Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Publié le par Narcisse

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)
Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Wabisabi, C+S street art, Show ShowArt… et 50 autres trucs !

Il paraît que l'arrondissement le plus riche en street art à Paris est le 19ème. Et bien quand je vois les quantités de choses glanées dans un espace aussi réduit que ce quartier de la Butte aux Cailles dans le 13ème, je me dis que le 19ème doit sûrement nécessiter plusieurs jours à lui seul.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Romanoartist et ses parapluies (vu au tunnel des Tuileries), Niko Balzac (?) et ses innombrables "hommage à Miss.Tic"

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Monsieur Raoul, impossible à éviter

Van Gogh, Tintin, Charlot…

Van Gogh, Tintin, Charlot…

Ce premier épisode consacré au quartier va donc surtout consister à planter le décor et à présenter succinctement le foisonnement. Je m'attacherai ensuite à quelques artistes dont le travail me plaît particulièrement car plus réfléchi, plus abouti.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

La vache-qui-rit par Duggyworld

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Fantomas (par Ndergrund ?) très présent lui aussi

Beaucoup de collages et de stickers, même des modelages n'ont pas grand chose à dire à part "je suis là" ! Ils sont produits à la chaîne, ou à la photocopieuse, quand d'autres sont le fait de vrais artistes, comme Miss.Tic, Sébastien Bouchard ou un nouveau pour moi, Aydar.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Petits animaux tout mignons (mais restés anonymes), carreaux de faïence par Carreau2 Paname, toujours Monsieur Raoul, la vierge en icône partout, et ce sloggan rose et bleu : "Je t'aime un peu partout" vu partout lui aussi !

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

"Demain s'ouvre au pied de biche" épisode 16  par Grünnif (comme dans le tunnel desTuileries), et pochoir de Copycat…

Le pochoir est une des techniques que j'apprécie le plus, et ici, je suis servi : Jef Aerosol, bien sûr, mais aussi Miss.Tic, encore, ou Kelu Abstract (découvert à Lorient), Ugo, Valé Stencil…

un faux Gregos…

un faux Gregos…

un artiste en tuyauterie…

un artiste en tuyauterie…

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Un "La Dactylo" déjà lu ailleurs et un "Singular Vintage" en écho

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

"industrie.tarte" découvert par moi à Redon et Nantes) a semé ses animaux à la découpe (ici un chien) parmi tout un fatras plus ou mois reconnaissable.

Ici, le ravalement des maisons n'est pas nécessaire, voire inutile…

Ici, le ravalement des maisons n'est pas nécessaire, voire inutile…

Squelettes arc-en-ciel ayant résisté à mes recherches…

Squelettes arc-en-ciel ayant résisté à mes recherches…

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)
Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Restent les peintures (ou "spray" ?). J'imagine que ceux-là rêvent de galeries et de reconnaissance, en plus du terrain d'expression (éphémère) que constitue la rue. Seth, LadyBug, Djalouz, Ojidjo, Le Long, Korsé et quelques autres ont aussi mes faveurs.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Le "dodo" de K-bal vu en 2020 est toujours là !

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Seth et Mr.Myl étalés derrière les étalages.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Comme je n'avais pas pu m'approcher de certains gribouillis le dimanche 11 décembre 2022 - pour cause de vide greniers -,  j'y suis revenu le lendemain dans la matinée pour être un peu plus tranquille… et en retirer pas moins de 200 photos, impossible à passer en une fois sans risquer moi-même l'overdose.

Beaux pochoirs (anonymes) et beau portrait par L'empreinte Jo V

Beaux pochoirs (anonymes) et beau portrait par L'empreinte Jo V

Kelu Abstract, Jef Aérosol… et d'autres !

Kelu Abstract, Jef Aérosol… et d'autres !

Bon ben là, il y a tout non ?

Bon ben là, il y a tout non ?

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Pin-up par Neftnik (vu à Nantes), chouette portrait sur (vieux) journal, peut-être par Corine Forest (comme en-dessous), et une boîte à musique (déglinguée comme l'autre vue il y a trois ans) par The Atomik Nation.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Corine Forest (toujours sur papier recyclé), souris par "industrie.tarte", et le même wombat (par Tweet) que celui vu à Nantes en octobre.

Collages, collages…

Collages, collages…

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Pas facile en tout cas de tracer un itinéraire : il faut arpenter toutes les rues vraiment très riches, où je reviens chaque fois avec un grand plaisir. N'étant pas un oiseau de nuit, je ne sais quelle ambiance (voire quels désagréments) elle apporte (la nuit !), mais en journée, ça a l'air très calme, avec une vraie vie de quartier.

