Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

street art & graffiti

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Publié le par Narcisse

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Suite de notre séjour brestois : l'intro ici, le street art à Brest ici et !

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

A peine garés à Morlaix sur le parking Saint-Nicolas ce Mardi 9 août 2022, nous nous précipitons à l'Office de tourisme. Le jeune homme qui nous accueille est ravi que nous lui demandions de la doc sur les fresques de la ville, ce ne doit pas être la priorité des touristes. Evidemment, Morlaix recèle d'autres trésors - architecturaux mais pas que - que nous avons déjà bien écumés en 2018. Cette fois, nous venons pour les fresques du Morlaix Arts Tour qui a lieu chaque année depuis 2019 (et s'étend bien au-delà de la ville elle-même).
Nous ressortons avec le livret 2022 et quelques indications sur les années précédentes. (voir ici 2021 et là 2020), et partons immédiatement en chasse. Qui fut fructueuse (quoique non exhaustive cette fois encore)… mais ce sera pour la semaine prochaine !

Comme à Bordeaux et ailleurs, ça râle contre les résidents "étrangers"…

Comme à Bordeaux et ailleurs, ça râle contre les résidents "étrangers"…

J'aimerais tout d'abord commencer par ce qui est (bien) moins officiel, ces (plus ou moins) petits détails qui "défrisent" en général les âmes bien pensantes, à l'inverse des fresques officielles - superbes, il faut l'admettre - , adoubées par les édiles.

"Street art" préhistorique rue des bouchers

"Street art" préhistorique rue des bouchers

Même si les traces d'Intra Larue - une de mes favorites" - ont disparu, il faut aussi reconnaître qu'il y a un peu plus de "gribouillis" à se mettre sous l'objectif cette fois (à l'inverse de 2018).

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Mr La Pine" a semé plusieurs pochoirs identiques dans le centre. Nous en verrons également plusieurs de cette belle inconnue… par un(e) inconnu(e) ! (Essentiellement sur des boîtes de compteurs à gaz, d'ailleurs : je suppose que c'est moins répréhensible ? En tout cas cette technique me fait toujours de l'effet

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Quelques travaux de mosaïcistes, disciples de Invader ?

Quelques travaux de mosaïcistes, disciples de Invader ?

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Nous retrouvons également des traces du passage de Mowcka, passée par Lorient il y a quelques temps (revoir ici).

La Venelle Saint-Laurent paraît être propice au collage et au graffiti "sauvage"

La Venelle Saint-Laurent paraît être propice au collage et au graffiti "sauvage"

Affiche militante dans la Grand'rue

Affiche militante dans la Grand'rue

Une DS ??!

Une DS ??!

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Rue de Brest, en face de la fresque de Sock (voir prochain épisode ou livret 2020), la danse des pantins de dessin par… ?

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Evolution, 9 rue du général Flo - Tikutopik - Juillet 2021
Ce gars-là est très présent sur Morlaix.

Maeldito, rien trouvé sur lui

Maeldito, rien trouvé sur lui

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

En passant devant le portail de cette école, j'aperçois au fond de la cour des choses qui paraissent très intéressantes. Je tente de faire le tour et tombe sur un autre portail, ouvert, celui-là. Je m'aventure.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"L'école Notre Dame de Lourdes située 9 Rue du Général le Flô a déménagé en 2013-2014 par manque d'effectifs."

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Je me retrouve dans une espèce de terrain vague : une ancienne cour de récré ? L'un des bâtiments ressemble à un préau. Les graffeurs locaux l'ont investi, difficile de reconnaître des signatures et encore plus de trouver des infos.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Bon, c'est bouché par là. Je reviens vers l'avant du bâtiment principal et je vois qu'en escaladant un petit mur, je peux atterrir dans la cour de l'avant. Il y a des trucs moches et d'autres bien plus aboutis.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Deux fenêtres jumelles ont été retracées par-dessus celles qui ont été murées. Sur celle de gauche, un graff de Clyse.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sur celle de droite, un beau visage mélancolique : "Bombardement" de Laetitia Cefali alias Laec (Juin 2021).
"Cette fresque n’a pas été réalisée dans le cadre du festival de street-art de la ville de Morlaix intitulé MX Art Tour. Elle ne fait pas partie de la sélection officielle de 2021. Laetitia Cefali alias Laec est une artiste autodidacte originaire de Chamonix, membre du crew (équipe) CNN 19. La réalisation se trouve dans une école abandonnée où furent tués 39 enfants et leur institutrice en 1943 lors d'un bombardement." (lu sur le site "Trompe l'œil")

