Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Publié le par Narcisse

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Nanterre ? Ben pourquoi pas : c'est là où habite Crispim !
Dans la banlieue ouest de Paris, elle compte près de 100000 habitants et une université de plus de 30 000 étudiants. Bon, en août, c'est plutôt calme autour de notre hôtel dans ce secteur.
Nous nous sommes baladés (un peu) dans la ville elle-même, surtout d'ailleurs pour aller de l'hôtel à l'appartement de Crispim, et au lieu de stockage des bouquins de sa Julie. Si ça vous dit un jour, plein d'idées de balades sur le site "Les piétons de Nanterre".

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Tout un tas de bâtiments plus modernes les uns que les autres dans le secteur de la fac, pas toujours moches mais c'est tout de même un quartier assez "déshumanisé".

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Au milieu de ça, nous tombons sur cette initiative avec pour "animateur" l'artiste Miquel Mont autour des plantes sauvages urbaines.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Sinon, peu de choses à glaner…

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

… à part ce bout de tribune en hauteur.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

"Beautiful View#1", sculpture du duo Lang / Baumann au quartier "Nanterre Cœur Université"
"Quatre sièges verts identiques à ceux des tribunes d’un stade ont été comme suspendus en haut d’un mât blanc de 22 mètres de haut, dans le prolongement de l’axe historique allant de la Grande Arche de la Défense jusqu’au musée du Louvre. S’asseoir sur cette tribune pour profiter de la vue est hors de portée, c’est une évidence. Il est malgré tout possible d’imaginer la vision que nous pourrions avoir assis là-haut. L’œuvre, comme un mirage, incite à rêver, à méditer sur le changement de point de vue."

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Au milieu du skate park, portrait sur lequel je ne trouve rien, et puis un hommage à "Marco-la-photo" - apparemment une figure locale - par Boste. J'ai eu un peu peur : sur le moment, je croyais que c'était Raoult…

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Peu de choses à gratter aussi dans le centre ville.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Rue de l'Église, mosaïque de Sainte Geneviève par Marko Ivan Rupnik (voir vidéo sur Youtube ici).

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Place du Maréchal Foch (la place du marché), sculptures assez sympas d'oiseaux en métal sur lesquelles je ne trouve rien non plus !

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Quelques restes de réalisations lors du Festival Parade(s) en juin 2023.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Vraiment peu de choses, donc, c'est bien parce Crispim habite là ! Tout de même, en se rendant à la cave où sa Julie stocke ses vieux bouquins, nous tombons sur ce chouette mur de SteW dans le parking du campus du Cesi de Nanterre1 37 Rue Kléber. Malheureusement, il est clos et nous ne verrons pas la fresque entière de la rue.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Nous sommes avant tout venus ici pour aider à trier un tas de vieux bouquins dans une cave. C'est une sorte de caverne d'Ali Baba, un stock de livres donnés par la médiathèque, des entreprises et des particuliers. En farfouillant un peu, j'essaie de résister à l'envie de repartir avec "Autobio" de Pedrosa ou une BD de Davodeau. Finalement, en repensant à mon "désherbage" toujours en cours, je ne sortirai qu'avec un vieux "Beaux Arts" sur Hergé, amis c'est juste parce que j'avais fini Charlie Hebdo dans le train.
Allez, après avoir passé quelques heures à trier des bouquins et une bonne nuit à l'hôtel, nous commencerons la journée suivante par une petite visite à la fac de Nanterre.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Le plan des œuvres ici

L’université de Nanterre a organisé en 2018 une opération intitulée "Sous le street-art, le Louvre" à l'occasion du 50ème anniversaire de mai 1968 avec des œuvres d'art inspirées des chefs-d'œuvre du musée du Louvre. (Vidéo Youtube très intéressante ici)

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Arrivant par l'entrée de la gare, nous commençons par le numéro 2 : "#racine 1 / #racine 2" par Madame.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Ça date de 2018 et les couleurs ont donc un peu passé.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Un peu plus loin, "Le tricheur à l'as de carreau" par  Andrea Ravo Mattoni d'après un tableau de Latour, mieux préservé par le temps (mais pas d'un gribouilleur jaloux).

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

"Abel expirant" d'Amir Roti n'existe plus : le mur a été repeint en marron. Peut-être l'œuvre était-elle trop abîmée ? Pour tant elle avait l'air tout ce qu'ilo y a de plus chouette et les explications de l'auteur sur la vidéo sont passionnantes.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

"La Liberté guidant le peuple" par C215.
Impossible de d'entrer dans le bâtiment, je me contente d'une photo à travers la vitre. Ben lisez donc ici !