"Passage Boitton, on frise l'indigestion" (proverbe caille-buttais)

"Passage Boitton, on frise l'indigestion" (proverbe caille-buttais)

Tiens, un portrait en noir par Lef Draw (vu à Bordeaux), et puis un autre lézard de Louyz

Tiens, un portrait en noir par Lef Draw (vu à Bordeaux), et puis un autre lézard de Louyz

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Beau triptyque par sonia_o_ (avec une citation pompée sur Claude Ponti dans "le château d'Anne Hiversère), "Love is Life" par Sweboff, et puis… non signé ! (C'est même un "quadriptyque" avec le lynx de The End, mais c'est pour un épisode suivant !)

Mais il faudrait vraiment que je me calme  j'ai une forte tendance à la boulimie, ou en tout cas à la collectionnite. Devant la profusion de ce qui s'offre ici, j'ai beaucoup de mal à choisir. Il y a pourtant à trier.

Street art et Graffiti à Paris (5) : la Butte aux Cailles (1)

Allez, ça continue jeudi prochain, je commencerai à trier un peu alors.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Publié le par Narcisse

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Après notre balade à la Butte aux Cailles ce dimanche 11 décembre 2022, nous sommes allés nous réchauffer chez Nénesse en compagnie de Crispim et Julie. Il est autour de 17h, l'heure du dîner est encore loin, que faire par ce froid qui me prive de mes vingt doigts ?
Crispim propose le ciné, mais on n'est pas trop chaud (!). Alors elle propose un truc qu'elle a repéré avant (comme d'hab !) : le tunnel des Tuileries, rendu aux piétons depuis quelques années (et aux "mobilités douces" mais pour moi, un "dur" c'est un train, pas une bagnole !). Il a été investi depuis l'été par des gribouilleurs venus de tous horizons.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Bon ben c'est parti. Un coup de métro plus tard et nous voilà dans le 1er arrondissement. à l'entrée Est dudit tunnel.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Dès l'abord, on sent bien que c'est l'endroit où il faut être vu : collages, pochoirs, graffitis, il y en a pour tous les goûts. A gauche, "Ange-Tinder" ("Swiping for love"), un pochoir de Falco. Je reconnais un cœur en Lego® comme ceux que j'ai vu à Lisbonne en juillet 2022. Il y a aussi ce collage "couple et parapluie" qui me rappelle ceux que j'ai vus en début d'après-midi à la Butte aux Cailles.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Et un pochoir élégant par Aavok : "Parle-moi avec les yeux"

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nous arrivons à l'entrée : portrait par Grünnif (voir plus bas), collage de Stoeyes en-dessous (en collaboration avec Ledentelier !), et pochoir de William Njo. Et puis cette espèce de tête de lézard dentu que j'ai l'impression d'avoir déjà vue.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Demain s'ouvre au pied de biche" Episode 13 de Grünnif. J'aime bien le côté glamour années 50-60.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Lezard Queen" de Elgée
"Rush rush" de Heartcraft

Il y en a partout de chaque côté. Il fait nuit mais qu'importe : c'est un tunnel, alors même en journée… L'éclairage a été étudié, et sur certaines œuvres, des loupiotes passent du rouge au violet par toutes les couleurs du spectre. Pas facile - surtout pour moi - de réaliser des photos qui rendent justice à la qualité du travail des artistes.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Les œuvres "ambitieuses" (et sans doute officielles) sont déjà parasitées par des tags, des graffitis, des collages. Certains respectent les œuvres, d'autres moins. Et là encore - comme à la Butte aux Cailles -, je vais m'apercevoir assez rapidement qu'il serait illusoire de tout prendre. Alors je vais m'attarder sur ce qui me plaît le plus, en négligeant d'autres sans doute de valeur également.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

C'est très impressionnant : le tunnel paraît interminable car un coude empêche de voir le bout.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Elephant par Mathieu Dussaucy, alias Mathieu_1976

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Marienelly : j'ai enfin trouvé l'autrice de ces petites danseuses (ou plutôt acrobates ?) vues dans Paris en 2019 !

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Thug Life" par Corentin Sauvage
Yomelaogram

Tous les styles se côtoient de façon anarchique, à l'inverse d'un musée. Et c'est aussi ce qui donne sa valeur à l'ensemble : chacun peut trouver son bonheur dans cette galerie à ciel… fermé !

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nous avons aussi déjà rencontré ces fourmis de MS Béja qui battent le pavé (et grimpent sur les murs).  Elles préfigurent les défilés à venir…

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Raoul l'homme tranquille" de Leraoul
et un type genre "biker" des seventies par Don Pablo

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nous tombons sur le premier "pigecam" de Djalouz, ici à la bombe. Il en fait aussi en relief comme on le verra au prochain épisode. J'aime le côté dénonciateur de l'idée : ceux qui comptent sur les caméras de sécurité ont-ils jamais pensé à les greffer sur ces bestioles qui envahissent les villes ?