(fresque "maritime" sur laquelle nous n'avons rien trouvé)

(fresque "maritime" sur laquelle nous n'avons rien trouvé)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Fanaka-Loù" - ZAG - Juillet 2021
"Cette fresque n’a pas été réalisée dans le cadre du festival de street-art de la ville de Morlaix intitulé MX Art Tour . Elle ne fait pas partie de la sélection officielle de 2021, même si Zag est l’organisateur du festival de street-art de sa ville. Il en profite aussi pour peindre librement dans sa cité. Lors de l’édition 2021, l’artiste Fanakapan a été invité à peindre un gigantesque château d’eau. Le motif de sa fresque tourne autour de ballons gonflés à l’hélium. Pour préparer son œuvre il était hébergé chez Zag. Il avait acheté des ballons, les a peint et les a gonflé à l’hélium pour faire la maquette de sa fresque. Comme les ballons sont restés chez Zag, ce dernier a saisi l’opportunité pour peindre sa fille Loù tenant un ballon de Fanakapan. Il a pris sa fille en photo, la mimant tenant un ballon, puis il a pris un ballon en photo et le tour était joué afin d’avoir son motif complet. (Merci à Zag pour la petite histoire)" (lu sur le site "Trompe l'œil")
Nous verrons également le château d'eau décoré par Fanakapan. (Voir la semaine prochaine !)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Fifi Brindacier - Anna Conda - Juillet 2021
Vous ne connaissez pas ? Et ben moi j'ai vu un portrait par elle à l'expo Wood Street de Lorient en décembre 2020. (Mais je n'avais pas remarqué la signature, honte à moi !) Quant à Fifi Brindacier, vous êtes bien trop jeunes pour avoir vu ça à la télé ! (Mais peut-être que Maryline...?)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sous le préau de la cour, quelques trucs assez réussis d'un gars qui s'incruste : Tikutopik, sûrement du coin.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

"Protégez le patrimoine morlaisien"
"restauration (au) marqueur (du) pochoir du Netto MX Crew - été 2018 - Anonyme"

 Les mêmes ? (sur la voie d'accès au port)

Les mêmes ? (sur la voie d'accès au port)

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Clet ou pas Clet ? (J'ai trouvé sur un site qu'il y a le même à Florence en Italie !) Délicieusement subversif en tout cas.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Sur le parking de longue durée près de la gare et de la rue Général Le Flô, encore des choses non officielles par Tikutopik et d'autres graffeurs : comme une sorte de "brouillon" en attendant la reconnaissance officielle ? Ou alors fermement décidés à rester dans l'anonymat, ou au moins "l'esprit" historiquement dérangeant du graffiti…

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)
Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

De retour sur la rive gauche du port rue de Saint-François, nous tombons sur ces chouettes dessins de 2013 signés Gwendal Larher et Christian Le Gall (avec trompe l'œil sur le papier qui se déchire) : "la fresque des écluses"
Et mon épisode s'achève ici pour ce dimanche.

Tôt n'erre : de Brest… à Morlaix (1)

Au menu de la semaine prochaine : des fresques superbes… mais officielles !