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Nous nous dirigeons ensuite vers l'œuvre de Kouka. Là encore, écoutez-le en parler sur la vidéo !

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

L'œuvre suivante est "La liberté" par le Monkey Bird Crew

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

"Cette fresque a été réalisée par le "Monkey Bird Crew", pochoiristes reconnus pour la précision de leur trait et la finesse de la découpe, entièrement réalisée à la main, où l’oiseau et le singe cohabitent.
Ils nous proposent leur version de la statue de la Liberté posée sur son socle. A la base on peut observer les vestiges des manifestations de Mai 68, avec ses carcasses de voitures. De petits singes noirs se promènent un peu partout sur la statue, sautant de corde en corde."

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Juste à côté, ce qu'il reste de "Crépuscule des idoles" de Levalet, une accumulation de statues comme dans un cimetière (avec corbeaux), mais le collage résiste mal au temps qui passe !

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)
Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Ici se termine ce premier épisode nanterrois (sur deux), avec l'incontournable Frida Kahlo !

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Après une autre séance de tris de bouquins dans la cave, nous prendrons un moment pour aller faire un tour autour de l'Arche de la Défense : nous logeons à deux pas ! Ce sera donc pour le prochain épisode.
Aux trois suivants : déambulations dans Paris.

Un peu de street art à Paris (1) : Nanterre (1)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Publié le par Narcisse

Mes souvenirs de vacances

Mes souvenirs de vacances

Ce qui est bien depuis que je fais ce blog, c'est que je profite vraiment à fond de mes vacances : je passe 15 jours sur place puis quasiment deux mois à les revivre !
Nous voilà quasiment au mois d'octobre, il va être temps de passer à autre chose, alors finissons sur une note goûteuse : même si on saute le plus souvent le déjeuner, on se rattrape le soir.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

C'est Crispim qui nous avait parlé de ce resto, nous n'avons pas été déçu : le "Lion Lilas" se trouve à Bordeaux 6 rue Bouquière, près de la place Fernand Lafargue et de la grosse cloche. Dès le premier soir, le tajine de poulet au citron et la salade du chef (mesclun, crudités, fromage de chèvre chaud, miel et ananas) nous ont remis des 500 kilomètres qui nous ont amenés là. Dessert ? Rarement pour moi, juste un café. Mais il semble que l'affogato avec boule de glace vanille et Amaretto passe bien.

Bordeaux - Lundi 10 juillet 2023

Bordeaux - Lundi 10 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le lendemain soir, après avoir chassé du street art toute la journée, nous nous sommes posés à la terrasse du Rizana, restaurant marocain Place Saint-Michel à Bordeaux. Tajine et couscous délicieux, accueil de même : à croire que le tajine est une spécialité bordelaise !

Bordeaux - Mardi 11 juillet 2023

Bordeaux - Mardi 11 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le soir suivant, nous avons encore boudé la cuisine locale. Il faut dire que nous sommes frustrés toute l'année de ne pas disposer à Lorient d'un resto libanais digne de ce nom. Et que ça fait 40 ans que je suis fan de cette cuisine, et de la cuisine méditerranéenne en général.
Nous choisissons donc les Mille et une Nuits 42 rue des Bahutiers à Bordeaux.
Comme nous n'y allons pas si souvent et qu'il est difficile de choisir, nous prenons comme chaque fois les mezzés, assortiment de hors d’œuvre froids puis chauds.
Tout est super bon, parfumé comme il faut. Un Château Kefraya Les Bretèches tout ce qu'il y a de plus correct (pour moi) : la retraite, c'est le bonheur !
Une excellente adresse donc.
Après un thé à la menthe, il est temps d'aller passer une bonne nuit pour digérer tout ça !

Bordeaux - Mercredi 12 juillet 2023

Bordeaux - Mercredi 12 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Après 1000 bornes de bagnole, nous voilà à Porto. Courte balade en partant de l'hôtel… jusqu'à cet endroit où nous reviendrons plusieurs fois : la Casa Guedes, un snack avec des sandwichs assez goûteux et des chips maison délicieuses ! (Ils ont aussi deux autres adresses à Porto, plus "restos" celles-là, mais on n'a pas tenté.)