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Tommie Peter Norman John Carlos : mais qui est donc l'auteur de ce graffiti-hommage dont je n'arrive pas à déchiffrer le nom ?
"Les sprinteurs américains Tommie Smith et John Carlos, ainsi que l'Australien Peter Norman, lors de la cérémonie de remise des prix de la course de 200 m aux Jeux olympiques de Mexico (1968) …/…  Smith (au centre) et Carlos ont protesté contre la discrimination raciale : ils sont montés pieds nus sur le podium et ont écouté leur hymne en inclinant la tête et en levant le poing avec un gant noir." (Wikipédia)
« Il a suffi de quelques secondes pour que l'Amérique fasse de moi un paria. Mais il a fallu trente-cinq ans pour qu'elle me transforme en héros. » (Tommie Smith)

(A gauche, un "ange" à grands yeux par Befa)

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Corine Forest, dont j'ai déjà vu des collages à Nantes. J'ai déjà dit tout le bien que je pense de ce genre d'initiative qui utilise le recyclage. Parce que bon, la peinture en bombe, ce n'est tout de même pas très écolo…

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Une "Chouette" Louyz et un interminable kraken par Loudaho 94 (alias Kraken !)

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Les graffeurs n'ont pas eu l'air d'apprécier ces canidés à leur juste valeur. De plus les petites affichettes officielles présentant les artistes ont quasiment toutes été peinturlurées.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Avaleur de camion" par Caligr Oner dont je découvre sur Instagram qu'il est l'auteur d'un bel ibis rouge vu à l'expo Wood Street à Lorient en décembre 2020.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Chouette renard bleu par un Monkiz pas facile à identifier sur Internet !

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Je ne suis pas très "hip hop" (et ne l'ai jamais été)  mais je reconnais que ces danseurs d'Henry Hang dégagent une grande énergie.
Au-dessus, "Raoul l'homme tranquille" de Leraoul : il y en partout jusqu'à la nausée dans les rues. Tout comme ces icônes (que je ne trouve pas très orthodoxes) de Markie Temlett.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Cette très longue fresque très graphique - "Flux" par Ërell, artiste Ukrainien - a été jusqu'à présent épargnée par les concurrents.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Sawer Oner : j'ai beau attendre que les lumières changent, c'est quand même assez galère d'admirer les œuvres sous les clignotants.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Certains secteurs restant libres de grandes fresques ont été phagocytés par des choses plus petites. En haut, La meuf street art dans le genre "pensées profondes", et tout un patchwork de collages, photos, graffitis et pochoirs où je crois reconnaître le style de Aavok.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Les éclairages font passer cette œuvre de Bour, très graphique, par toutes les couleurs. Je ne sais pas si l'artiste a donné son aval.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Autre patchwork très graphique par Bault. Le sens m'échappe (sauf pour sa signature que l'on lit dans les "cases" du haut" mais j'aime le côté "fanzine". (Je peux parfois manquer de vocabulaire...)

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

L'hommage à Jacques Villeglé par Lek et Sowat a lui aussi été épargné jusque là. Bon, Villeglé, c'était des superpositions d'affiches lacérées, alors je ne comprends pas trop.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Hercule et Pif de mon enfance : y aurait-il encore des communistes à Paris ?

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Un "Boy" de  Psyckoze Nolimit. Je n'en ai croisé un autre qu'à Roubaix en 2019. J'aime bien la performance consistant à les réaliser d'un seul trait. A côté, belle coréalisation par Shreed16 & Maca.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

En face, Andréa Ravo-Mattoni a reproduit à son habitude des détails de tableaux de l’art classique. Mais tout cet espace vide, ça ne devait pas plaire. Ici "Misse et Turlu" (Jean Baptiste Oudry) …

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Scène de chasse et de fauconnerie" (Louis Godefroy Jadin), "la tabagie" (Louis Le Nain), "l'origine de la peinture" (Jean Baptiste Regnault), et "L'Enfant Jésus désignant à la Vierge les fleurs de la Passion" (Francesco Trevisani).
(Je n'étale pas ma culture (très limitée dans ce domaine, et dans d'autres aussi), mais c'est un grand plaisir pour moi de passer des heures à connaître le qui du quoi !)

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Oui je sais : je n'ai capté qu'un tout petit morceau de "Servals & chacals" de War. Mais l'éclairage est vraiment trop changeant, et les "parasites" trop envahissants ! Sur son Instagram, on voit qu'il a été l'un des premiers à œuvrer ici.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

A côté d'un "Barong" très réjouissant de Petri, nous retrouvons deux "pigecams" de Djalouz, tout heureux de pouvoir picorer (des infos ?) sur Twitter et autres réseaux dits "sociaux" (et vendeurs de données personnelles).