Morlaix - Mardi 9 août 2022

Morlaix - Mardi 9 août 2022

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Publié le par Narcisse

le périmètre de notre séjour à Brest

le périmètre de notre séjour à Brest

Suite de notre séjour brestois : l'intro ici, le début du street art !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Finalement, nous n'aurons pas vu énormément de fresques présentées dans le bouquin "Street art en Bretagne", un peu par flemme de marcher, et aussi parce que certaines ont disparu ou ont été remplacées. De plus le fameux "Spote" (numéros 34 à 39 sur le plan) est fermé au public depuis presque un an pour cause de travaux (et c'était prévu). Apparemment, il va y avoir des prolongements, une occasion de plus d'y retourner ! (Lire aussi le blog très illustré de Jean-Yves Cordier)

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

En fin d'après midi ce lundi 8 août, nous avions tout de même fait une petite incursion du côté de Recouvrance mais nous n'y sommes vraiment allés "en chasse" que le 10 après midi, sous un cagnard jamais connu à Brest !
Le 9 fut consacré à Morlaix (compte rendu à venir) et le 10 à l'expo Ernest Pignon-Ernest à Landerneau (déjà racontée ici).

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Avant d'aborder les quartiers sud-ouest, quelques photos du gymnase du Lycée de Kérichen. C'est en rentrant de Morlaix que nous sommes passés devant. Les fresques de Wen2 et Pakone ont bien (mal ?) vieilli, les couleurs ont passé… mais c'est tout de même une longévité exceptionnelle pour des œuvres qui datent de 2013 !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Au retour de Landerneau, nous avons commencé par le Port de Commerce. Et comme je regrette aujourd'hui de ne pas avoir pris le temps de chercher avant pour tomber sur l'excellent blog de Jean-Yves Cordier qui est vraiment une mine d'or !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

A peine garés, nous tombons sur cette longue fresque "Je rêvais d'un autre monde" de la rue de Madagascar. "Une jeune fille écoute au casque une chanson sur fond de bord de mer. À l'autre bout de la fresque, le garçon sélectionne "Un autre monde" de Téléphone sur son portable." C'est élégamment réalisé, mais bon, moi Téléphone, hein… je laisse ça à Natch, sœur de Chris (Ouais ben vous n'avez qu'à connaître !)

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Sur la salle de concert La Carène, la fresque de Papy TSF et Wen2 m'émeut moins que la plaque du rond point que je n'avais même pas remarquée !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Tout autour, quartier en pleine mutation entre immeubles récents et vestiges très graffités. Du sympa, du léché, du moins…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Pas facile de déchiffrer les noms des auteurs et encore moins de trouver des renseignements sur eux ! (Jean-Yves Cordier n'en dit pas beaucoup plus non plus.)

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Evidemment, nous ne pouvons pas manquer l'immense Lamaneur de Paul Bloas sur l'immeuble du Grand Large du Port de commerce. Nous passerons devant un autre de ses géants plus loin sur le port, mais nous en avions vu un autre – un soudeur ? - par hasard sur une entreprise de la zone artisanale de Kergaradec en rentrant à l'hôtel la veille au soir. La taille des corps massifs et puissants et le traitement du visage minuscule les rendent très impressionnants et proches en même temps.

"Le Charpentier" de Paul Bloas au chantier du Guip quai du Commandant Malbert

"Le Charpentier" de Paul Bloas au chantier du Guip quai du Commandant Malbert

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Nous enchaînons ensuite le quartier de Recouvrance. La première œuvre qui s'offre à nos regards est "la belle Tamisier" de Worm et Mites sur la Place de la Porte. Elle a un petit côté pop art qui m'évoque les comics des années 50-60.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Enfin commence le parcours "officiel" des fresques urbaines de la rive droite avec "Ici c’est Brest", deux fresques réalisées en 2013 à l'angle de la rue de la Porte et de la rue Saint-Exupéry par des peintres locaux et de Cité-Création (Lyon) à partir d'une photo aérienne des quartiers de Recouvrance et Quatre-Moulins.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

" La conception en a été confiée à Pierre-Henri Argouarch, architecte plasticien brestois, la réalisation à Cité Création présent sur le parcours depuis l’origine…/…
Cette peinture murale a été inaugurée le 12 octobre 2013, en présence de Christophe Miossec, parrain du projet de parcours de fresques murales" (voir site Trompe l'œil).

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Graffiti de Mirage en partie vandalisé (par un jaloux ?)

