Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Publié le par Eu e o Narcisse

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Tous les ans depuis… bref, d'habitude le premier dimanche d'août, c'est la Grande Parade du FIL (Festival Interceltique de Lorient).

(Bon, c'était prévu le deuxième dimanche, cette année...)

(Bon, c'était prévu le deuxième dimanche, cette année...)

Cette année qui devait être celle du cinquantenaire honorant la Bretagne, le coronavirus en a décidé autrement. Comme un peu partout, le festival a été annulé (reporté ?). Et du coup l'autocollant 2020 devient "collector", comme aiment à le faire croire les marketteurs de tout poil.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Celui de la Gacilly non, consacré à l'Amérique latine (drôle de nom d'ailleurs pour une contrée à 90% hispanophone, et puis lusophone un peu aussi, au Brésil) se tient du 1er juillet au 31 octobre. Seules concessions à la pandémie : il y a moins d'espaces d'exposition… et il faut porter un masque même dans la rue.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Par parenthèses, je ne suis pas doué pour prendre les gens en photo, alors j'attends avec impatience - comme tout un chacun – la fin de cet épisode pour admirer les épreuves de ceux qui auront réussi à saisir ces moments qui nous paraissaient inconcevables ailleurs qu'en Asie il y a six mois à peine.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Comme l'an dernier, environ seule une moitié des expos ont trouvé mes faveurs. Nous les avons visitées dans le désordre malgré les conseils de Lucien, très présent.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
En 2019…

En 2019…

... et en 2020.

... et en 2020.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Il paraît que Margerin est un "local" (mais on en avait déjà eu l'intuition en 2019), et il a réalisé tout plein de panneaux rigolos d'information et de prévention.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Bref nous avons commencé par le numéro 5, Pablo Corral Vega. Je n'ai pas été spécialement touché par les photos mais plutôt par le message sur la disparition programmée de civilisations bouffées par le "progrès".
Ce fut également le cas pour les apiculteurs de Nadia Shira Cohen ou les traces de la destruction de la forêt d'Amazonie par Carolina Arantes.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Les Gauchos de Tomás Munita m'ont par contre laissé totalement froid. Quelques clichés un peu trop "poussés" n'y ont pas été pour rien.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Idem pour les photos hyperréalistes de Marcos López, un peu "too much".

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Mais je ne vais pas épiloguer sur ceux qui ne m'ont pas attiré, allez donc vous faire une opinion sur place !

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Passons au meilleur, avec en premier lieu la série de photos de Sebastião Salgado prise en 1986 à la mine de Serra Pelada au Brésil. J'ai vraiment pris claque ! Le fort contraste du noir et blanc transforme les hommes boueux en statues de terre. Le propos est fort, les images bouleversantes.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Plus loin, Emmanuel Berthier nous touche par la familiarité des paysages bretons. La photo de l'essor d'un héron repu est notamment fantastique.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Les animaux marins de Greg Lecœur  sont  également impressionnants de netteté. Certaines photos paraissent même avoir été réalisées en 3D sur un ordinateur.

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Pour Luisa Dörr, ce qui frappe, c'est le gigantisme des tirages et les couleurs, mais je ne suis pas très portraits…

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

A l'inverse, Cássio Vasconcellos et ses photos aériennes - trafiquées ou pas – attaquent la société de consommation avec une bonne dose d'humour.

(J'ai un peu de mal à prendre des photos de photos... Allez-y donc !)

(J'ai un peu de mal à prendre des photos de photos... Allez-y donc !)

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Dernière expo avec les collégiens du Morbihan : tout n'est pas extraordinaire, mais ça me donne des idées…

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020

Au bout de deux heures, bien gavés d'images, une pause café s'impose : on reviendra l'an prochain.
Courez-y !

Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Au Festival Photo de la Gacilly - Dimanche 2 août 2020
Sur la route : de lard ?

Sur la route : de lard ?

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Publié le par Eu e o Narcisse

(relire le début ici)

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Météo France ne nous avait pas annoncé une deuxième journée aussi triste. Là, c'est carrément le crachin breton qui s'invite chez lui.
Pour patienter en attendant que ça s'arrête, je finis de "traiter" les photos de la veille et je gribouille un peu.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Vers 10h, c'est enfin à nouveau seulement gris. Nous retournons nous garer près de la digue de Kerlouan. Et cette fois nous partons vers l'ouest en direction de "l'Île aux vaches"(ou "Énez Amann Ar Rouz" - île d'Hamon le Roux).

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

C'est venteux, j'ai sorti la polaire et le coupe-vent. Le soleil profite de quelques trouées et la lumière se fait plus belle. Les rochers semés sur la plage nous attirent toujours autant.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

La promenade durera trois heures, au rythme des éclaircies et du retour du crachin. Il nous faut nous habiller puis nous déshabiller en fonction de ces aléas.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
arrivée à l'ïle aux vaches

arrivée à l'ïle aux vaches

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Juste avant un bon coup de pied...

(ouais ben relisez la raison ici !)

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Au retour le soleil perce enfin plus franchement, nous en profitons pour prendre un second petit déjeuner en guise d'adieu à cette terrasse si accueillante.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Un petit visionnage des photos du matin, puis vers 15h, nous retournons à Brignogan pour longer la côte vers l'est.
Nous nous étonnons que ce patelin soit si huppé, avec ses plages plutôt moches ! Elles sont tout de même l'occasion de compléter notre collection de littorines…

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

… et un prétexte pour s'arrêter enfin au Café du Port (on ne se refait pas).
Ça bourdonne toujours autour de la cheminée (relire ici), les habitants ne doivent pas être inquiets, ou alors les pompiers ont d'autres chats (?!) à fouetter.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020

Une Grim blonde / un panaché et quelques gribouillis plus tard, nous rentrons boucler nos bagages : retour Lorient.

Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020
Retour à Bignogan (5) : Mercredi 15 juillet 2020