - été 2018 - Anonyme"

 Les mêmes ? (sur la voie d'accès au port)

Les mêmes ? (sur la voie d'accès au port)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Clet ou pas Clet ? (J'ai trouvé sur un site qu'il y a le même à Florence en Italie !) Délicieusement subversif en tout cas.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sur le parking de longue durée près de la gare et de la rue Général Le Flô, encore des choses non officielles par Tikutopik et d'autres graffeurs : comme une sorte de "brouillon" en attendant la reconnaissance officielle ? Ou alors fermement décidés à rester dans l'anonymat, ou au moins "l'esprit" historiquement dérangeant du graffiti…

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

De retour sur la rive gauche du port rue de Saint-François, nous tombons sur ces chouettes dessins de 2013 signés Gwendal Larher et Christian Le Gall (avec trompe l'œil sur le papier qui se déchire) : "la fresque des écluses"
Et mon épisode s'achève ici pour ce dimanche.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Au menu de la semaine prochaine : des fresques superbes… mais officielles !

Morlaix - Mardi 9 août 2022

Morlaix - Mardi 9 août 2022

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Publié le par Narcisse

le périmètre de notre séjour à Brest

le périmètre de notre séjour à Brest

Pour préparer ce séjour brestois (relire l'intro ici)… je n'ai rien fait à part penser à emporter le bouquin "Street Art en Bretagne" et son plan pas si précis. Mais pendant que je bidouillais les photos du Portugal, elle a cherché de son côté des infos complémentaires, et nous savons déjà que nous ne ferons pas tout, ce qui nous laissera l'occasion de revenir un de ces jours !
Nous ne savons pas encore exactement tout ce que nous pourrons faire, et finalement cette première journée se limitera - quasiment - à la partie nord-est de la ville, autour de l'axe de cette interminable rue Jean Jaurès.

(Pour voir les photos en grand, clic droit sur l'image et "ouvrir l'image dans un nouvel onglet")

(Pour voir les photos en grand, clic droit sur l'image et "ouvrir l'image dans un nouvel onglet")

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Installés à l'hôtel vers 12h30, nous partons prendre le tramway qui nous mène en 15 minutes Place de Strasbourg (en haut à droite du plan) vers le quartier Saint Marc. Et plutôt que de prendre la rue Jean Jaurès qui mène au centre, nous prenons la rue Sébastopol. D'après le bouquin, nous allons assez rapidement tomber - à plusieurs sens du mot - sur du "lourd".

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Le "Bateau Phare" réalisé à l'angle des rues Sébastopol et Marignan en mai 2019 par Wen2, artiste brestois dont j'ai déjà eu l'occasion de dire tout le bien que je pense de son travail. J'avais vu cette fresque dans le bouquin mais en vrai, elle est vraiment impressionnante par sa taille et son "réalisme" si j'ose dire : les phares, les cabanes et les bateaux flottent dans l'espace du mur. C'est à mon goût une des plus belles de celles que nous verrons à Brest.

Il y a aussi quelques vestiges… Invader ? (rue Magenta)

Il y a aussi quelques vestiges… Invader ? (rue Magenta)

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Après un moment passé à l'admirer, nous continuons à tourner dans les rues du quartier, un peu en vain, il faut le reconnaître. Nous descendons jusqu'à rue Choquet de Lindu : sur un mur du patronage laïque municipal de Sanquer, chouette portrait par Liliwenn.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Sur l'autre côté, autre portrait en piteux état qui me semble d'inspiration néoréaliste… et les premières poules de Jean-Yves Le Fourn. (Nous en verrons quantités d'autres !)

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Dans le genre "bestiole", un dormeur rajouté sur la déco d'un cabinet vétérinaire : pas eu le courage d'aller demander s'ils prennent ce genre de patients.

Non, le street art ne prend pas toujours ses racines dans le hip-hop !

Non, le street art ne prend pas toujours ses racines dans le hip-hop !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Nous remontons jusqu'à la place Kéruscun décorée de choses plus ou moins réussies et plus ou moins sur le thème des chemins de fer.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Le clou est bien évidemment la fresque de Wen2 et Pakone qui retrace un moment de l’histoire de la ville avec la construction de 1861 à 1865 de la ligne de chemin de fer qui permettrait ainsi de relier Paris à Brest en traversant le quartier de Kéruscun. Tous les deux font partie du Crew TSF, et du second nous avions déjà admiré deux arbres, l'un à Saint-Brieuc et l'autre à Quimper (sans connaître alors l'auteur).

