Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Publié le par Narcisse

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Je suis bien chez moi, mais heureusement qu'elle est là pour m'en faire sortir !
Une opportunité se présente : 5 jours à Nantes avec un appart' en plein centre pour 310€ !
Bon, ce n'est pas une destination très exotique pour nous, mais c'est une ville que j'aime bien, il y a toujours des choses à y voir.
Nous voilà donc partis ce jour même.
La perspective de payer 17€ par jour pour un parking gardé me rebute un peu : je décide de tenter le stationnement dans une rue un peu à l'écart, vers où Béa a habité dans le temps. Avec le tram, on est au centre en quinze minutes.
A 19 heures, nous sommes installés et partons déjà pour une première reconnaissance.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Au bout d'une heure, la faim se fait sentir, et nous prenons le chemin du resto "aux deux morues" sur l'île Feydeau. Crispim nous en avait parlé, et on a dégotté l'adresse sur Internet.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Poulpe grillé délicieux, mais vin nettement en dessous ! Vin vert un peu trop acidulé et sans corps, rouge trop… détartrant ! On n'a pas goûté aux bouteilles, mais au verre, il y a un effort à faire…

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Pas de dessert pour moi. Déjà je ne suis pas très "gueule sucrée", mais en plus je déclare forfait de toute façon.
Une bonne adresse tout de même, et une bonne entrée en matière pour ce petit séjour improvisé !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes
dédicace désormais classique sur le set de table...

dédicace désormais classique sur le set de table...

A la sortie, nous nous offrons une petite balade dans le quartier. Un "Space invader" me saute à la figure de l'autre côté de la rue. J'en trouverai sûrement d'autres, et j'y reviendrai…

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Nous suivons la ligne verte – itinéraire touristique et culturel tracé au sol.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

L'île Feydeau – qui n'est plus une île depuis un bail – est plantée de grands immeubles sur lesquels on peut admirer des mascarons sérieux ou plus rigolards.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

J'en repère un qui a l'air de ressentir la même sensation de lourdeur de l'estomac que moi après ce plat copieux de poulpe !

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Sur les poteaux et les gouttières sont accrochés de drôles de tricots rayés. Ce n'est un secret pour personne ici, j'aime les rayures. Alors je me fais une petite collec' en attendant de rentrer pour chercher le sens de tout cela…

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Nous revenons ensuite vers le centre. Je suis à nouveau à la chasse aux détails, et la facétie - voulue ou non - de quelques uns achève de me mettre dans l'humeur adéquate de ces vacances qui commencent enfin vraiment.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes
Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Nous tombons sur une fanfare de rue : petite pensée émue pour Crispim qui s'y remettra en août quand il aura fini son stage.

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Mais la nuit tombe, et moi avec. (Je suis plutôt du matin…)
Retour appart', et dodo : demain, on crapahute toute la journée !
A la recherche de ces étranges boîtes, déjà…

Le voyage à Nantes (le nôtre !) (1/6) : premières découvertes

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Publié le par Eu e o Narcisse

Fin de l'escapade

Fin de l'escapade

L'Île mystérieuse - Hergé

L'Île mystérieuse - Hergé

Mercredi soir, au retour des abers, chasse au resto dans le quartier "branché" et néanmoins étudiant autour de la place Guérin. Rien ne nous tente.
Déambulation dans le quartier de Saint Martin, lèche-vitrines rue Jean Jaurès puis retour dans le Bas de Siam
Pour dîner, j'ai repéré un resto : "le coup de fourchette". Pas de chance, il est fermé pour congés ! Nous nous rabattons sur "L'Adagio". Et puis dodo !

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

"Un "breizhonomique" qui revisite la cuisine bretonne faite maison avec un maximum de produits locaux."

jeudi
Pour cette dernière journée, nous avions décidé de rester "à Bres'mêm". Moi j'aime les villes, même quand elles ont peu d'attrait comme Brest ou Lorient.
Avec l'âge, je m'intéresse de plus en plus aux détails, à ce qui peut accrocher mon regard dans la grisaille ou l'uniformité d'une rue commerçante. (Les mêmes enseignes dans toutes les villes !)

