Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Publié le par Eu e o Narcisse

Dimanche 14 avril 2019

Dimanche 14 avril 2019

Aujourd'hui aussi, le réveil est très matinal.
7h30 Nous prenons notre petit déjeuner. Je nous prépare encore des sandwichs jambon /fromage pour midi.
Nous descendons du métro à la station Sygrou Fix.
A 10h, nous récupérons chez Europcar (Leoforos Andrea Siggrou) notre Nissan blanche pour notre destination suivante : Nauplie.
Nous profitons ce dimanche matin d'un Leoforos Posidonos - le périph' athénien - très fluide (presque pas de voitures !!) pour sortir d'Athènes direction le Pirée, puis empruntons le Leoforos Athinon et l'Olympia Odos A8.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Même pas perdus pour sortir d'Athènes et rejoindre la route vers le Péloponnèse direction Loutraki ! Nous sortons de l’autoroute et nous arrêtons à Isthmos pour jeter un œil au canal de Corinthe, Διώρυγα της Κορίνθου.
Halte sur le petit pont suspendu en acier, qui ressemble plus à une passerelle et qui donne un peu le vertige…

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Le point de vue pour observer le canal n’est pas très glamour. Il se situe sur le bord de la route, il y a pas mal de monde sur le pont… mais on oublie vite en découvrant la vue sur le canal.
Creusé dans la pierre, il est long de 6km et large de 23m avec des parois verticales de plus de 50m de haut.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

A une heure d’Athènes, cet étroit passage traverse l’isthme de Corinthe dans sa partie la plus étroite et permet aux bateaux de relier le golfe de Corinthe (dans la mer Ionienne) à l’ouest au golfe Saronique (dans la mer Égée) à l’est sans avoir à contourner entièrement le Péloponnèse.
Le passage est vraiment impressionnant et doit l'être encore plus quand un gros bateau l'emprunte. Malheureusement nous n'avons pas eu la chance d'en voir passer.
C’est assez impressionnant de voir cette si étroite et si profonde faille.
De Corinthe, nous n'avons point vu de raisins…

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Le Péloponnèse est - sans doute - une des plus belles régions de Grèce, les paysages montagneux côtoient les champs de fleurs sauvages, d’oliviers et les plantations d'agrumes jusqu’à la Mer Méditerranée.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Et là aussi, partout sur les bords de route, ces mini-chapelles en hommage aux tués sur la route… ou pour remercier de s’en être sorti vivant…
La route serpente à travers la montagne. Nous nous arrêtons à chaque point de vue. Nous traversons des rideaux de pluies plus ou moins soutenues.
Une fenêtre météo favorable fait que nous allons d'abord nous arrêter à Epidaure, à 37 km de Nauplie.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Réveillé encore tôt ce matin, mais je ne peux pas savoir à quelle heure : pas de réveil, pas de montre lumineuse… Au bout d'un long moment, elle se réveille aussi : 6h45 !
Une heure plus tard, on se décide à se lever : c'est aujourd'hui qu'on déménage (provisoirement) pour Nauplie.
Petit déj extra-copieux comme d'hab', limite goinfrerie. Non, ce n'est pas parce qu'on va encore sauter le déjeuner, comme souvent. Mais tout est bon ici : les différents pains, le yaourt au miel, les crêpes…
Bon, 9h45, il est temps de rejoindre la station de métro. Quinze minutes jusqu'à Syngrou-Fix et nous (re)voilà chez Monsieur Europcar. Une "Micra" cette fois encore. A 10h30, nous sommes sur la route. Il fait beau mais ça ne devrait pas durer.
On décide de s'arrêter au canal de Corinthe. Pour moi qui ai le vertige, le traverser est une épreuve. Et en plus il faut retraverser pour rejoindre la voiture ! A-pic impressionnant. Pas de gros bateau en vue, tant pis.
Nous roulons ensuite directement vers Epidaure : si nous n'avons pas de chance avec la météo, nous y reviendrons demain ! Mais là, c'est sur notre route alors… Quelques averses orageuses nous obligent à nous arrêter par prudence. L'occasion unique - pour nous - d'apercevoir une des ces usines à poissons qui ont envahi les côtes grecques : Ça donne une idée de l'endroit dont proviennent la moitié des poissons dégustés dans ces petits restos "si typiques"...

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Direction donc Epidavros - Eπίδαυρος (Epidaure) l'un des plus beaux sites de l'Antiquité, le sanctuaire dédié au dieu de la médecine, Asclépios.
Il existe un village nommé Epidaure ... ou plutôt deux villages : Archaia Epidavros (ou Palea Epidavros selon les guides et les panneaux) et Nea Epidavros.
Après une petite heure de route, on débarque dans un immense parc ombragé, avec un parking aussi immense.
Aucun problème pour stationner.
(D’ailleurs, J'ai dormi là !!! En 1981, dans l'herbe, avec les quatre copains qui m'avaient emmené...)
L’entrée est de 12 € pour le théâtre, le sanctuaire d'Asklépios et le petit musée.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Première visite incontournable : le théâtre antique à l'acoustique exceptionnelle, un des mieux conservés de l'Antiquité.
La première pièce y fut jouée il y a plus de 2000 ans et on y joue encore lors du Festival Hellénique chaque année. Il peut accueillir 14 000 personnes  !