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Ernesto Novo dans un style très "art brut" ou plutôt "arts premiers", très réussi à mon goût.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Life matters" de Kouka Ntadi s'inscrit lui aussi dans l'actualité et la dénonciation qu'oublient un peu trop souvent ceux qui s'en tiennent à l'esthétisme.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Motocycliste de Marrakech sur fond de zelliges (des azulejos, quoi !) et smileys de Mouad Aboulhana, dans un registre plus humoristique.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Tout le long du tunnel, nous verrons beaucoup de ces cœurs en Lego® qui attribuent des satisfecit à leurs œuvres préférées.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Pour ses "Sentinels of nature",  Akelo a choisi des tons qui s'harmonisent parfaitement avec le fond. Et là aussi, il y a un message en plus d'une technique bien maîtrisée.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

autre "Sentinel of nature" par Akelo

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Le style "grosses bestioles en forme de bulles" est également un peu présent. Elmoot Moot (qui n'aurait pas de site mais est pourtant connu d'Internet) et Monkiz toujours introuvable ! (à moins que ce ne soit celui-là ?…)

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

"Jesus au keffieh" (?) de Stohubohu : ici, je suppose que l'auteur a eu son mot à dire sur l'éclairage car ce que ne montre pas cette photo, c'est comment le visage se transforme en fonction des couleurs des projecteurs. C'est d'ailleurs assez fort.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Ce portrait de femme par Poulain est aussi très réussi, un peu comme ceux de Sébastien Bouchard et tant d'autres. Mais pour finalement dire quoi ?

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Après le style "aztèque" de Petri, deuxième œuvre "tribale" cette fois par Todd Artnoz. Les autres choses sur les côtés me resteront inconnues. Je reconnais tout de même une tête de Playmobil en haut à gauche, mais ce n'est plus ce qui m'intéresse : le monde du street art a bien évolué depuis les Fast Freak, Oré, Mister P, Wèkup et autres Gzup il faut bien le reconnaître un tantinet mono-maniaques et tout de même un peu dépassés par le foisonnement récent.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nosbé : il n'y a peut-être aucun message, mais je reste fan de ce genre de chose.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Troisième "Sentinel of nature" par Akelo, toujours aussi chouette, et en "parasite" Frida Kahlo (encore ?!) par Corentin Sauvage.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Traitement graphique impeccable mais je ne trouve ni le message, ni l'auteur, ni même le nom de cette espèce de volatile.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nush Poke : même sentiment que pour la bestiole de Nosbé plus haut.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Jeu graphique très coloré et agréable à l'œil par Eser.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Drôle de bestiole par Dawal, un petit côté Fred (de Philémon) avec ses "baleines-galères", et fanzine, là encore. C'est très coloré aussi, rigolo, j'adore !

S1crit New u ?? Bon, moi, l'ésotérisme… (sans parler des problèmes d'orthographe !)

S1crit New u ?? Bon, moi, l'ésotérisme… (sans parler des problèmes d'orthographe !)

J'ai lu le message, suis-je vraiment si formidable ? En tout cas pas convaincu.

J'ai lu le message, suis-je vraiment si formidable ? En tout cas pas convaincu.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Portrait de Rose Bertram par Peakture : je ne connaissais pas la dame en question mais la technique est là. Tiens mais c'est quoi au-dessus ?

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

C'est Crispim qui me fait remarquer que tout le long du tunnel, nous avons croisé "Monsieur Oh !" par CanB : collé sur les murs, accroché aux projecteurs… Ce que j'en apprends sur son site me met en joie (enfin si j'ose dire, le but n'étant pas là). Voilà un petit personnage aussi râleur que moi !

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries
Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Nous voilà à la sortie ouest du tunnel. Ici aussi, les "refoulés" se sont défoulés. J'aime bien les deux espèces de grosses mouches signées… Nour ? Nur ? Noun ?? Je retrouve en tout cas la même signature que l'ours plus haut, au-dessus de Hercule et Pif. Quant aux petits bonshommes genre "les Oides", je ne me donne pas la peine de chercher des infos sur leur géniteur.

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Il ne nous reste plus qu'à faire le retour. Je glanerai encore quelques photos complémentaires.
Après une petit heure, il est temps d'aller se sustenter. Crispim nous emmène dans une de ses "cantines" locales, après une première demi-journée plus que stimulante pour tous les sens !

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

Les sites suivants m'ont bien aidé à trouver les références, qu'ils en soient remerciés.
. le tunnel des Tuileries sur "Trompe l'œil"
. Altinnov - blog street art & lifestyle

Street art et Graffiti à Paris (4) : le tunnel des Tuileries

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>