Le secret de la Licorne - Hergé

Le secret de la Licorne - Hergé

Après avoir gravi une nouvelle fois les escaliers du port du commerce, nous rejoignons la rue de Siam. Au programme, lèche-vitrines à nouveau sans objectif précis.

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Ce qui nous impressionne, c'est le nombre de gens qui courent, à toute heure, en tous lieux : au port de commerce, le long du château, en suivant la ligne de tram, le long du sentier côtier qui va de Brest à Maison Blanche (le fameux GR34) . Les pentes brestoises n'ont pas l'air de les décourager. Moi qui ai arrêté le jour des épreuves du bac - et bien que proie facile pour toutes les addictions -, j'ai quand même du mal à imaginer qu'on soit accro à ce point à cette pratique qui fait qu'on souffre pendant - et même après ! - et qu'en plus on pue des pieds !

Lapinot - Lewis Trondheim

Lapinot - Lewis Trondheim

Brest est surnommée "Brest la blanche" en raison de la couleur de la plupart des maisons recouvertes de chaux pour cacher le gris du béton des constructions d’après-guerre.... Brest a été détruite à plus de 90% pendant la seconde guerre mondiale. Lors de la reconstruction, les rues ont été tracées au cordeau. Brest s’articule autour de deux axes Nord-Sud : la rue de Siam vers la rade jusqu'au pont levant de Recouvrance et la rue Jean Jaurès vers le Nord. Au milieu, l’imposante place de la Liberté avec l'Hôtel de Ville.
Rue de Siam en hommage aux trois ambassadeurs du roi de Siam (l'actuelle Thaïlande).

Le Roi et moi (Walter Lang) avec Yul Brynner en roi du Siam ! (Al Hirschfel)

Le Roi et moi (Walter Lang) avec Yul Brynner en roi du Siam ! (Al Hirschfel)

Arrêt à la librairie Dialogues. Une très belle librairie, où on prend le temps de flâner et de faire le plein d'idées de livres (polars, BD, carnets de voyages…).

l'escalier de la librairie Dialogues - Philippe Kerarvran (L'escalier des brumes, avec Philippe Le Guillou)

l'escalier de la librairie Dialogues - Philippe Kerarvran (L'escalier des brumes, avec Philippe Le Guillou)

En descendant la rue de Siam, nous bifurquons pour aller découvrir le Marché Saint Louis, "halles à l'envers" : les commerces sont tournés vers l'extérieur.

marché saint Louis

marché saint Louis

Nous quadrillons les rues du centre à la recherche de détails. Et c'est Clet qui se présente le premier. En parcourant le livre qui lui est consacré, j'avais été impressionné par l'unité qu'il parvenait à donner à ses panneaux détournés.

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

En observant de près in situ, je m'aperçois que ce n'est pas aussi net : le rouge qu'il ajoute n'est pas tout à fait le même que celui d'origine. Je ne suis pas déçu, et cela me permet de mieux comprendre comment il élabore ces détournements.

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Toutes les villes sont confrontées aux mêmes problèmes au premier rang desquels la propreté des rues. Si Chirac maire de Paris a eu recours aux motos-crottes contre les déjections canines, Brest, ville sans doute moins argentée, opte pour la culpabilisation des maîtres. Je n'ai vu ici aucun "canisite" ni distributeur de "sacs à crottes" comme dans la région lorientaise. Juste ces pochoirs tous les 200 mètres.

Ricky VII – Frank Margerin

Ricky VII – Frank Margerin

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Locqueltas - 17 février 2017

Locqueltas - 17 février 2017

Soudain je ressens une douleur à gauche : ma hanche commence à dérailler ! Ça m'était arrivé une fois, je ne sais plus quand. L'impression que "ça roule". Déjà la prothèse qui s'annonce ? Du coup, je sens que ça va remonter aux lombaires : gagné ! (Si on peut dire…)  Nous devons donc écourter cette journée, je n'arrive plus à me traîner. Et plus tellement l'envie de faire des photos ! (Nous complèterons grâce à Internet !)