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Un peu frustrés d'avoir tourné en rond, nous renonçons à retourner vers les fresques 13 et 14 et décidons de repiquer au nord vers le parking de Kerfautras que nous recommande le bouquin.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Première fresque assez récente signée C29 alias Cartel 29, un collectif de graffeurs dont fait également partie Wen2.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Tout autour du parking, un mur recouvert de graffitis et fresques plutôt mal en point…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

… et notamment ces deux de Baka et Faki, qui ne sont plus qu'un pâle souvenir des photos du bouquin pourtant récemment mis à jour !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Stan, également membre de C29

Stan, également membre de C29

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Du parking, nous avançons vers le quartier Saint Martin vers l'atelier de Jean-Yves Le Fourn et le petit garçon que Jef Aérosol a laissé à l'angle de la rue Navarin et de la rue Bruat il y a apparemment un bail.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Dès la rue Berthelot, quelques indices nous laissent penser que nous approchons du but. C'est un véritable poulailler, dans le coin !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Impossible de trouver quoi que ce soit sur ces chats à poules rue Bruat !

Impossible de trouver quoi que ce soit sur ces chats à poules rue Bruat !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Enfin nous voilà devant : déception, le petit bonhomme de Jef Aérosol a dû être victime du temps, et Jean-Yves Le Fourn l'a remplacé par un autre accompagné d'une petite fille, et qui nourrit ses poules. Bah, c'est assez réussi (et même "dans le style de").

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Nous sommes juste à côté de l'atelier du gallinacéphile, assez facile à trouver il faut l'avouer. Et évidemment, ma timidité m'empêchera d'aller toquer à la porte.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Au retour, c'est elle qui trouvera un chouette article de Jean-Yves Cordier sur le bonhomme.

Il investit vraiment tous les supports !

Il investit vraiment tous les supports !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Graffiti ou enseigne de bistro? Street art en tout cas !

Graffiti ou enseigne de bistro? Street art en tout cas !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Nous suivons les poules jusqu'à la place Guérin, où se trouve également un vestige des prémices de l'art urbain…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Rue Bugeaud, à l'angle de la place Guérin, un gars déguisé en chat (?) nous fixe de son pignon. Méconnaissable, il s'agit du chanteur Miossec peint par Jef Aérosol. Quel dommage d'avoir vandalisé cette œuvre ! Est-ce le "travail" de l'association de la place qui semble assez active ? Ou plutôt de graffeurs moins doués et jaloux…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Peu importe l’endroit où l’on se place, le regard intense du chanteur compositeur Christophe Miossec nous fixe. Jef Aérosol, l’un des précurseurs du street-art français, a choisi de réaliser ce portrait car il voulait une image qui ait un rapport avec Brest, et « parce qu’il a quand même une sacrée tronche, un regard ». (Texte Michel Lemoine )

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

En face sur le mur de l'école, fresque de bric et de broc réalisée par les habitants du quartier. C'est un peu foutraque et hétérogène (-clite ?) mais l'art de rue devrait effectivement appartenir aux gens.. de la rue !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Suivant les conseils du bouquin, nous nous dirigeons vers la rue Mathieu Donnart et les arbres de Pakone. Nous croisons au passage ce volatile (qui ne vole pas) également repéré par Jean-Yves Le Fourn. N'ayant (toujours) pas de portable, je ne sais si ce QR code en dit plus. En tout cas, je fais chou blanc sur Internet.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

A l'angle des rues Doumer et Donnart, superbe lézard (Varan ?) en mosaïque (et en relief) : du street art comme j'aime. Et même s'il s'agit d'une auto-promotion pour un artisan installé là, je trouve que ça jette et que ça vaut toutes les enseignes !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

A l'angle des rues Mathieu Donnart et Pierre Riquet, un "Arbre enchanté" par Wen2. Bon, je préfère ses phares…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

«Crimes of minds» est un projet artistique qui s’est étalé d’avril 2011 à juin 2012. A travers ce projet, Liliwenn souhaitait faire découvrir l’art urbain au plus grand nombre en en faisant profiter sa ville natale, la ville «du bout du monde», Brest…./… En septembre 2011, c’est l’épisode 6 – il est consacré à Wen2 et Antoine Stevens.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

J'avoue que je rage un peu de voir cette bagnole garée rue Mathieu Donnart devant le "Sakura en fleurs" (cerisier japonais aux fleurs roses) de Pakone (mais sans doute aussi devant chez son propriétaire). Et comme je ne suis ni photographe ni patient, je ne reviendrai pas les jours suivants pour pouvoir l'apprécier sans, comme Jean-Yves Cordier. Pour me consoler, je me dis que la voiture aurait pu être bleue ou rouge…

Yann Métivier alias Pakone fait partie des collectifs C29 et TSF.

Yann Métivier alias Pakone fait partie des collectifs C29 et TSF.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

En revenant vers le centre, je tombe sur ces deux beaux pochoirs qui ont dû fêter à leur manière l'abandon du masque. Ils sont signés r1, mais ce que je trouve à ce nom ne ressemble pas du tout…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (1)

Près de l'église Saint Martin, sur la façade du légendaire bar  "le Comix", je reconnais le fameux Spirit de Will Eisner. Nous nous dirigeons ensuite vers la rue de Siam et Recouvrance… mais ce sera pour dimanche prochain !

Brest - Lundi 8 août 2022

Brest - Lundi 8 août 2022

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>