Toutes les fresques s'étalent de part et d'autre de la longue rue Anatole France dans le quartier des Quatre Moulins, et qui mène à St Pierre Quilbignon. Les habitants de la Rive Droite ont décidé de créer 10 fresques sur leur quartier. Les thèmes pour ces réalisations doivent être rattachés à l’identité brestoise : la mer, les voyages, l’arsenal, les écrivains…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

"Le voyage", 69 rue Pierre Loti a été réalisé en 2009 d'après un dessin de Patrice Pellerin (j'avais reconnu le style de "l'Epervier" dont je ne suis pas un grand fan), et représente une vue de la rade de Brest avec le phare du Petit Minou.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Au 221 de la rue Anatole France, "la Taverne" est un trompe l'œil de 2004 qui rappelle un établissement disparu ("le Rat goutteux" !). On y reconnaît quelques figures connues (Miossec et Prévert, pour ce qui me concerne).

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

"A la rencontre des écrits et des écrivains" de Liliwenn
Au numéro 208 de la même rue une fresque de Liliwenn, grand patchwork d'extraits de textes et de chansons d'auteurs connus ou anonymes.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Sur le pignon du 202, "La musique" d'après Olivier Bonhomme (2011) consacrée à la musique bretonne : bombarde, cornemuse, mais aussi saxo, trompette et violon. L'ensemble est joyeux et très dynamique.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Au 195, un immeuble affiche sur son pignon "La mer et la recherche océanologique" de Marc Dailly. Je n'ai pas trouvé l'année de la réalisation : le panneau est illisible et la fresque elle-même a souffert de la météo.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Juste en face sur le même parking, quatre magnifiques moulins (on est au cœur du quartier du même nom) flottant dans le ciel par Wen2. J'envie un peu le cabinet de géomètre qui a hérité d'une telle déco ! je crois que c'est la première fois que je vois des personnages dans ses œuvres et ceux-ci sont dans un "style BD" (comme on dit) ou plutôt illustration de bouquins pour enfants, d'ailleurs. D'après le bateau de pêche, on devine qu'il aurait peut-être préféré "Les Quatre Phares"…

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Sur un autre parking un peu plus haut au niveau du N°175, "L'arsenal" d'après Benjamin Flao, auteur de bande dessinée et de carnets de voyage (dont je connais "Kililana song"). Thème incontournable à Brest bien sûr, et contraste impressionnant entre les ouvriers (représentés en taille réelle) sortant du chantier et le navire en construction.
Et encore une fois, pourquoi n'y a-t-il pas ce genre de chose à Lorient ?! Ce thème (entre autres) se prête aussi à l'histoire de la ville. Eh, les édiles, vous vous y mettez quand ?

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

A peine plus haut, sur le mur du parking qui même vers l'école et le collège du quartier, très longue fresque de 2010 dite "Botanique" qui évoque divers aspect de cette science en plusieurs tableaux qui évoquent des plantes et des graines rapportées par les explorateurs.

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

C'est avec cette fresque que s'achève notre ascension de la rue Anatole France ainsi que notre chasse aux fresques sur Brest. Courez-y vite : certaines sont déjà bien abîmées !

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)
Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Transformateur peint rue du Dr Roux, rue adjacente à la rue Anatole France en remontant vers le collège.
 

Tôt n'erre : de Brest… à Brest (2)

Le collège étant bien sûr inaccessible, impossible de savoir si ces moulinets (J'en ai compté plus que quatre !) sont l'œuvres d'élèves, mais je suppose qu'ils y ont au moins été associés.

Juste en face...

Juste en face...

Nos pérégrinations brestoises s'arrêtent ce mercredi 10 août en fin d'après midi : il va être temps de retourner vers le centre et Le Ruffé… avec déjà l'envie de revenir bientôt chercher ce qui nous a échappé, et aussi du nouveau ?
Au prochain épisode, Morlaix… en deux fois sans doute, pour éviter l'indigestion des quelques 100 photos !

Ouvrez l'œil !

Ouvrez l'œil !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>