Café-restaurant Chapitre  près de la Station Jean Moulin : petit café en plein soleil bien agréable.

Café-restaurant Chapitre près de la Station Jean Moulin : petit café en plein soleil bien agréable.

Nous voilà sur la route du retour. Nous passons devant le château d'eau de Briec. Je n'ai pas le courage de m'arrêter, mais une idée de berniques se pointe. J'aime bien ces édifices : ils ont pour moi la même beauté que les éoliennes. (Oui, je trouve ça beau !) J'y reviendrai sûrement un autre jour…

château d'eau de Briec (trouvé sur Internet)

château d'eau de Briec (trouvé sur Internet)

A mi chemin, je trouve ça vraiment trop con de rentrer comme ça ! Alors je propose que nous nous arrêtions à Quimper : on verra bien comment réagit ma carcasse !
Je ne me lasse pas d'admirer les maisons à colombages de Rennes, Vannes ou Quimper : ça manque tellement à Brest et Lorient !

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Le temps est magnifique, idéal pour cette balade dans le centre historique de Quimper, autour la cathédrale Saint Corentin. C’est un réel plaisir de parcourir - en suivant les clous ou pas - les ruelles pavées, d’admirer les jolies maisons à colombages, encorbellements et décors sculptés. Les rues ont des noms évocateurs : rue des Boucheries, rue du Sallé, la place au Beurre, la venelle du Pain Cuit…
La fameuse venelle du Pain Cuit où habite Mary Lester, capitaine de police au commissariat de Quimper, l’héroïne de la série de polars bretons de Jean Failler.

La venelle avec la maison où Mary aime se ressourcer et retrouver sa fidèle Amandine et son chat Mizdu.

La venelle avec la maison où Mary aime se ressourcer et retrouver sa fidèle Amandine et son chat Mizdu.

dans une librairie...

dans une librairie...

Place au Beurre - Gérard Darris

Place au Beurre - Gérard Darris

Flânerie dans les rues du centre, les lombaires et la hanche se sont rendormies miraculeusement : la voiture ? C'est pourtant à cause d'elle (enfin, de celles qui l'ont précédée !) que j'ai cette fichue hernie ! Et que depuis 1994 j'ai un petit coussin qui me cale le dos quand je conduis (une idée de l'ostéo), pour rétablir ma cambrure naturelle. (Olé !)

Astérix en Hispanie - Goscinny & Uderzo

Astérix en Hispanie - Goscinny & Uderzo

Nous retrouvons Clet - ou un de ses disciples ?

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Et puis je shoote quelques tags et fresques plus ou moins réussis.

Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017
Tôt n'erre : de Brest à… Quimper ! (5) - jeudi 20 avril 2017

Rue des Boucheries, je m'arrête chez un bouquiniste. J'ai lutté pour ne pas en croiser à Brest, mais là, je craque.

Excalibulle - 9 Place de la Liberté - Brest

Excalibulle - 9 Place de la Liberté - Brest

Je tombe sur un bouquin de Benoît Peeters que j'avais déjà emprunté à la médiathèque. Je sais que je le relirai plusieurs fois.

BD Zef - 18 rue des Boucheries  - Quimper

BD Zef - 18 rue des Boucheries - Quimper

Lire la bande dessinée - Benoît Peeters

Lire la bande dessinée - Benoît Peeters

Le petit road trip se termine pour nous, il est temps de regagner le nid.
Nous venons de passer quatre belles journées, placées sous le signe du soleil et de toutes les nuances de bleu propres à la Bretagne (si si !). Nous avons encore beaucoup de beaux lieux à découvrir tout près de chez nous.

statue de Laënnec devant la Mairie

statue de Laënnec devant la Mairie

Mais pour l'instant, il nous reste à regarder les photos et commencer à cogiter pour nourrir ce blog !

Non, tout n'est pas à nous !

Non, tout n'est pas à nous !

Robin Foster - PenInsular - 2013

Robin Foster - PenInsular - 2013

le capitaine Haddock - Hergé

le capitaine Haddock - Hergé