Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Ado élan

Publié le par Narcisse

Ado élan

Allez, il fait encore beau (samedi 24 septembre, 16h30), on part à la côte.
Doëlan, ça faisait un moment qu'on n'était pas allé dans ce coin-là. Rive droite, cette fois. Eh ! c'est quoi ce troquet à droite, juste avant le port ? Il s'appelle.. Le P'tit Nav' ? Pas possible !... C'est là ?!

Ado élan

Pouf, me voilà en 1981. Stéphane – non, pas les deux déjà cités ici, un troisième – me trimballait dans sa voiture, à cette époque. Et un soir, va savoir (ou te rappeler !) pour qui, pour quoi, nous voilà au Petit Nav' à Doëlan ! Aucune idée où ça peut se trouver, et puis il fait nuit. Peu de souvenirs du lieu, aussi. Juste que ça fait "boîte" tendance rock (et même plutôt hard). Je me rappelle aussi retrouver Isabelle (mais s'appelait-elle vraiment comme ça ?) Ça fait au moins deux ans qu'on ne s'était pas vus. Musique hard, donc. Je ne me rappelle pas avoir dansé, mais très bien que j'ai dormi (!) écroulé sur les fauteuils bas, entre deux enceintes ! Ne me demandez pas si on était passé au "Stiff" ou au "Flash" avant… C'est bizarre que je me revois dans ce bar, je n'y suis allé qu'une seule fois !

Ado élan

Bon, le pèlerinage – et cette photo – achevé(s), allons-y pour la balade. La côte est vraiment superbe, découpée, - des anses tous les kilomètres : ça me rappelle Groix, qu'on aperçoit au loin. Au retour vers le port, je prépare quelques "berniques" avec les bateaux amarrés, les annexes biens rangées (et qui défigurent le paysage avec leurs couleurs criardes).
Ceci dit, l'endroit est magnifique quand même.

Ado élan

Tiens, un groupe fait sa balance sur la terrasse du resto "Le trois mâts". Ça sonne reggae - pas trop mon truc - mais ça sonne bien, un peu genre "Men at Work", aussi. Batterie, basse, guitare, saxo, chant. On décide de rester dîner là : superbe vue sur le port en contrebas. Bon, le groupe a fini sa balance, ils jouent plus tard. En même temps, on aurait trouvé insupportable de ne pas pouvoir s'entendre : on est placé à trois mètres de la "scène" !

Ado élan

Fish'n'chips maison, far breton de même (ah ben non, pas breton : y'a des pruneaux !) et muscadet vieilles vignes. C'est sympa, c'est bon, on est bien, quoique l'air fraîchit vers 20h. On finit le dessert en blouson, et puis on se carapate avant le retour du groupe. Y'a école demain ! Un dimanche ?! Ben vous croyez que je peux rester un week-end sans devoir bosser un peu ?

Ado élan
Ado élan

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Publié le par Narcisse

"A l'eau, riant, la jolie"
Cette année, je passe (enfin, "j'ai passé"...) mes vacances chez moi !

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Amie festivalière, ami festivalier !
Tu es sûrement rentré(e) chez toi depuis longtemps déjà. Et peut-être devras-tu attendre un an avant de revenir ici. Mais comment as-tu pu manquer le plus beau quartier de Lorient ? Très simple : il n'y a pas de bars, ici ! Le plus proche - et fréquentable - se trouve rue de Belgique : le Galway Inn, que je te recommande si tu reviens par ici un jour, pub irlandais où j'ai mis les pieds pour la première fois récemment, alors qu'il date d'un bon moment ! Ce qui confirme que nul n'est prophète en son pays !

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Le Rouho, donc, coincé entre "la pénétrante" et le boulevard de Normandie, la rue de Belgique et le Bois du Château, où il n'y a ni bois ni château, juste cinq tours de 15 étages.
Ce quartier, j'y avais déjà mis les pieds. Ce n'est pas vraiment un quartier où l'on passe - aucun grand axe ne le traverse - mais "mon" président de club de volley y habite, et on a déjà "fait" la galette chez lui. L'idée de cette balade - en partant de l'église Ste Thérèse - est de découvrir les maisons emblématiques des années 30 (le poster dans la cuisine).

On avait vu le même chez Maryline : merci pour l'idée, chère retraitée !

On avait vu le même chez Maryline : merci pour l'idée, chère retraitée !

Et aussi celles moins "célèbres"…tout en allant à la chasse aux détails architecturaux. (façades, balcons, couleurs, maisons jumelles… )

Gérard Darris s'est lui aussi promené par ici ! (Rue Blaise Pascal)

Gérard Darris s'est lui aussi promené par ici ! (Rue Blaise Pascal)

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Ces "vieilles" - à l'échelle de Lorient ! - maisons ne sont sans doute pas conçues pour le mode de vie actuel. J'imagine que leurs acquéreurs récents ont dû effectuer pas mal de travaux d'aménagement et de remise aux normes. Certaines sont des réussites - à mon goût -, notamment dans la rue Madame de Sévigné. Et quand j'aperçois un séjour qui occupe tout le rez-de-chaussée, sans cloisons, je salue la performance, et je bave un peu. (Non, pas de sénilité ! D'envie !!)

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Bien sûr, je ne connais rien en architecture, mais la seule alternance des formes et des couleurs suffit à mon plaisir. Avec un seul regret : que l'absence de fils électriques soit réservée à cette rue, alors que d'autres rues du quartier seraient également tellement mises en valeur sans ces "portées musicales" vides de mélodies !

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Certaines maisons paraissent à l'abandon mais ont beaucoup de potentiel !!

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Tout comme cette ancienne coopérative (dont je n'ai pas trouvé trace sur Internet).

Et toujours ce Gérard (Darris) qui est passé avant moi !

Et toujours ce Gérard (Darris) qui est passé avant moi !

Evidemment en cet après-midi d'été, nous ne croisons pas un chat à part sur cette façade "couleur menthe à l'eau".

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
(Et c'est promis, je ferai un truc sur la manie de certains à baptiser leur home !)

(Et c'est promis, je ferai un truc sur la manie de certains à baptiser leur home !)

Le climat est tel qu'il y pousse des palmiers, et même des bananes ! ("Non, t'es con : ne dis pas ça aux touristes, on va être envahis ! Déjà que ça fait deux mois qu'il n'a pas plu !...")

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Au bas du quartier, nous arrivons sur la place de la fontaine Saint Christophe. Celle-ci se trouve dans le jardin Cosmao Dumanoir, mais l'eau – et Saint Christophe – l'ont désertée.

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

La petite impasse - privée ! - du même nom a des airs de ressemblance avec certaines rues "secrètes" de Paris : la même impression d'être en dehors de la ville, un ailleurs avec ses maisons étroites et ses jardins campagnards.

En remontant, nous prenons la rue de Belgique pour photographier cet étrange immeuble aux couleurs de layette : impossible pour moi de savoir si c'est du lard ou du cochon ! Toc ou d'époque ? Pourquoi ces paons ? Mystère sur Internet. Si vous avez des tuyaux…

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Bon, c'est l'heure de l'apéro… Depuis le temps qu'on vit ici, il me titillait de tester ce pub, mais trop éloigné du centre, flemme, bref : ce soir, on y va !

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Il y avait malheureusement une télé à l'intérieur. Et en cette belle soirée d'été, Lorient s'est pris une raclée au foot - et je m'en tape ! -, et Chris un an de plus ! (Et ça, c'est tout de même plus important...)

"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho
"A Lorient la jolie" (6) : le Rouho

Au prochain (et dernier ?) épisode : les quartiers de la gare, de Kerentrech et du Manio...