Porto - Jeudi 13 juillet 2023

Porto - Jeudi 13 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

La spécialité incontournable de cette maison sont les sandwichs de pernil com queijo da serra, une spécialité de jambon mariné et cuit à feu doux avec du fromage de la Serra da Estrela. Pour les accompagnements, optez pour les frites et/ou de la soupe. N’oublions pas également les délicieux beignets de morue. Le prix : moins de 4€ le sandwich.

Porto - Mercredi 19 juillet 2023

Porto - Mercredi 19 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Il ne sert à rien d'apprendre à prononcer "um pastel de bacalhau" ("oum pachtel de bakeul-yahoo") : il faudrait être masochiste pour n'en prendre qu'un ! Dites plutôt "do-ïche (voire même) trrrréche pach-té-ïche" (pasteis) au pluriel !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Bon, moi je prends rarement un dessert mais il paraît que le pudim flan est assez goûteux lui aussi.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?
Porto - Jeudi 20 juillet 2023

Porto - Jeudi 20 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Je n'aime pas perdre mon temps à chercher un resto : je l'ai déjà fait, ça me gâcherait presque le repas. Alors je dois reconnaître que nous l'aurons joué très "revival" cette année, repassant devant des adresses qui nous avaient satisfaits en 2016. Ce vendredi 14 juillet, nous décidons de nous refaire l'Abadia. Les habitants de Porto sont appelés "tripeiros", ce n'est pas pour rien : les tripes sont ici autant une spécialité ici qu'à Caen. Etrangement, nous n'en avons pas vu à la carte de beaucoup de restos, mais ici, elles sont toujours aussi délicieuses ! Nous sommes accueillis et servis par une sorte de grand Fernandel (il a le même sourire) qui arpente la salle à grandes foulées et a l'œil à tout. Pas déçus de cette redite, donc.

Porto - Vendredi 14 juillet 2023

Porto - Vendredi 14 juillet 2023

Abadia de Porto - Rua Ateneu Comercial Do Porto 22/24 - Porto

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le samedi 15 juillet, après une autre grande virée street art, nous décidons de revenir dîner au Vinhas d'Alho qui se situe au 139 Muro dos bacalhoeiros, sur le mur qui offre une vue superbe sur le pont Dom Luís I et Vila Nova de Gaia de l'autre côté du Douro. Comme nous savons que l'endroit est prisé, nous passons devant vers 17h30 et coup de bol, deux touristes se lèvent ! Contrairement à 2016 (en avril, il fait encore frisquet par ici), nous préfèrerions profiter cette fois de la minuscule mais longue terrasse qui longe le mur et laisse un passage aux piétons (comme encore une fois Jamy Gourmaud qui viendra également un peu plus tard tenter sa chance pour une place… à l'intérieur (relire intro).

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Un verre de cet excellent vinho verde de la Quinta de Santa Cristina nous aidera à patienter jusqu'à l'heure du repas. Car on a beau être touristes, on n'est pas obligé de manger à n'importe quelle heure non plus !

Porto - Samedi 15 juillet 2023

Porto - Samedi 15 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Polvo braseado com migas de grelos (poulpe braisé avec des pousses de navet) pour elle et Bacalhau à Brás  (morue avec oignon, ail, œufs, persil et pommes de terre paille) pour moi : un délice pour les deux plats !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le dimanche 16 juillet, nous avons fait un grand tour dans Vila Nova de Gaia et poussé jusqu'à Afurada à l'embouchure du Douro. Et là, vers 14h30, nous craquons pour deux assiettes de sardines grillées, nous qui ne déjeunons jamais. Il faut dire que le Café 13 de Maio est très accueillant et l'odeur irrésistible ! Ça nous rappelle un déjeuner avec Chef et Sylvain dans une gargote de l'île de Culatra, en face de Olhão dans le sud du Portugal. Ce midi-là, notre fine équipe d'animateurs de camp d'ados avait un peu abusé du vinho verde sous une chaleur qui ne s'y prêtait pas…