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

En arrivant sur Epidaure, nous nous frottons les mains : le ciel a fortement bleui ! Après avoir acquitté notre entrée, nous fonçons directement vers le théâtre, avant qu'un groupe d'enfants bruyants et néanmoins grecs ne s'y pointe à son tour.
Je ressens immédiatement le même sentiment qu'en 1981 la première fois que j'y suis venu : c'est grandiose, c'est émouvant… mais malheureusement insupportable de par le vacarme !! Ados, enfants de tous âges et leurs parents me confortent dans ma misanthropie. Parfois j'aimerais être sourd pour ne pas avoir à supporter la bêtise et le manque de respect !
Bon, j'arrive à me poser suffisamment longtemps, à prendre le temps d'en faire le tour pour avoir droit à un peu de répit entre deux groupes…

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

De la dernière rangée de gradins, la scène avec en arrière plan un dégradé de collines et de montagnes.
C’est de là haut que l'on se rend compte de l'acoustique : on entend les bruits de pas des gens qui marchent dans le chœur, les cris plus ou moins gracieux de touristes intrépides et les coups de sifflet des gardiens du site. On les voit, les uns après les autres, courir sur la scène, en criant tout et n'importe quoi ou en frappant dans les mains… !!! Aucun respect pour le site.
Je me dis qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de faire comme eux ne serait que par respect pour ce lieu.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous y avons fait des quantités de photos, et il a été difficile d'en faire une sélection. Là encore, je sens bien que je ne reviendrai pas dans ce lieu magique de sitôt, je veux en garder une trace indélébile.
Et puis en guise de clin d'œil, nous décidons de faire notre premier selfie (elle a un portable, moi toujours pas…) qui nous servira pour le prochain changement d'année.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Après un bon moment à savourer les rayons de soleil, à observer les groupes de touristes s'installer, les uns après les autres, sur les mêmes emplacements, à noter la composition géométrique des gens assis sur les gradins, à mitrailler le site... nous continuons par un sentier en direction du sanctuaire...
Le sanctuaire est dédié au Dieu de la médecine : Asclépios (Esculape chez les Romains) dont le symbole est le bâton où s'enroule un serpent... notre caducée ! Il est le fils d'Apollon et de Coronis, élevé par le Centaure Chiron (d'où vient le mot chirurgie) qui lui apprend les rudiments de la médecine.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous enchaînons avec la visite des ruines du site. Ça culmine à cinquante centimètres, à part quelques colonnes très émouvantes à mon goût. Ce sanctuaire dédié à Asclépios m'inspire une petite pensée pour Marie-Charlotte, ma retraitée de toubib référente préférée et - heureusement pour moi - toujours pas remplacée.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

La Tholos de Polyclète, le temple rond dont nous retrouverons le dessin dans le musée : les travaux de restauration sont toujours en cours.
La promenade au travers de ces vestiges est plutôt calme, il faut dire qu'ils sont beaucoup moins fréquentés que le théâtre.
Puis le stade... et toujours les coquelicots.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Direction le musée avant le groupe d'ados italiens...
Le musée est tout petit. Il conserve dans des vitrines les instruments chirurgicaux utilisés par les premiers médecins et exhumés pendant les fouilles. Ils attestent qu’ici se trouvait le premier hôpital de l’Antiquité.
Epidaure était un lieu de pèlerinage,  mais surtout un des hauts lieux de la médecine antique.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Des ex-voto, remerciements des malades reconnaissants d'avoir été guéris.
Un roi des Alpes gauloises eut un jour si mal aux oreilles qu'il parcourut plus de 2000 kilomètres jusqu'au sanctuaire d'Asclepios. Il fut si heureux d'être guéri... qu'il y laissa un ex-voto dont la copie est toujours exposée.

Les oreilles du roi Gaulois

Les oreilles du roi Gaulois

Un petit tour au musée - petit lui aussi - ne me réconcilie pas avec la lecture des hauts (et des bas) reliefs, mais me permet de collecter quelques berniques. Je suis heureux : nous l'avons fait sous un ciel plutôt clément, j'ai rajeuni de 38 ans, et je suis content qu'elle ait vu ça.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Grandiose !
Encore un très beau site et un bel environnement...

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous avons beaucoup de chance qu'il fasse aussi beau pendant notre visite d'Epidaure. C'est vraiment inespéré.
Nous savourons nos sandwichs sur le parking avant de rejoindre Nauplie.
Dommage que le mauvais temps de retour nous empêche d'aller jusque la vieille Epidaure, Archaia Epidavros, en bord de mer à 12 km du théâtre.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

37 km plus loin, à 45 minutes à l'Ouest d'Epidaure, nous laissons derrière nous la Grèce antique pour rejoindre la Grèce contemporaine et la petite ville de Nauplie au bord du golfe d'Argolide.

Nauplie (Ναύπλιο / Náfplio) : notre camp de base pour deux nuits.

Nauplie (Ναύπλιο / Náfplio) : notre camp de base pour deux nuits.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Cette petite ville côtière, située à l’est du Péloponnèse, fut la capitale de la Grèce au XIXe siècle.
Considérée comme l’une des plus belles de tout le pays, située à seulement deux heures de la capitale, elle est très prisée des Athéniens. Beaucoup de monde effectivement sur le front de mer !
Un paysage de carte postale : des rues piétonnes étroites à angle droit et pavées de marbre, des balcons ouvragés, des maisons fleuries, un joli bord de mer, deux forteresses haut perchées, un vieux fort vénitien installé sur son petit îlot au large du port…
"La ville du Komboloi !" nous a-t-on vanté à l'agence de voyage. Un objet qui ressemble à un chapelet dénué de toute connotation religieuse, fait de perles enfilées sur une cordelette qui sert aux hommes (semble-t-il !) à … tuer le temps !

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous nous garons sur le port et rejoignons notre hôtel dans le vieux centre piéton avec ses ruelles pavées : 999 Luxury Hotel, 13 Kokkinou

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Un bon rapport qualité-prix, l'hôtel en plein centre est très calme, la chambre spacieuse et confortable "with a little balcony"… (avec vue sur la forteresse !) dont nous n'avons pas vraiment profité…

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

16h, nous sommes installés au "999 Luxury Hotel". C'est effectivement relativement luxueux. Pour moi en tous cas. Les normes d'Europe du Nord semblent s'être imposées ici : lit de 160 pour que chacun dorme tranquille dans son coin ? Nous avons même droit à un "balcony" qui me fera un instant regretter d'avoir arrêté de fumer… En même temps, on n'est pas venu jusqu'ici pour lézarder sur un balcon ! J'en ai un chez moi, moins joli certes, mais qui me suffira au retour !
A l'entrée de l'hôtel, une petite table nous rappelle l'imminence de la Pâque orthodoxe : toujours la religion nous cerne !

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous flânons dans la vieille ville de Nauplie, un dédale de ruelles ombragées et colorées où il fait bon se perdre.
Longtemps restée sous emprise vénitienne, elle garde un petit air italien.
C’est tout mignon avec ses boutiques de souvenirs, ses échoppes proposant des produits traditionnels (miel, déco en bois d’olivier, bijoux, komboloi), ses balcons, les vitrines de magasin à la décoration vintage, ses nombreux escaliers, ses bars et restaurants.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous empruntons n’importe quel escalier qui mène dans les hauteurs du quartier. Attention, ça grimpe ! Toitures en briques rouges, murs blancs (ou un peu défraîchis), portes et volets en bois, branches de citronniers et d'orangers bien garnies, chats… où on n'y croise que des locaux. La vue est surprenante sur les toits du village et le vieux quartier.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
de la librairie...

de la librairie...

... au gynécologue

... au gynécologue

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Ah, des Assos ! Mais pas vu de Karélia...

Ah, des Assos ! Mais pas vu de Karélia...

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Une autre chouette promenade piétonne un peu comme celle de Collioure (déjà presque 15 ans !!), balade qui part de la place Arvanitia et qui arrive au port en longeant la plage Arvanatia.
Nous n'avons pas pu faire le tour complet pour cause d'éboulements.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Cette riche et longue journée tire doucement à sa fin.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Un bon repas s'impose, et pourquoi pas au Alaloum repéré dans l'après-midi mais un peu difficile à retrouver ensuite…
Un bon restaurant.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)
Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Une "Zeos", des tartines de pain imbibées d'huile d'olive, tzatiki, gratin d'aubergines à la feta : très bon et goûteux
Un souvlaki de porc avec des frites, impressionnante brochette mais les morceaux trop épais sont moyennement cuits bof bof…
Des quartiers de pomme au miel saupoudrés de cannelle nous sont offert en guise de dessert tout simple et très bon.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Nous descendons tranquillement pour une balade sur le port puis retour vers notre hôtel.

Οι διακοπές μας στην Ελλάδα* (7)

Allez, première balade dans les rues au carré. Nous réussissons à arpenter totalement ce centre ville touristique avant 19h30, heure où nous choisissons de nous poser au resto. Une "bière de gars" à la santé de Chef (50 cl quoi !) et le SMS qui va avec : Zéos, bière locale qui passe bien, histoire de lui faire envie dans sa maison de convalescence.
Le repas est goûteux, nous sortons lestés pour la nuit, et délestés de 30€, note très raisonnable !

Qu'erre pas peu !

Publié le par Narcisse

Qu'erre pas peu !
Qu'erre pas peu !
Qu'erre pas peu !
Qu'erre pas peu !
Kerpape - Dimanche 5 et 12 janvier 2020

Kerpape - Dimanche 5 et 12 janvier 2020