Café 13 de Maio - Rua 27 Fevereiro 180 - Afurada - Vila Nova de Gaia

Café 13 de Maio - Rua 27 Fevereiro 180 - Afurada - Vila Nova de Gaia

Afurada - Dimanche 16 juillet 2023

Afurada - Dimanche 16 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le lundi 17 juillet, nous décidons de retourner au restaurant Tascö dans la rua do Almada, lui aussi nous avait beaucoup plus en 2016. Misère ! Les prix ont explosé depuis, nous passons notre chemin. Le Galeria de Paris alors ? Fermé. Nous étions déjà passés plusieurs fois devant le Restaurant Traça au bas de la rua das Flores, lui aussi bien apprécié en 2016. Bon ben y'a qu'à ! Et en terrasse aussi, cette fois. Il n'est que 18h45 ? On va patienter avec une bouteille de Planalto… et un guitariste de rue un peu gonflant à la longue.
Allez, 19h, on commande, les serveuses sont vraiment top du point de vue efficacité et accueil…

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Polvo assado no forno (encore !) com batatas a murro e grelos et bacalhau salteado (avec poireaux et purée) pour moi : un vrai délice !

Restaurante Traça Largo de São Domingos, 88

Restaurante Traça Largo de São Domingos, 88

Porto - Lundi 17 juillet 2023

Porto - Lundi 17 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Dessert ? Pas pour moi, je me laisse pourtant tenter par une assiette de fromages (et un verre de rouge !) même si les fromage portugais ne sont pas mes préférés.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le guitariste a été remplacé par un joueur de saxo soprano (avec bande son d'accompagnement). Il enchaîne des tubes des années 70-80 : la clientèle est ciblée ? "Isn't she lovely", "Just the two of us", "Englishman in New York", "Master blaster"… Il joue bien mais à l'économie, et son instrument est accordé un poil trop haut… mais ça passe plutôt bien quand même. (Voir le gars ici)

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?
Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Le mardi 18 juillet, nous n'avons pas pu faire autrement que de jouer les vrais touristes : nous avons dîné à 17h30 !
Il faut dire que nous souhaitions tenter un resto (Adega Sao Nicolau) dont il se dit le plus grand bien et qui n'a que peu de tables dans les escaliers de la Rua São Nicolau en bord du Douro.

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Je me laisse tenter part les alheiras (révisez ici !) avec des beignets de morue, bien sûr, elle choisit Bacalhau à lagareiro. Un verre de vinho verde, un peu de fromage, un café… Qu'est-ce qu'on est bien ici !

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?
Porto - Mardi 18 juillet 2023

Porto - Mardi 18 juillet 2023

Bilbao - Vendredi 21 juillet 2023

Bilbao - Vendredi 21 juillet 2023

Les deux soirs suivants, nous retournerons à la Casa Guedes pour un de ces excellents sandwichs, quelques pasteis de bacalhau et une Super Bock bien fraîche !
Vous l'aurez compris, je suis fan de cuisine portugaise !
Nous aurons moins de chance à Bilbao : je ne comprends pas bien la manière de fonctionner des Espagnols sans doute. Toujours est-il qu'il était ou trop tôt ou trop tard… et que nous nous sommes donc rabattus les deux soirs (avec les vieux habitués du quartier) sur la Cafetería Scala dans la Calle Ercilla où ne restaient que quelques pauvres pintxos et sandwichs à mille lieues de ceux de la Casa Guedes ! Je ne peux donc donner aucun avis sur la cuisine espagnole (et ça fait tout de même des années que ça dure !).

Bilbao - Samedi 22 juillet 2023

Bilbao - Samedi 22 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Malgré cette dernière étape à Bilbao un peu plus "faible" (quoique j'y ai vu de très belles choses sur les murs !), j'ai passé les deux premières semaines de mon nouveau statut de retraité dans des conditions idéales : Bordeaux est vraiment très chouette… et Porto paradisiaque !
Pour Bordeaux je ne sais pas, mais il est tout de même peu probable que je retourne à Porto : 1500 bornes de bagnole, je serai de moins en moins capable de les faire (et ce ne serait pas écologiquement raisonnable ! ) mais bon, qui sait ?

Bilbao - Samedi 22 juillet 2023

Bilbao - Samedi 22 juillet 2023

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

Seul bémol (!) : aucune découverte musicale dans aucun des lieux. Et ce ne sont pas les fans de Iron Maiden (aux couleurs en leurs idoles et qui avaient envahi les rues de Bilbao pour assister à l'un de leur derniers concerts) qui auraient pu me rendre envieux. Il va quand même falloir que je fasse gaffe : je découvre de moins en moins de choses audibles ces temps derniers : je vieillis ou quoi ??

Deux semaines en ville(s) : Bordeaux, Porto, Bilbao (18) - Fin ?

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>